"Saint-Michel Chef-Chef".

J'ai toujours été amusé par le curieux nom en forme de gémination de cette localité, qui a donné son nom à la Biscuiterie St-Michel, fondée en 1905 et produisant notamment la "galette St-Michel".

Logotype de la biscuiterie St-MichelUn paquet de Galettes Saint-Michel

Située dans l'Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique (44), en région Pays de la Loire, à 18 km au Sud de Saint-Nazaire (44), elle comptait, en 2018, 5 173 habitants, appelés les "Michelois" et les "Micheloises".

Localisation de la commune de Saint-Michel Chef-Chef (44)Localisation de la commune de Saint-Michel Chef-Chef (44)

 

Et l'origine et l'histoire de son nom est expliquée ainsi sur le site de la mairie :

Saint-Michel-Chef-Chef se nommait à l'origine Saint-Michel du Chevecier.  La consultation des archives municipales et des registres paroissiaux, révèle que différentes orthographes interviennent selon les époques. Des changements vraisemblablement dus à des prononciations différentes et aux transcriptions fantaisistes des scribes. Du XIe au XVIe siècle, on peut ainsi relever : Chevecier, Chevechier, Chevescier, Chevescher, Cheveché, etc.

Avec l’introduction de la lettre "f", ces appellations se transforment et apparaissent alors les formes Chevechef et Chef-cier.

De 1630 à 1673, Chevechef sera d’usage courant. Chefchef ou Chef-Chef apparaîtra ensuite.

Le 16 nivôse an II (1792), pour satisfaire à un décret de la convention qui ordonne aux communes de changer leurs noms respectifs s’ils rappellent les souvenirs de la royauté, de la féodalité et de la superstition, le Conseil décide de s’en tenir au seul nom de Chef-Chef.

Puis, le premier pluviôse an II (1793), il est décidé de nommer la commune Les Sablons.

Enfin, le 12 brumaire an IV (1794), le Conseil municipal décide, à la demande des concitoyens, de reprendre le nom de Saint-Michel-Chef-Chef.

Sources : wikipedia.org et www.stmichelchefchef.fr

"Auxerre" ne se prononce pas o-xer !

La ville d'Auxerre (89)

Mais : o-sser !

Cette localité française est située dans le Nord-Ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté, dans le département de l'Yonne (89).

Localisation de la ville françaie d'Auxerre (89)

Les habitants d'Auxerre sont appelés les "Auxerrois" et les "Auxerroises". Et ils étaient 34 764 habitants en 2018, l'aire urbaine en totalisant près de 93 000 habitants.

La ville d'Auxerre (89)

Située dans la vallée de l'Yonne, à quelques kilomètres des vignobles AOC de Chablis (89), la ville d'Auxerre est principalement connue pour son club de football, l'AJA (Association de la Jeunesse Auxerroise), longtemps entraîné par le célèbre Guy Roux.

Vainqueur de la Coupe de France en 1994, 1996, 2003 et 2005, le club a également été champion de France de deuxième division en 1980 et de première division (Ligue 1 actuelle) en 1996.

Source : wikipedia.org

"À Rome, fais comme les Romains".

Cette expression proverbiale signifie : il faut se plier aux règles et s' accoutumer aux usages du lieu où l'on se trouve.

Elle est directement issue de la phrase en latin médiéval du IVe siècle "Si fueris Romae, Romano vivito more; si fueris alibi, vivito sicut ibi", attribuée à Ambroise de Milan et signifiant littéralement "Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit".

Ambroise de Milan
Ambroise de Milan

Telle est en effet la réponse que celui-ci aurait fait à saint Augustin, lorque préparant son voyage à Rome, il aurait demandé à Ambroise si le jour de repos devait se prendre le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome.

Sources : wiktionary.org et miscellanees.me

205e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 24 juin 2021, avec un premier lecteur en Micronésie !

Localisation des États Fédérés de Micronésie

Les États fédérés de Micronésie (en anglais : "Federated States of Micronesia", souvent abrégé en "FSM"), généralement davantage connus, par ellipse, sous le simple nom de "Micronésie", sont un État fédéral du Sud-Ouest de l'océan Pacifique Nord, en libre association avec les États-Unis d'Amérique.

