224e pays ou territoire, ce 25 mai 2022, avec un premier lecteur au Groenland !

Carte du Groenland

Le Groenland est un pays constitutif du royaume du Danemark et un territoire d'outre-mer associé à l'Union européenne, situé entre les océans Arctique et Atlantique, à l'Est de l'archipel Arctique, au Nord-Est de l'Amérique du Nord.

Localisation du Groenland

Bien qu'appartenant physiographiquement au continent nord-américain, le Groenland a été politiquement et culturellement associé à l'Europe - en particulier à la Norvège et au Danemark, les puissances coloniales, ainsi qu'à l'île voisine d'Islande - pendant plus d'un millénaire.

Le Groenland est la deuxième plus grande île du monde. Plus des trois quarts de son territoire sont couverts par la seule calotte glaciaire contemporaine en dehors de l'Antarctique. Avec une population de 56 562 habitants au 1er janvier 2022, il est le pays le moins densément peuplé au monde.

Capitale

Plus d'un tiers des Groenlandais (19 200) vit à Nuuk, capitale et plus grande ville du Groenland.

Elle se situe sur la côte Ouest, à l'embouchure du fjord de Nuuk, à environ 240 km au Sud du cercle polaire arctique, ce qui en fait la capitale la plus septentrionale du monde.

Nuuk, la capitale du Groenland

Habitée par les Vikings dès le Xe siècle et par les populations inuites depuis le XIIIe siècle, la ville fut fondée en 1729 par le missionnaire norvégien Hans Egede, sous le nom de Godthåb ("bonne espérance"), la Norvège étant, à l'époque, tout comme le Groenland, sous la souveraineté danoise.

Elle fut la première ville de l’île, au sens européen du terme, et est aujourd'hui le siège du Gouvernement et des institutions, ainsi que le plus grand centre culturel, économique et commercial du pays.

Peuplement et colonisation

Le Groenland a été habité pendant au moins les 4 500 dernières années par des peuples de l'Arctique dont les ancêtres ont migré depuis ce qui est aujourd'hui le Canada.

Les Vikings se sont installés dans la partie Sud, alors inhabitée, du Groenland, à partir du Xe siècle, y fondant des colonies médiévales qui n'auraient pas dépassé 2 à 6 000 habitants, puis ces implantations auraient disparu vers 1500 apr. J.-C..

Les peuples inuits actuels sont arrivés au XIIIe siècle.

Au début du XVIIIe siècle, la Scandinavie et le Groenland ont repris contact l'un avec l'autre, et le royaume de Danemark et de Norvège a établi sa souveraineté sur l'île en fondant des compagnies coloniales.

Le Danemark-Norvège a revendiqué le Groenland pendant des siècles.

Le Groenland a été colonisé il y a plus de mille ans par les Norvégiens, qui avaient déjà colonisé l'Islande pour échapper aux persécutions du roi de Norvège et de son gouvernement central. C'est depuis le Groenland et l'Islande que les Norvégiens auraient pris la mer pour découvrir l'Amérique - près de 500 ans avant Christophe Colomb - et tenté de coloniser la terre.

Bien que sous l'influence continue de la Norvège et des Norvégiens, le Groenland n'était pas formellement sous la couronne norvégienne avant 1262. Le royaume de Norvège s'est étendu et devient une puissance militaire jusqu'au milieu du XIVe siècle. Mais la Norvège fut considérablement frappée par la peste noire, avec un nombre de morts supérieur à celui du Danemark, l'obligeant à accepter une union avec ce dernier dans laquelle le gouvernement central, l'université et d'autres institutions fondamentales étaient situés à Copenhague. Ainsi, les ressources des deux royaumes ont fusionné, la Norvège devenant ainsi la partie la plus faible et perdant également sa souveraineté sur le Groenland en 1814 lors de la dissolution de l'union. Le Groenland devint alors une colonie danoise, puis une partie de la communauté du royaume du Danemark en 1953, en vertu de la Constitution du Danemark.

En 1973, le Groenland rejoint la CEE (Communauté Economique Européenne) avec le Danemark. Cependant, lors d'un référendum en 1982, une majorité de la population a voté en faveur d'un retrait du Groenland de la CEE, retrait qui sera par la suite étendu à l'Union européenne. En 1984, le Danemark a signé un traité modificatif avec la Communauté européenne pour préciser la situation du Groenland. Ce territoire a été retiré des accords sur la CECA (Communauté Européenne du Charbon et l'Acier) et des accords de la communauté européenne de l'énergie atomique. Des dispositions particulières ont été convenues pour protéger la pêche. Le Groenland bénéficie néanmoins de la libre circulation des Européens au sens de la convention de Schengen.

En 1979, le Danemark accorde une autonomie interne au Groenland, et le 25 novembre 2008, les Groenlandais se sont prononcés par référendum consultatif sur la perspective d'une autonomie renforcée, la proposition étant approuvée par 75 % des suffrages exprimés. Le Parlement danois a ensuite voté la loi sur l'autonomie renforcée du Groenland, promulguée le 19 mai 2009 et entrée en application le 21 juin 2009. Le Danemark cède à son ancienne colonie 32 domaines de compétences, dont ceux de la police et de la justice. La politique monétaire, la défense et la politique étrangère restent toutefois sous contrôle danois.

