On ne dit pas : "I' sont forts, i' peuvent tout à fait faire le back to back" !

L'animateur de radio et de télévision français Grégory Ascher

Comme a malheureusement pu le déclarer, le 24 novembre 2021, l'animateur français Grégory Ascher, dans son émission "L’Équipe de Greg", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "ILS sont forts, iLS peuvent tout à fait RÉCIDIVER" !

Ou : "ILS sont forts, iLS peuvent tout à fait ENCHAÎNER UN DEUXIÈME TITRE CONSÉCUTIF" !

"Dans un fauteuil".

"Dans un fauteuil"

Cette locution adjectivale relève du langage courant.

Elle s'utilise notamment dans le domaine sportif, où elle signifie, au sens figuré : facilement, sereinement, tranquillement.

On dit par exemple : "Victoire dans un fauteuil pour le français, qui termine loin devant ses adversaires".

Ou : "Ce soir, comme souvent cette saison en championnat, le PSG joue dans un fauteuil".

"Jouer dans un fauteuil"

Source : us-argy.footeo.com

Pourquoi dire : "Un round" ?

Et pas, selon le contexte :

  • "une reprise", lorsqu'il s'agit d'une rencontre de boxe,

On dit par exemple : "Ce boxeur ne tiendra pas six reprises".

  • "une manche",
  • "une partie",
  • "un tour",
  • ou "une cession", lorsqu'il s'agit de négociations"

On dit par exemple : "Ce point sera abordé lors d'une prochaine cession de négociation", plutôt que "Ce point sera abordé lors d'un prochain round de négociation".

"La savate", "La boxe française" ou "La savate boxe française".

Un combat de savate boxe française

La savate boxe française est un sport de combat de percussion qui consiste, pour deux adversaires équipés de gants et de chaussons, à se porter des coups avec les poings et les pieds. Elle est apparue au XIXe siècle dans la tradition de l'escrime française, dont elle reprend le vocabulaire et l'esprit.

Les différents coups en savate boxe françaiseUn combat de savate boxe française

Connue dès son apparition sous le nom de "Savate" ou "Art de la savate", elle a été, tout au long du XXe siècle, désignée par le nom de "Boxe française", puis finalement renommée officiellement "Savate boxe française" en 2002.

Il s'agit actuellement une discipline internationale appartenant au groupe des boxes pieds-poings.

Un combat de savate boxe française

Un homme qui pratique la savate est appelé un tireur tandis qu'une femme s'appelle une tireuse.

Deux tireuses de savate boxe française

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à la boxe anglaise.

Source : wikipedia.org

"Los merengues" ou "Les merengues".

"Les merengues" ou "Los meringues" : les joueurs de l'équipe de football du Real Madrid

Ce curieux substantif espagnol ("los mé-renn-gès") et sa déclinaison française ("les mérenn-gues" ou parfois "les mé-renn-gué") en forme d'idiotismes alimentaires sont souvent utilisés par les journalistes sportifs.

Ils désignent en effet les joueurs du club de football espagnol du Real Madrid, qui jouent en maillot blanc et short blanc.

Logotype du club espagnol de football Real Madrid

Ce terme fut utilisé pour la première fois par la presse en 1913, lorsque le club n'avaitencore que 11 années d'existence. À cette période, le Real Madrid commença à arborer son célèbre maillot blanc (mais pas encore le short), une couleur qui fit penser au célèbre dessert appelé "merengue" ("meringue" en français), fait de blanc d’oeuf battu et de sucre.

Des meringues

Il n'a toutefois commencé à devenir vraiment populaire que lorsque les rencontres de championnat commencèrent à être diffusés à la radio. À cette époque, il n’existait que la Radio Nationale espagnole, et les rencontres étaient commentées par un seul homme, Matias Prats. De ce fait, dès que le journaliste utilisait un surnom pour une équipe, il devenait automatiquement populaire et réutilisé dans toute l’Espagne.

Source : real-france.fr

"La boxe anglaise".

Un combat de boxe anglaise

Il s'agit d'un sport de combat - surnommé "le noble art" - dans lequel deux adversaires, de même catégorie de poids et de même sexe, se rencontrent sur un ring, munis de gants rembourrés afin de limiter le risque de coupure, et s'échangent des coups de poing, portés au visage et au buste.

