"Vachette".

Logotype de la société française Vachette

"Vachette" est une marque française de systèmes de sécurité fondée en 1864, à Troyes (10), sous le nom de "Vachette Frères" ("V.F."), par les frères Louis et Émile Vachette, sur la base d’une petite usine de métallerie et d’un magasin parisien du XIème arrondissement.

Histoire

La société se spécialise alors dans la serrurerie avec près de 800 000 serrures produites autour de 1880. Ces serrures étaient notamment destinées aux fabricants de meubles parisiens du "Faubourg Saint Antoine". Vachette Frères s’agrandit et une nouvelle usine est créée dans la Somme (80), berceau de la serrurerie française, à Sailly Flibeaucourt, vers 1870.

De nombreuses médailles viennent récompenser les innovations et le savoir–faire de Vachette lors des Expositions de 1860, 1861, 1867 à Paris (75) puis en 1876 à Philadelphie (États-Unis d'Amérique) : Médaille d’or à Paris en 1878, 1885, 1889 et obtention du diplôme d’honneur en 1931 lors de l’Exposition Coloniale à Paris.

Entre les deux guerres, la société Vachette se développe, rachète des ateliers et se diversifie en se lançant dans la fabrication de serrures de bâtiments et de verrous (en plus des cadenas, targettes et autres serrures pour meuble).

Une serrure de la marque Vachette ASSA ABLOY

A la fin des années 30, de nombreux brevets sont déposés, les usines se réorganisent, améliorent leur méthodes de production pour quitter le stade artisanal et passer à l’aube du modernisme.

Après la seconde guerre mondiale, les besoins en construction sont nombreux et Vachette continue de développer de nouveaux produits pour répondre à l’évolution de la société.

Dans les années 1975, Vachette se lance dans la diversification à l’assaut de nouveaux secteurs d’activités, tels que l’automobile, l’hôtellerie, et la grande distribution.

En 1982, la société est toujours détenue par les nombreux héritiers de Louis et Amédée Vachette, mais ils sont divisés en plusieurs branches : un accord est donc pris pour rechercher un nouvel acheteur.

En 1988, Vachette Frères est racheté par le groupe Poliet qui revendra début 1990, la partie automobile du groupe. Vachette devient le fleuron de l’activité "serrurerie" du groupe Poliet avec d’autres marques telles que Laperche, Bezault, Litto, ICB.

En 1997, Vachette intègre le groupe suédois ASSA ABLOY, leader mondial des solutions d’accès, créé en 1994 à la suite de la fusion de la société suédoise Assa et de la société finlandaise Abloy, qui emploie aujourd’hui plus de 46.000 personnes.

Logotype de la société française Vachette ASSA ABLOY

Source : www.vachette.fr

"For better living. Designed in Sweden" !

Slogan Electrolux : "For better living. Designed in Sweden"

Tel est le slogan anglais que se permet de nous asséner la société suédoise d'électro-ménager Electrolux, dans ses publicités télévisées françaises de novembre 2022.

Le groupe vend chaque année, dans plus de 150 pays, 60 millions de produits à usage domestique et professionnel sous les marques Electrolux, AEG, Zanussi, Westinghouse, Molteni, Faure, Arthur Martin, Frigidaire, Husqvarna, et bien d'autres marques locales.

Histoire

En 1901, AB Lux est créé. En 1912, AB Lux fusionne avec Elektromagnetiska AB : AB Elektrolux est créé, pionnier de l'aspirateur et du réfrigérateur.

En 1957, le nom de l'entreprise change en Electrolux.

Logotype de la société suédoise d'électro-ménager Electrolux

En 1976, Electrolux acquiert le français Arthur Martin, premier fabricant français d'électroménager.

En 1978, Electrolux reprend le fabricant suédois Husqvarna, spécialisé dans le matériel de jardin, débroussailleuses, tronçonneuses, taille-haies, tondeuses.

En 1984, il acquiert l'italien Zanussi, premier fabricant européen d'électroménager ; Electrolux devient le leader mondial de l'électroménager, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

En 1986, Electrolux rachète le numéro 3 américain, White Consolidated, et ses marques Frigidaire, Kelvinator et Westinghouse.

En 1994, Electrolux acquiert l'allemand AEG auprès de Daimler-Benz. En 2001, Electrolux rachète les activités électroménager de la société australienne Email. En 2011, Electrolux acquiert les fabricants égyptien Olympic Group et chilien CTI.

En février 2017, Electrolux annonce l'acquisition d'Anova, une entreprise américaine spécialisée dans l'électroménager connecté.