Celui-ci est situé dans une partie de l'archipel des îles Carolines, à l’Est des Philippines, et composé de quatre États, s'étendant dans l'ordre de l'Ouest à l'Est et comptant environ 103 000 habitants en 2010, dont 6 650 à Palikir, sa capitale fédérale depuis 1989 :

Carte des États Fédérés de Micronésie

  • Yap, dont la capitale est Colonia : 118 km2 et 11 400 habitants,
  • Chuuk, appelé Truk jusqu’en janvier 1990, dont la capitale est Weno : 127 km2 et 49 000 habitants,
  • Pohnpei, appelé Ponape jusqu’en 1984, dont la capitale est Kolonia, ancienne capitale fédérale, et dans lequel se situe Palikir, la novelle capitale fédérale : 347 km2 et 36 000 habitants,
  • et Kosrae. dont la capitale est Tofol : 110 km2 et 6 600 habitants.

Carte des États Fédérés de Micronésie

Ne pas confondre l'État et la région du même nom

L'État de "Micronésie" ne doit surtout pas être confondu avec la région "Micronésie", qui appartient à l'Océanie et a été dénommée ainsi par l'explorateur français Jules Dumont d'Urville.

Cette région s'étend en effet bien au-delà du seul territoire de l'État "Micronésie", puisqu'elle comprend également les îles Marshall, une partie des Kiribati (îles Gilbert et Banaba), les îles Mariannes (États-Unis), Nauru et les Palaos.

Géographie

Les États fédérés de Micronésie sont composés de 607 îles réparties sur 2 860 km.

Melekeok, aux îles Palaos, se trouve à 445 km à l'Ouest-Sud-Ouest de Colonia, la capitale de Yap, cette dernière étant située à 845 km à l'Ouest-Sud-Ouest d'Hagatna, à Guam.

Et Delap-Uliga-Darrit, aux îles Marshall, se situe à 1 459 km à l'Est de la capitale de la fédération, Palikir, celle-ci étant située à 1 638 km à l'Est-Sud-Est de Guam.

Bien qu’appartenant politiquement aux États fédérés de Micronésie, les îles de Nukuoro et Kapingamarangi n'appartiennent pas à la région de Micronésie : il s'agit d'enclaves polynésiennes.

Les frontières des États fédérés de Micronésie sont exclusivement maritimes. Elles délimitent les zones économiques exclusives de la Micronésie, qui, en atteignant les 2 992 415 km2, la classent au 14e rang mondial. Un classement à rapporter à son 188e rang mondial pour ce qui est de la superficie terrestre, avec ses 702 km2 de terres émergées.

Source : wikipedia.org

L'Empire de J'aime les mots vient de s'aggrandir, ce 20 juin 2021, d'un gigantesque 204e pays ou territoire, puisqu'il s'agit de tout un continent : l'Antarctique !

Carte de l'Antarctique, à l'extrême-Sud du globe terrestre

Pour tout vous dire, je ne l'avais même pas inscrit dans la liste de pays ou territoires à conquérir, tant il me semblait pratiquement impossible de décrocher un jour un seul lecteur doté d'une adresse électronique en .aq !

Et puis voilà : le premier est venu hier sur J'aime les mots ! Qu'il en soit ici grandement remercié.

L'Antarctique, parfois appelé "le Continent Austral" ou "le Continent Blanc" (un idiotisme chromatique), est le continent le plus méridional de la Terre.

Localisation de l'Antarctique, à l'extrême-Sud du globe terrestre
Localisation de l'Antarctique, à l'extrême-Sud du globe terrestre

Localisation

Situé autour du pôle Sud, il est entouré des océans Atlantique, Indien et Pacifique et des mers de Ross et de Weddell. Il forme le coeur de la "région antarctique" qui inclut également les parties émergées du plateau des Kerguelen ainsi que d'autres territoires insulaires de la "plaque antarctique" plus ou moins proches.

L'ensemble de ces territoires, qui partagent des caractéristiques écologiques communes, constitue l'"écozone antarctique".

