"Visionnage" et "Visionnement".

Ces deux subtantifs masculins parfaitement synonymes relèvent du langage courant.

Et ils désignent, selon le contexte :

  • l'action de regarder une oeuvre audiovisuelle, par exemple un film, une émission télévisée ou une vidéo,
  • ou : le nombre de fois qu'une oeuvre audiovisuelle a été visualisée, par exemple sur un site d'hébergement de vidéos.

"Visionnement" est principalement utilisé par nos amis québecois et suisses, mais très peu en France.

Sources : gdt.oqlf.gouv.qc.ca et wiktionary.org

Donner ou recevoir "Une volée de bois vert".

Cette locution nominale en forme d'idiotisme botanique et d'idiotisme chromatique relève du langage courant.

Et elle désigne :

  • au sens propre :
    • une bastonnade,

On dit par exemple : "J'ai reçu une volée de bois vert en pensionnat lorsque j'ai été surpris en train de m'enfuir en pleine nuit".

    • ou, par extension : une correction, une avoinée (registre argotique), une raclée (registre familier),

On dit par exemple : "Mon fils m'a pris ma voiture sans mon autorisation : je vais lui donner une volée de bois vert à son retour !".

  • et au sens figuré : une vive remontrance, de forts reproches.

On dit par exemple :"Ma prof de maths m'a mis une volée de bois vert en voyant que je l'avais dessinée à poil dans mon cahier".

Sources : wiktionary.org, www.linternaute.fr et www.expressions-francaises.fr

On ne dit pas : "Y avait quand même une ADN qatarie dans c't'équipe" !

Le journaliste sportif français Nabil Djellit

Comme a pu lamentablement le déclarer le 25 novembre 2022, le journaliste sportif français Nabil Djellit, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "IL y avait quand même UN ADN qatarI dans cEtTE équipe" !

Ne dites pas : "Ma meuf touche grave sa bille en zikmu" !

Mais plutôt : "Ma copine s'y connaît beaucoup la musique" !

Voire : "Ma dulcinée est fort versée dans le quatrième art" !

Vous passerez ainsi du registre argotique au langage courant voire au registre soutenu.

Une guitariste
Roxane, chanteuse, clarinettiste et guitariste. Ancienne élève des conservatoires de Paris et actuellement professeure en école de musique, elle propose des cours de chant et clarinette à Nanterre (92), pour tous niveaux à partir de 10 ans.

"Stannifère" et "Une stannifère".

  • "Stannifère" est un adjectif désignant : ce qui contient de l'étain.

On parle ainsi d'"alluvion stannifère", de "filon stannifère", de "gisement stannifère", de "granit stannifère" ou de "région stannifère".

Mais également d'"alliage stannifère" ou d'"émail stannifère".

  • et "Une stannifère" est un substantif féminin utilisé dans le domaine de la finance pour désigner un titre d'actionnaire de mines d'étain.

On dit par exemple : "Les stannifères sont en forte hausse".

Source : www.cnrtl.fr

"Un nanomane".

Un nanomane, entourée d'une partie de sa collection de 1 600 nains de jardin (@ Solent News / splashnews.com)

Ce substantif masculin désigne : un collectionneur de nains de jardin.

Un nain de jardin est une représentation d'une petite créature du folklore sous forme d'une statue de petite taille, utilisée pour décorer certains jardins.

La collection d'un nanomaneLa collection d'un nanomane

Collectionneur invétéré de bien des choses, je confesse n'avoir jamais été effleuré par la perspective de collectionner de tels objets...

Source : wikipedia.org

"Ne pas être un cadeau".

Cete locution verbale relève du registre familier.

Et elle s'utilise, au sens figuré, pour qualifier, selon le contexte :

  • une personne désagréable ou incompétente,

On dit par exemple : "Ton oncle c'est pas un cadeau : quand il ne râle pas il boit et quand il ne boit pas il dort !".

  • ou une situation contraignante, déplaisante, contrariante.

On dit par exemple : "Ce nouveau poste n'est pas un cadeau : j'ai plein de nouvelles responsabilités et à peine 100 euros bruts de plus par mois".

Sources : www.languefrancaise.net et www.linternaute.fr

"Holodomor".

Holodomor

Ce substantif masculin ukrainien signifiant littéralement "famine" a été calqué sur le mot tchèque "hladomor" ("famine"), mais peut ête traduit par "extermination par la faim".

Il désigne en effet la grande famine qui eut lieu en RSS d'Ukraine et dans le Kouban (RSFS de Russie), en URSS, en 1932 et 1933, et qui fit, selon les estimations des historiens, entre 2,61 et 5 millions de morts.

Holodomor

L'événement, sans précédent dans l'histoire de l'Ukraine, se produisit dans le contexte plus général des famines soviétiques de 1931-1933 et fit un nombre particulièrement élevé de victimes.

Depuis l'ouverture des archives soviétiques après la dislocation de l'URSS en 1991, la négation du Holodomor a cessé, mais son ampleur et le caractère intentionnel de la famine sont contestés. Bien avant que le nom de "Holodomor" ne soit forgé, la famine avait été décrite, dès 1935, par Boris Souvarine, et faisait partie de la mémoire collective mais clandestine des populations concernées (seules les publications dissidentes, les samizdats, l'évoquaient par écrit). Quarante ans plus tard, elle est à nouveau révélée par la publication de "L'archipel du goulag" d'Alexandre Soljenitsyne.

Au début du XXIe siècle, la responsabilité des autorités soviétiques dans la genèse et l'ampleur de la famine (à travers la collectivisation, les campagnes de dékoulakisation, les réquisitions excessives de denrées alimentaires auprès des paysans et les limitations aux déplacements imposées en pleine famine) est généralement reconnue.

Fin 2006, l'Ukraine indépendante qualifie officiellement le Holodomor de génocide, qualification reconnue par un certain nombre de pays dont les États-Unis d'Amérique, mais le caractère génocidaire de cette famine est contesté par le Kazakhstan et la Russie. La négation du Holodomor comme génocide concerne l'importance relative des différents facteurs ayant engendré la famine, ainsi que les intentions de Joseph Staline, alors dirigeant absolu de l'Union soviétique. L'aspect intentionnel de la famine est discuté par certains historiens. Le jour commémoratif du Holodomor est fixé au quatrième dimanche de novembre.

Holodomor

Le Parlement européen a reconnu en 2008 le Holodomor comme un crime contre l'humanité, jugeant qu'il s'agissait d'une famine provoquée et d'un "crime contre le peuple ukrainien et contre l'humanité".

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Y a eu des frictions qui datent de longue date" ni "On va peut-être monter dans une escalade" !

Le journaliste sportif français Benoît Cosset

Ainsi qu’a pu le déclarer, le 25 novembre 2022, le journaliste sportif français Benoît Cosset, dans l’émission "La grande soirée", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "IL y a des frictions qui REMONTENT À LOIN" et "On va peut-être ASSISTER À une escalade" !

"Au sortir de".

J'aime beaucoup cette locution prépositive qui relève du langage courant.

Elle signifie :

  • au sens figuré : au moment où l'on sort de.

On dit par exemple : "Je vous rappellerai au sortir de la réunion pour vous faire part de notre décision".

  • et par extension : à la fin de.

On dit par exemple : "Au sortir de l'hiver nous irons voir nos enfants en Bretagne".

Source : wiktionary.org