Activité

Electrolux emploie 58 000 personnes dans 22 sites de production en Europe et occupe 28 % du marché mondial des équipements ménagers. Son principal concurrent est l'Américain Whirlpool.

Electrolux produit et distribue aussi des matériels de cuisine et de blanchisserie pour les professionnels.

Electrolux possède les marques AEG, Arthur Martin, Elektro Helios, Eureka, Faure, Frigidaire, Gibson Appliance, Kelvinator, Leonard, Marijnen, Parkinson Cowan, Progress, Simpson, Tornado, Tricity Bendix, Volta, Westinghouse, Zanker, Zanussi et Zoppas.

Source : wikipedia.org

"Ils sont la E-Team" et "Showtime !".

Tels sont les slogans anglais, que nous assène le fabricant allemand Einhell Germany AG, dans sa publicité télévisée française d'octobre 2022.

Cette société allemande d'outils électriques et d'équipements de jardin électriques a été fondée le 2 juin 1964, à Landau-an-der-Isar (Bavière), par Josef Thannhuber sous le nom de Hans Einhell GmbH ; Hans Einhell étant son oncle.

Ne dites pas : "Un kärcher" !

Un nettoyeur haute pression Kärcher

Mais : "Un nettoyeur haute pression" !

Cet appareil a en effet été conçu en 1950 par l'ingénieur et inventeur allemand Alfred Kärcher, pour sa firme Alfred Kärcher GmbH & Co. KG, plus connue sous son nom abrégé de "Kärcher".

Et ce nom de "kärcher" est depuis lors utilisé, par antonomase pour désigner l'ensemble des nettoyeurs à eau haute pression.

Une femme nettoyant un vélo à l'aide d'un nettoyeur à eau haute pression

Source : wikipedia.org

"Un bombard" ou "Un zodiac".

Ces deux substantifs masculins désignent, par antonomase : un canot pneumatique ou bateau gonflable à moteur.

Un canot pneumatique ou bateau gonflable à moteur de marque Zodiac

  • Zodiac est en effet une marque déposée le 2 février 1909, qui fabrique d'abord des dirigeables.

  • tandis que Bombard est une marque de bateau gonflable du groupe Zodiac Nautic, créée à la suite de la traversée de l'Atlantique en 65 jours, effectuée, en 1952 à bord d'un Zodiac Mark III (surnommé L'Hérétique) par le médecin français Alain Bombard.

"L'hérétique", le canot pneumatique ou bateau gonflable de marque Zodiac du docteur Alain Bombard

Ces traversées, de Monaco à Tanger, puis de Las Palmas dans les Canaries à la Barbade, avec un minimum de nourriture et d'eau douce, avaient pour but de prouver au public la solidité des bateaux pneumatiques, mais aussi de montrer la résistance de l'Homme à un naufrage et les techniques à utiliser pour survivre le plus longtemps possible dans ces conditions.

Alain Bombard, le naufragé volontaire

 

Depuis cet incroyable exploit, "un bombard" désigne un canot pneumatique de survie auto-gonflable et insubmersible qui équipe les navires du monde entier.

Et de très nombreux naufragés, dans le monde entier, doivent leur survie à la démonstration d'AlainBombard.

Source : wikipedia.org

"Kärcher".

Il s'agit du nom abrégée de la société allemande "Alfred Kärcher GmbH & Co. KG", spécialisée dans la fabrication de nettoyeurs haute-pression.

Un nettoyeur haute pression Kärcher

L'entreprise a été fondée le 2 janvier 1935 par l'ingénieur et inventeur allemand Alfred Kärcher à Stuttgart (Bad Wurtemberg), avant de s'installer en 1939 quinze kilomètres au Nord-Est, à Winnenden, où se trouve aujourd’hui encore son siège.

Après la disparition d'Alfred Kärcher, le 17 septembre 1959, c’est sa femme Irène, qui reprendra le flambeau et misera sur une stratégie à l’international, avant que leurs enfants, Johannes Kärcher et Susanne Zimmermann von Siefart, ne prennent à leur tour la direction de l’entreprise familiale.

Laquelle a réalisé en 2021 un chiffre d'affaire mondial de plus de 3 milliards d'euros.

Alfred et Irène Kärcher, dans les années 1950

Source : wikipedia.org

"Aston Martin".

La légendaire Aston Martin DB5 de James Bond, apparue dans "Goldfinger", en 1964

Ce célèbre constructeur automobile britannique de voitures de luxe et de course a été créé en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford.