Localisation de l'Antarctique, à l'extrême-Sud du globe terrestre
Localisation de l'Antarctique, à l'extrême-Sud du globe terrestre

Un gigantesque territoire inhospitalier

Avec une superficie de 14 millions de kilomètres carrés, l'Antarctique est plus petit que l'Asie, l'Afrique ou l'Amérique ; seules l'Europe et l'Océanie sont plus petites que lui. Quelque 98 % de sa surface sont recouverts d'une couche de glace d'une épaisseur moyenne de 1,6 km. C'est pourquoi la morphologie du sous-sol antarctique reste encore peu connue voire inconnue, alors que petit à petit se dévoile la présence de lacs subglaciaires et de chaînes de montagnes subglaciaires comme celle de Gamburtsev.

L'Antarctique est le continent le plus froid, le plus sec et le plus venteux. C'est également, de tous les continents, celui qui a l'altitude moyenne la plus élevée. Puisqu'il n'y tombe que peu de précipitations, excepté sur ses parties côtières où elles sont de l'ordre de 200 mm par an, l'intérieur du continent constitue le plus grand désert du monde.

Un continent inhabité

À part les bases scientifiques, il n'y a pas d'habitat humain permanent et l'Antarctique n'a pas de population indigène connue.

Seuls des plantes et des animaux adaptés au froid, au manque de lumière et à l'aridité y survivent, comme des manchots, des phoques, des poissons, des crustacés, des mousses, des lichens et de nombreux types d'algues.

Le nom "Antarctique" vient du grec (antarktikos), qui signifie "opposé à l'Arctique" (*) .

Une découvertes très tardive

Bien que des mythes et des spéculations concernant une "Terra Australis" ("Terre Australe ") remontent à l'Antiquité, le continent n'est aperçu pour la première fois – de façon attestée – qu'en 1819 par le navigateur britannique William Smith. Cette découverte suscita un vif intérêt de la part des chasseurs de phoques européens et américains qui affluèrent sur les côtes antarctiques dans les années qui suivirent et s'employèrent à décimer une population de plusieurs millions d'individus, au point de parvenir pratiquement à son extinction en 1830.

Un continent très étudié

À la suite du traité sur l'Antarctique signé en 1959 par douze États et suivi en 1991 par le protocole de Madrid, l'ensemble des territoires situés au sud du 60e parallèle sud acquiert un statut particulier : les activités militaires y sont interdites ainsi que l'exploitation des ressources minérales sauf celles qui sont menées à des fins scientifiques. Les signataires accordent la priorité aux activités de recherche scientifique. Les expériences en cours sont effectuées par plus de 4 000 scientifiques de diverses nationalités et ayant des intérêts différents. Considéré comme une réserve naturelle, le continent est protégé par la Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) et divers accords internationaux sur la protection de la biodiversité et sur la restriction du tourisme.

Le tourisme

Modeste ressource jusque dans les années 1980, le tourisme attire de plus en plus de visiteurs : 10 000 en 2000, 37 000 en 2010, soit neuf fois plus de personnes que le nombre de scientifiques présents. La majorité des touristes se concentre durant l'été à proximité de la péninsule Antarctique. Depuis 1991, des mesures de régulation et de protection ont été prises. L’Association internationale des voyagistes antarctiques (IAATO), qui regroupe 80 % des voyagistes opérant sur ce continent, a établi un code de conduite, prône un tourisme éducatif et coopère avec les scientifiques en mettant à leur service la logistique et les moyens de transport. Aussi les États se sont inspirés de ses travaux et données pour élaborer un code international très contraignant.

(*) : Pour ceux qui ne parviendraient pas à se souvenir que l'Antarctique est au Sud et l'Arctique au Nord, découvrez-donc un moyen mnémotechnique très simple.

Source : wikipedia.org

"L'Absurdie".

J'aime beaucoup ce substantif désignant de façon ironique un pays imaginaire, territoire ou royaume de l’absurde.

  • Ce mot a d'abord été utilisé dans "Voyage en Absurdie", un livre publié à Bruxelles en mars 1946.

Dissimulé sous le nom de plume d'Arouet (le véritable nom de Voltaire), son véritable auteur serait le caricaturiste et pamphlétaire français Benjamin Guittoneau alias "Ben" (1908-1966).

