On ne dit pas : "Un conf call" !

Mais : "Une conférence téléphonique" !

"Conf call" est en effet l'apocope de la locution nominale anglaise "Conference call", qui désigne une communication téléphonique organisée à l’avance entre plus de deux correspondants.

Et non, comme on le croit parfois, un exposé retransmis par téléphone !

Source : www.academie-francaise.fr

"La paie" ou "La paye".

Ce mot féminin du langage courant désigne à la fois ;

  • l'action de payer un salarié ("la paye du personnel"),
  • ou le salaire perçu, la somme touchée par ledit salarié ("Dépenser toute sa paye").

Il peut s'écrire de deux façons différentes, chacune des deux graphies étant parfaitement correcte.

On a toutefois de plus en plus tendance à écrire "Paie".

Tout en prononçant majoritairement "pai-ye".

"Dispenser".

Ce verbe polysémique signifie, selon le contexte, :

  • Donner quelque chose à quelqu'un, le lui accorder.

On dit par exemple : "Dispenser les soins aux malades".

On peut également dire "Dispenser une formation" ou "Dispenser un cours".

Mais sans oublier que le verbe "Dispenser" sous-entend une notion d'abondance, de profusion, de générosité. Et que qu'il ne devrait donc s'agir que de formation ou de cours à destination de publics en difficulté.

  • Autoriser quelqu'un à ne pas faire quelque chose, lui épargner de le faire, l'en décharger, l'exempter, lui accorder une dispense.

On dit par exemple : "Dispenser un élève d'éducation physique".

Source : www.larousse.fr

"Une promotion canapé" et "Une promotion sur les canapés" !

  • "Une promotion canapé" est un avantage (avancement, promotion, embauche) qu'une personne obtient en consentant à avoir des relations sexuelles avec une personne ayant le pouvoir de lui attribuer cet avantage (registre familier).
  • tandis que "Une promotion SUR LES canapéS" désigne :
    • une offre promotionnelle sur les canapés, longs sièges à dossier où plusieurs personnes peuvent s'asseoir ensemble.

Canapé de salon

    • ou une offre promotionnelle sur les canapés, tranches de pain sur lesquelles on dispose une garniture, généralement proposées lors des réceptions.

Canapés pour cocktail ou apéritif

Source : www.larousse.fr et wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un TAM" ou "Un Talent Acquisition Manager" ?

Et pas, beaucoup plus simplement, : "Un chargé de recrutement" ou "Un responsable du recrutement" !

Certes d'aucuns m'objecteront que le TAM est "beaucoup plus stratégique ; qu'il inclut une fonction d’organisation, d’analyse et d’optimisation du processus de recrutement. Et qu'il a pour mission de recruter les meilleurs talents tout en maîtrisant l’évolution et les fluctuations du marché de recrutement" (*).

Mais je ne vois absolument pas en quoi un "chargé de recrutement" ou "responsable du recrutement" ne pourrait pas s'acquitter de ces différentes tâches ?!

On mesure bien là, me semble-t-il, à quel point changer les mots - en particulier pour d'abscons vocables anglo-saxons - constitue un pitoyable leurre pour tenter de convaincre ou/et se persuader que l'on agit, là où l'on ne fait que se gargariser de grands mots ou de concepts creux.

(*) : Article intitulé "Talent Acquisition Manager : zoom sur le responsable recrutement du futur", pulié le 14 novembre 2016 sur le site www.digitalrecruiters.com

On ne dit pas : "Je suis en congés" ni même (normalement) "Prendre des congés" !

Mais : "Je suis en congÉ" et "Prendre UN congÉ" !

  • Le mot "Congé" s'utilise toujours au singulier : Congé Individuel de Formation (CIF), congé maladie, congé parental, congé sabbatique, etc.
  • Sauf dans la locution nominale "Congés payés" qui désigne les périodes de congé au cours desquelles le salarié est payé par l'employeur en raison d'une obligation légale.

Cette innovation sociale majeure est apparue dès 1905 en Allemagne, 1910 en Autriche-Hongrie, dans les années 1920 dans les pays scandinaves, et au début des années 1930 en Tchécoslovaquie, Pologne, Luxembourg, Grèce, Roumanie, Espagne et Portugal.

Mais seulement le 20 juin 1936 en France, grâce au gouvernement de Front Populaire de Léon Blum.

Et est toujours inconnue à ce jour d'un quart des salariés états-uniens, qui continuent de travailler 52 semaines par an !

Dire "Prendre DES congéS" ne peut donc être qu'une ellipse de "Prendre des JOURS de congés PAYÉS" et est donc incorrect, même s'il s'agit d'une forme très usitée.

De même pour les tournures "Il me reste des congés" ou "Ma femme n’a pas pris tous ses congés". Dans ces différents cas, le mot "congés" au pluriel - ellipse de jours de congés payés - représente une valeur dénombrable, un capital (25 jours en France, à ce jour), que l’on peut dépenser.

Source : www.gramemo.org

Pourquoi dire : "Prendre le lead" ?

Comme l'a fait l'ancien gardien de but français Jérôme Alonzo, le 2 février 2020 dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir" sur la chaîne télévisée française L'Équipe.

Et pas : "Prendre la direction" ou "Prendre la tête", voire "Conduire" ou "Mener".

Source : www.academie-francaise.fr

Ne dites pas : "Les best practices" ou "Les good practices" !

Mais : "Les BONNES PRATIQUES" !

Cette expression désigne, dans un milieu professionnel donné, un ensemble de comportements obtenant le consensus et considérés comme indispensables par la plupart des professionnels du domaine.

Ces comportements se trouvent généralement sous la forme d'un GBP (Guide de Bonnes Pratiques), conçu par la filière professionnelle ou l'organisme professionnel.

De tels ouvrages peuvent se limiter aux obligations légales, ou les dépasser. Comme les chartes, ils ne sont opposables que s'ils ont été rendus publics. Ils sont souvent établis dans le cadre d'une démarche de qualité.

La gestion des bonnes pratiques est une discipline à part entière, située à cheval entre la gestion des connaissances et la veille stratégique.

Source : wikipedia.org

"Mettre au placard" et "Sortir du placard".

Ces deux expressions du registre familier ne signifient absolument pas la même chose.

  • "mettre au placard", c'est en effet - en matière de ressources humaines -, évincer quelqu'un, le mettre à l'écart de manière indirecte, en lui retirant des tâches ou des responsabilités,
  • tandis que "sortir du placard", c'est -pour une personne - révéler publiquement et volontairement son orientation sexuelle et, notamment, son homosexualité.