24 Aston Martin de légende

Située à Gaydon, en Angleterre, il est une filiale de Prodrive depuis 2007.

Le nom "Aston Martin"

Lionel Martin, le fondateur, en 1913, du constructeur britannique Aston Martin
Lionel Martin, le fondateur, en 1913, du constructeur britannique Aston Martin

Ce nom vient du fait que Lionel Martin, l'un des deux fondateurs, avait créé une voiture qui remporta la course d'Aston Clinton en 1914.

Localisation de la ville anglaise de Aston Clinton

La fusion des deux noms "Aston" et "Martin" donna donc le nom de la marque.

L'emblème de la marque

Logotype du constructeur britannique Aston Martin

L'emblème ailé, introduit en 1932 par Sammy Davis, un ancien pilote de la marque Bentley, a pour origine le dieu égyptien Khépri, symbolisé par un scarabée.

Le dieu égyptien KhépriLe dieu égyptien Khépri

James Bond

Comme chacun le sait, les voitures Aston Martin sont récurrentes dans les films de la saga James Bond, de nombreux moddèles de la marque apparaissant dans les différents films, depuis "Goldfinger" en 1964 : DB5, DBS, V8 Vantage Volante, V12 Vanquish, DBS V12, DB520, DB10 et DBS Superleggera et Valhalla.

L'acteur écossais Sean Connery et la légendaire Aston Martin DB5 de James Bond, apparue dans "Goldfinger", en 1964

Formule 1

Le milliardaire canadien Lawrence Stroll étant devenu actionnaire de la marque, Aston Martin s'engage comme constructeur en Formule 1 en 2021, avec Aston Martin F1 Team, nouvelle dénomination de l'écurie Racing Point F1 Team.

La monoplace Aston Martin 2021

Source : wikipedia.org

On ignore souvent la signification de la marque "Velcro®", tout comme le fait que cette invention a été inspirée par la nature.

Une fermeture autoagrippante (VELCRO®) en gros plan

"VELCRO®" est en effet un mot-valise, né de la combinaison des syllabes initiales des mots français VElours et CROchet.

Cette marque, créée en 1959, par l'ingénieur suisse Georges de Mestral, réunit sous son nom une gamme complète de produits simplifiant les opérations de fermeture et de fixation.

L’histoire de la découverte de ce procédé innovant commence en 1941, au cours d’une promenade à la campagne de Georges de Mestral en compagnie de son chien.

De retour chez lui, l'ingénieur remarque combien il est difficile d'arracher de son pantalon et des poils de son chien les fleurs de chardon alpin, la bardane. Surpris par le pouvoir agrippant de ces fleurs, il les observe au microscope et constate que les crochets de la fleur peuvent s'agripper à tout ce qui offre une forme de boucle. Il étudie donc la possibilité de reproduire ce principe on ne peut plus simple.

Il lui faudra cependant plus de 10 ans pour mettre au point un système de fixation composé de deux éléments, à savoir une bande de tissu linéaire avec de minuscules crochets pouvant adhérer temporairement à une autre bande de tissu avec de plus petites boucles, jusqu'à ce qu'elles soient séparées l'une de l'autre.

Conçu à l'origine en coton, matériau qui s'avéra peu pratique et trop fragile, le système de fermeture fut finalement fabriqué en nylon et en polyester.

Le principe de l'attache VELCRO, vu en très gros plan
Le principe de l'attache VELCRO®, vu en très gros plan

La première utilisation spectaculaire de l'attache est celle qu'en fait la NASA dans les années 1960 pour ses combinaisons de vol et le support des éléments de sécurité en apesanteur.

Puis vinrent les combinaisons de ski et celles de plongée sous-marine.

Par la suite, le Velcro a été utilisé dans le monde du textile, que ce soit pour les vêtements ou les chaussures, facilitant grandement la vie de toute une génération d’enfants !

Aujourd'hui, VELCRO®, marque déposée mais terme générique, est utilisé dans une vaste gamme d'industries, des soins de santé à l’informatique, en passant par l'automobile ou le médical.

Et, alors que chaque produit de la marque VELCRO® est conçu pour une tâche spécifique, le mécanisme principal reste le même.

Sources : plastic-lemag.com et wikipedia.org

"Saint-Michel Chef-Chef".

J'ai toujours été amusé par le curieux nom en forme de gémination de cette localité, qui a donné son nom à la Biscuiterie St-Michel, fondée en 1905 et produisant notamment la "galette St-Michel".