À la manière de Candide, Benjamin Guittoneau se moque des travers de l'époque et du Général de Gaulle : parti pour explorer les terres australes, après une tempête, le jeune suédois Syllog débarque en Normantie, province de la Gaullie, un pays venant d'être libéré du joug des Mochiens dirigés par Icter !

Première édition 1946) du livre "Voyage en Absurdie" de Arouet, le caricaturiste et pamphlétaire Benjamin Guittoneau alias "Ben"
Première édition 1946) du livre "Voyage en Absurdie" de Arouet, le caricaturiste et pamphlétaire Benjamin Guittoneau alias "Ben"
Réédition de 1994, de "Voyage en Absurdie" de Arouet, sorti en 1946
Réédition de 1994, de "Voyage en Absurdie" de Arouet, sorti en 1946
  • En 1974, les belges Dany et Greg nous offrent "Le grand voyage en Absurdie" une superbe bande dessinée, 5e album des aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, décrivant le voyage des Rêverosiens dans notre monde, le "vrai monde où l'on s'ennuie".
Couverture de "Le grand voyage en Absurdie", 5e album des aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, par Dany et Greg (1974)
Couverture de "Le grand voyage en Absurdie", 5e album des aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, par Dany et Greg (1974)
  • En 2007, l'écrivain et illustrateur britannique Chris Riddell publie le livre pour enfants "Le prince d'Absurdie".
"Le prince d'Absurdie", un livre pour enfant de l'écrivain et illustrateur britannique Chris Riddell (2007)
"Le prince d'Absurdie", un livre pour enfant de l'écrivain et illustrateur britannique Chris Riddell (2007)
  • En juin 1981, le chanteur français Michel Sardou débute sa célèbre chanson "Être une femme" (texte de Michel Sardou et Pierre Delanoë, musique de Michel Sardou, Jacques Revaux et Pierre Billon) en évoquant "un voyage en Absurdie" dès le premier vers : "Dans un voyage en Absurdie / Que je fais lorsque je m'ennuie".
  • En 2013, l'écrivain français Albert Champeau publie "Le voyage en Absurdie. Petits et grands récits divins".
"Le voyage en Absurdie. Petits et grands récits divins", de Albert Champeau (2013)
"Le voyage en Absurdie. Petits et grands récits divins", de Albert Champeau (2013)

Lire la suite

"La classe à Dallas".

Cette expression avec une rime intérieure appartient au registre familier.

Et elle s'utilise en général pour dire, de façon légèrement ironique, que quelque chose est "Classe", c'est à dire, selon le contexte : bien, beau, bon, élégant, distingué, raffiné, huppé, stylé.

On dit par exemple : "Tu as ma piscine ?" "La classe à Dallas !".

Cette expression, apparue je crois dans les années 1990, fait naturellement référence à la ville de Dallas (Texas) (États-Unis d'Amérique), fondée en 1841.

Et elle trouve probablement sa source dans la diffusion, puis les nombreuses rediffusions, à partir de janvier 1981 et durant près de 30 ans, des... 357 épisodes du feuilleton télévisé états-unien "Dallas", créé par David Jacobs et diffusé entre le 2 avril 1978 et le 3 mai 1991 sur le réseau CBS.

Sa diffusion généra en effet d'incroyables succès d'audience et constitua un véritable phénomène de société :

  • tant aux États-Unis d'Amérique, tenus en haleine en plein deuxième choc pétrolier,
  • qu'en France, près de trois ans plus tard, avec l'introduction d'un concept encore en vigueur, consistant à introduire à la fin de chaque épisode un rebondissement, dont la résolution n’intervient qu'au numéro suivant (le "cliffhanger").
L'entrée de Southfork, le ranch de la famille Ewing, dans la série états-unienne "Dallas" (les arbres ont bien poussé depuis le début de la série, en 1978
L'entrée de Southfork, le ranch de la famille Ewing, dans la série états-unienne "Dallas" : les arbres ont bien poussé depuis le début de la série, en 1978 !

Tous les plus de 45 ans se souviennent de son générique chanté, du ranch de Southfork et des incessantes disputes familiales de la famille Ewing, riches pétroliers et éleveurs bovins, avec l'abominable JR (John Ross) (Larry Hagman), son épouse alcoolique Sue Ellen (Linda Gray), son gentil frère Bobby (Patrick Duffy), sa jolie belle-soeur Pamela (Victoria Principal), sa garce de nièce Lucy (Charlene Tilton), son père Jock (Jim Davis) et sa mère Miss Ellie (Barbara Bel Geddes) !