Un combat de boxe anglaise

Le combat est divisé en intervalles de temps, les reprises ("rounds" en anglais), séparés par une minute de repos annoncée par une cloche où le boxeur pourra être conseillé et soigné si besoin.

Que ce soit en boxe olympique ou professionnelle, les boxeurs tentent d'éviter les coups de poing de leur adversaire tout en essayant de le toucher.

Des points sont attribués à chaque coup considéré comme net, puissant et précis. À la fin du combat, le boxeur ayant le plus de points est déclaré vainqueur. La victoire peut également être atteinte si un combattant met son adversaire hors de combat (par knockout ou KO), c’est-à-dire dans l'incapacité de se relever et de reprendre le combat après le compte de dix secondes de l'arbitre.

Un combattant est également déclaré vainqueur si son adversaire blessé ne peut continuer le combat (KO technique ou TKO pour Technical KnockOut)).

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "MMA" (Mixed Martial Arts) et auparavant "Freefight" ?

Et pas simplement, en français : "Arts martiaux mixtes" et "Combat libre" !

Il s'agit d'un sport de combat complet, associant pugilat et lutte au corps à corps.

Les deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques ; selon les fédérations, sont autorisées les techniques de percussion telles que coups de pied, de poing, de genou et de coude, mais aussi les techniques de corps à corps debout, de projections et de soumission et quelquefois des techniques particulières de percussion au sol.

Un combat d'arts martiaux mixtes ("MMA" pour "Mixed Martial Arts"), anciennement appelé "Combat libre" ("Freefight")

Source : wikipedia.org

"Une perf".

Ce substantif féminin polysémique en forme d'apocope relève du registre familier.

Et il  désigne selon le contexte :

  • dans le domaine artistique : une perfORMANCE,

C'est à dire une oeuvre d'art ou un échantillon artistique traditionnellement interdisciplinaires, créé par des actions menées par l'artiste ou d'autres participants, et ayant souvent lieu en direct et en public.

Une perf (performance artistique)

  • dans le domaine médical : une perfUSION,

C'est à dire, par ellipse de "perfusion intraveineuse", une technique - parfois nommée par son principe, infusion - permettant l'administration par voie parentérale de médicaments ou de nutiments.

L'installation d'une perf (performance)Une perf (perfusion)

  • et dans le domaine sportif : une perfORMANCE.

Une sauteuse en hauteur en train de réaliser une perf (performance)

C'est à dire : un résultat, une distance ou un temps, réalisé le plus souvent lors de compétitions officielles et à l'issue d’un entraînement long, complexe et éprouvant.

Source : wikipedia.org

"Décrocher un podium", "Être sur la boîte", "Être sur le podium", "Faire podium", "Faire un podium", "Figurer sur le podium", "Grimper sur la boîte", "Grimper sur le podium", "Monter sur la boîte" ou "Monter sur le podium".

Un podium olympique

Toutes ces locutions verbales relèvent du jargon sportif.

Et elles signifient : être parmi les trois premiers d'une épreuve ou d'une compétition.

On dit par exemple : "Cette fois encore notre champion national espère grimper sur le podium".

"Être sur la boîte", "Faire podium", "Grimper sur la boîte" et "Monter sur la boîte" relèvent du registre familier.

Et "Décrocher un podium", "Être sur le podium", "Faire un podium", "Figurer sur le podium", "Grimper sur le podium" ou "Monter sur le podium", du langage courant.

On ne dit pas : "I' sont en train d'faire du trash-talk" !

L'animateur de radio et de télévision français Grégory Ascher

Comme a pu le déclarer, le 14 décembre 2021, l’animateur français Grégory Ascher, décidément incapable de s'exprimer en français, dans l’émission "L’Équipe de Greg", qu'il présente, sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "ILS sont en train dE faire dE LA PROVOCATION VERBALE" ou "ILS sont en train dE faire du CHAMBRAGE" !

Le "Trash-talking" (et non "Trash-talk") désigne en effet le fait de tenir des propos insultants ou provocateurs envers un adversaire lors de compétitions sportives.

Source : wikipedia.org