Logotype de la biscuiterie St-MichelUn paquet de Galettes Saint-Michel

Située dans l'Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique (44), en région Pays de la Loire, à 18 km au Sud de Saint-Nazaire (44), elle comptait, en 2018, 5 173 habitants, appelés les "Michelois" et les "Micheloises".

Localisation de la commune de Saint-Michel Chef-Chef (44)Localisation de la commune de Saint-Michel Chef-Chef (44)

 

Et l'origine et l'histoire de son nom est expliquée ainsi sur le site de la mairie :

Saint-Michel-Chef-Chef se nommait à l'origine Saint-Michel du Chevecier.  La consultation des archives municipales et des registres paroissiaux, révèle que différentes orthographes interviennent selon les époques. Des changements vraisemblablement dus à des prononciations différentes et aux transcriptions fantaisistes des scribes. Du XIe au XVIe siècle, on peut ainsi relever : Chevecier, Chevechier, Chevescier, Chevescher, Cheveché, etc.

Avec l’introduction de la lettre "f", ces appellations se transforment et apparaissent alors les formes Chevechef et Chef-cier.

De 1630 à 1673, Chevechef sera d’usage courant. Chefchef ou Chef-Chef apparaîtra ensuite.

Le 16 nivôse an II (1792), pour satisfaire à un décret de la convention qui ordonne aux communes de changer leurs noms respectifs s’ils rappellent les souvenirs de la royauté, de la féodalité et de la superstition, le Conseil décide de s’en tenir au seul nom de Chef-Chef.

Puis, le premier pluviôse an II (1793), il est décidé de nommer la commune Les Sablons.

Enfin, le 12 brumaire an IV (1794), le Conseil municipal décide, à la demande des concitoyens, de reprendre le nom de Saint-Michel-Chef-Chef.

Sources : wikipedia.org et www.stmichelchefchef.fr

27 façons de dire "Une arme à feu de poing".

Des armes à feu de poing

"Un calibre" (ou "un gros calibre"), "un feu", "un flingue" et "un pétard" relèvent du registre argotique.

De même que "un gun", qui est avant toutes choses un mot anglais.

Ou "un feu", "un flingot", "un rif" et "un rigolo", qui appartiennent désormais au registre désuet.

"Un six-coups" désigne un revolver et s'entend dans les film et bande dessinée de western.

Tandis que les appellations "un Beretta", "un Browning", "un Colt", un Glock", "un Luger" , "un Mauser" et "Smith & Wesson" - qui sont des noms de marques - se retrouvent dans les vieux films et romans policiers.

"Un 38" et "un 45", de même que "un Parabellum" ou "un .357 Magnum" font référence au calibre de l'arme employée et appartiennent donc au registre familier et au jargon de la police ou des truands.

De même que"un P38", qui est un modèle spécifique.

Ou "un automatique" - ellipse lexicale de "un pistolet automatique" - qui ne s'utilise que s'il s'agit d'"un pistolet", et pas d'"un revolver".

Pour connaître la différence entre les deux, je vous renvoie à l'un de mes anciens articles consacré à ce sujet.

On n'écrit pas "Silent-bloc", "Silent bloc", "Silent-block" ni "Silent-block" !

Un ensemble de silenblocs

Mais : "Silentbloc" !

Avec un "c" et en un seul mot.

Il s'agit en effet du nom d'une marque industrielle déposée par la société française Paulstra (longtemps appelée Paulstra-Silentbloc, aujourd'hui filiale du groupe Hutchinson).

Cette pièce est constituée d'un bloc élastique en matériau souple (caoutchouc naturel ou élastomère), comprimé et interposé entre des pièces n'ayant entre elles qu'un mouvement de très faible amplitude, permettant d'absorber les chocs et les vibrations entre des organes mécaniques, d'en améliorer la longévité et de réduire les nuisances sonores.

Et ce terme de "Silentbloc" est passé dans le langage courant pour dénommer les différents éléments amortisseurs souples utilisés par exemple pour insonoriser le fonctionnement d'un moteur en l'isolant de l'armature métallique qui le maintient, ou pour fixer une ligne d'échappement, afin d'en absorber les vibrations.

Dans une voiture, ces supports anti-vibratoires assurent la jonction entre le châssis du véhicule et le triangle de suspension. Et ils constituent un élément à contrôler pour des raisons de sécurité dès que le véhicule atteint 80 000 kilomètres.

Un silentbloc en situation

Sources : avtotachki.com, www.larousse.fr et wikipedia.org