La famille Ewing : Sue Ellen (Linda Gray), JR (John Ross) (Larry Hagman), Jock (Jim Davis), Pamela (Victoria Principal), Bobby (Patrick Duffy), Ray Krebs (Steve Kanaly) et au premier plan : Lucy (Charlene Tilton) et Miss Ellie (Barbara Bel Geddes)
La famille Ewing : Sue Ellen (Linda Gray), JR (John Ross) (Larry Hagman), Jock (Jim Davis), Pamela (Victoria Principal), Bobby (Patrick Duffy), Ray Krebs (Steve Kanaly) et au premier plan : Lucy (Charlene Tilton) et Miss Ellie (Barbara Bel Geddes)

Comme le dit si bien le site "Mots surannés", la série exposa aux Français moyens subjugués les codes du raffinement made in Amérique profonde  : moquette à poils géants, tables de marbre rose, cornes de vaches sur les capots de voiture et colonnes gréco-romano-baroques : "La classe à Dallas" !

Sources : wwww.mots-surannes.fr et www.rtl.fr

"Un solécisme".

Ce substantif masculin désigne une erreur de langage enfreignant les règles de la syntaxe.

Comme par exemple : "Habiter SUR Paris" (au lieu de "Habiter À Paris) ou "Si je SERAIS grand" (au lieu de "Si J'ÉTAIS grand").

Le mot dérive de "Soles", l’ancien nom de la ville de Mezitli (Turquie), appelée "Pompéiopolis" à l'époque romano-byzantine, une cité grecque de Cilicie en Anatolie, dont les habitants étaient réputés mal parler le grec.

"La forêt de Rambouillet".

La forêt de Rambouillet (77)

La forêt de Rambouillet, également appelée "Forêt d’Yveline" ou "Forêt d'Iveline", située dans le Sud du département des Yvelines (78), est l'un des principaux massifs forestiers d'Île-de-France.

La forêt de Rambouillet (77)

Localisation de la ville de Rambouillet, au Sud des Yvelines (78), dont Gérard Larcher, l'actuel président du Sénat, a été le maire de 2007 à 2014
Localisation de la ville de Rambouillet, au Sud des Yvelines (78), et donc à l'Ouest de Paris (75)

Il s'agit d'un espace boisé d'environ 200 km², dont 14 550 ha de forêt domaniale, s'étendant sur le territoire de 29 communes et sur une longueur globale d'environ 35 km pour à peu près 15km de large.

Le peuplement est constitué principalement de chênes, à hauteur de 68 %, et de résineux (pin sylvestre et pin laricio) pour 25 %. Ce massif comporte des étangs, des zones rocheuses, des étendues de sable, des vallons et des cascades. Et une partie de la forêt se trouve dans le parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse.

La forêt de Rambouillet faisait autrefois partie d'un ensemble plus vaste, la "Forêt de l'Yveline", une vaste forêt unique qui s'étendait au-delà des frontières du département actuel,  sur un vaste territoire, allant de Paris (75) à Meudon (92), en passant par la vallée de Chevreuse, Dourdan (78) et Rambouillet (78).

Après les défrichements du Moyen Âge, il ne subsiste plus que des massifs forestiers disjoints.

Carte de la forêt de Rambouillet (78)

La forêt de Rambouillet, une des reliques de ce vaste ensemble, est progressivement aménagée pour les chasses royales du XVIe au XVIIIe.

Un cerf, brâmant au centre d'une allée, en forêt de Rambouillet (77)Un cer et des sangliers, en forêt de Rambouillet (77)

 

De cette époque date la création du réseau de routes en étoile, la constitution d'un ensemble homogène et la plantation des futaies. La forêt de Rambouillet, qui a hérité de son passé royal de nombreux aménagements, est la deuxième des forêts d'Île-de-France par la fréquentation, après la forêt de Fontainebleau (77).

La forêt de Rambouillet (77)

Source : wikipedia.org

"La forêt de Belgrade".

La fôret de Belgrade, à Istanbul (Turquie)

Aussi curieux que cela puisse paraître, cette forêt ne se situe nullement à Belgrade, ni même en Serbie, mais à... Istanbul en Turquie !

Son nom de "Belgrad Ormani" en turc, a en effet pour origine les bûcherons Serbes qui y vivaient jadis, après la déportation de milliers de Serbes ayant suivi le siège de Belgrade (Serbie) de 1521.

La fôret de Belgrade, à Istanbul (Turquie) (© Gérard Valck)

Il s'agit d'une forêt naturelle mixte de feuillus s'étendant sur environ 30 km2 et située dans le quartier de Bahçeköy, sur la rive européenne d'Istanbul.

La chasse y est interdite depuis le milieu du XVIe siècle et l'on pouvait encore y trouver - paraît-il - des loups et des ours dans les années 1970 !

Principale source d'eau potable de l'ancienne Constantinople, la forêt de Belgrade comporte encore de nos jours quatre réservoirs historiques.

La fôret de Belgrade, à Istanbul (Turquie) (© Gérard Valck)

Sources : wikipedia.org  et www.istanbul-city.fr

"La sarcellite".

"La sarcellite", c'est à dire le malaise des habitants vivant dans les grands ensembles

Ce terme de "Sarcellite" aurait été inventé par un habitant de la ville de Sarcelles (95), s’exprimant sur les ondes de la radio Europe 1.

Et il qualifie, selon le contexte :

  • la maladie ou plus précisément la névrose ressentie par quiconque vit dans ce que l'on appelle les "grands ensembles" d'habitation, un type d'architecture "concentrationnaire", déshumanisée et déprimante des années 1955-1975, dont cette ville est particulièrement emblématique.
  • ou : le type d’urbanisme que constituent ces grands ensembles d’immeubles.

"La sarcellite", c'est à dire le malaise des habitants vivant dans les grands ensembles

Sources : wikipedia.org, wiktionary et Encyclopaedia Universalis

"C'est Belfast !" ou "Être Belfast", "C'est Beyrouth !" ou "Être Beyrouth", "C'est Sarajevo !" ou "Être Sarajevo" et "C'est Bagdad !" ou "Être Bagdad".

"C'est Bagdad !"

À chaque génération sa ville martyre : Belfast, Beyrouth, Sarajevo, Bagdad... l'horreur se déplace géographiquement au fil des années, faisant ainsi évoluer nos expressions.

Ces locutions interjectives parfaitement synonymes relèvent toutes du registre familier.

Et elles ont eu malheureusement eu tendance à se succéder au cours des 40 dernières années pour signifier, au sens figuré :

  • à tout le moins : c'est la pagaille totale !, c'est le bazar !, c'est le cirque !

On dit par exemple : "Après deux jours de fête, tu verrais mon appart' : c'est Belfast !".

Ou : "Tu aurais vu l'état de la place après le carnaval : c'était Beyrouth !".

  • voire : c'est l'horreur !, c'est un cauchemar !

On dit par exemple : "J'ai vu un reportage sur les attentats parisiens du 13 novembre 2015 : c'était vraiment Sarajevo !".

Ou : "Le train de passagers a déraillé en gare : c'était Bagdad !".

Elles font naturellement référence aux capitales de l'irlande du Nord (Belfast), du Liban (Beyrouth), de la Bosnie-Herzégovine (Sarajevo) et de l'Irak (Bagdag), quatre villes ravagées par des années de troubles et de guerres civiles :

  • De 1968 à 1998 pour Belfast,
1969 : Belfast ravagée
1969 : Belfast ravagée
  • de 1975 à 1990 pour Beyrouth,
"C'est Berouth !"
Beyrouth ravagée
  • du 6 avril 1992 au 29 février 1996 pour Sarajevo, dont le siège de 1 425 jours par les forces serbes a fait plus de 11 000 morts et pulvérisé le record du durée du siège de Léningrad redevenue Saint-Pétersbourg depuis le 6 septembre 1991 (872 jours, du 8 septembre 1941 au 27 janvier 1944).
Sarajevo ravagée durant la guerre civile
Sarajevo ravagée
  • et depuis 2003 pour Bagdad.
"C'est Bagdad !"
Bagdad ravagée

Source : wikipedia.org