Étymologie

Ce sont les anciens colons scandinaves qui ont donné au pays le nom de Groenland.

Dans les sagas islandaises, il est dit que l'Islandais d'origine norvégienne Erik le Rouge fut chassé d'Islande pour meurtre. Avec sa famille élargie et ses esclaves, il partit à bord de navires pour explorer la terre glacée connue pour se situer au Nord-Ouest. Après avoir trouvé une zone habitable et s'y être installé, il l'a nommée Groenland, littéralement "terre verte", soi-disant dans l'espoir que le nom serait agréable pour attirer des colons.

Le nom du pays en groenlandais est "Kalaallit Nunaat" ("terre des Groenlandais").

Géographie

Le Groenland est situé au Nord-Est de l'Amérique du Nord.

Il est bordé au Sud-Est par l'océan Atlantique, à l'Est par la mer du Groenland, au Nord par l'océan Arctique et à l'Ouest par la mer de Baffin.

Il est frontalier du Canada à l'Ouest, de l'autre côté de la mer de Baffin, et de l'Islande à l'Est, dans l'océan Atlantique.

La superficie totale du Groenland est de 2,166 millions de km2 (y compris d'autres îles côtières mineures), dont la calotte glaciaire couvre 1,71 million de km2 (soit 81 % du territoire), avec une épaisseur atteignant près de trois kilomètres de glace au centre, soit un volume d'environ 2,85 millions de kilomètres cubes.

La calotte glaciaire du Groenland vue par la NASA

Le Groenland est la plus grande île non continentale du monde, le troisième plus grand pays d'Amérique du Nord ainsi que le plus grand territoire dépendant dans le monde.

Il possède également le plus grand parc national au monde.

Calotte glacière

L'inlandsis du centre du pays est bordé de reliefs montagneux modérés entre lesquels s'écoule la glace par des glaciers. De certains d’entre eux se détachent des icebergs qui sont entraînés au large par les courants. C'est le cas à Ilulissat où les plus gros icebergs de l'hémisphère Nord sont produits. En 1912, c'est l'un d'eux que heurta le célèbre Titanic.

Sous cet inlandsis se trouve un grand canyon. Découvert en 2013 grâce à des observations satellitaires, ce canyon, qui traverse toute la partie Nord-Ouest de l'île, mesure au moins 750 kilomètres de long et 800 mètres de profondeur par endroits, ce qui en fait le plus grand au monde.

Une étude menée par le scientifique français Paul-Émile Victor en 1951 concluait que sous la calotte glaciaire, le Groenland est composé de trois grandes îles. Cette hypothèse est contestée, mais si elle est vérifiée, ces îles seraient séparées par d'étroits détroits atteignant la mer au fjord glacé d'Ilulissat, au Grand Canyon du Groenland et au Sud de Nordostrundingen.

Les sommets les plus hauts du pays sont situés sur la côte Est. Le point culminant est le mont Gunnbjørn, haut de 3 733 mètres. Le plus connu est le mont Forel (3 360 mètres), qui porte le nom du professeur suisse François-Alphonse Forel qui, en 1912, organisa une souscription pour financer une expédition suisse au Groenland. Un autre mont proche porte le nom de Paul-Émile Victor, l'explorateur et ethnologue français. Deux autres Français ont contribué à la connaissance de ce pays : Jean-Baptiste Charcot et Jean Malaurie.

Entre 1992 et 2018, le Groenland a perdu environ 3 900 milliards de tonnes de glace. Cette perte s'accélère et pourrait exposer 100 millions de personnes dans le monde à des inondations annuelles d’ici la fin du siècle.

La fonte de la calotte glaciaire au Groenland

D’après l’Institut technique du Danemark, la vitesse de la fonte des glaciers du Groenland a été multipliée par quatre entre 2003 et 2013.

Le 1er août 2019, le Groenland a connu des taux de fonte parmi les plus élevés de tous les temps, car celui-ci a perdu, et va commencer à perdre régulièrement entre 11 et 12,5 milliards de tonnes de glace par jour, alors que, même dans le scénario le plus pessimiste, une perte de glace si rapide n'était pas attendue avant 2050.

La fonte de la calotte glaciaire au GroenlandLa fonte de la calotte glaciaire au Groenland

La calotte s'est formée il y a 4,1 millions d'années, durant le Pliocène. Les précipitations neigeuses qui s'accumulent au centre de l'île, se transforment progressivement en glace et assurent théoriquement la pérennité de cette calotte. Ce désert de glace, représentant 80 % de la surface de l'île, est très inhospitalier.

Températures

On y trouve des températures extrêmes été comme hiver, des vents violents et un sol fait de glace, impropre au développement d'une vie animale.

En hiver, dans le Nord du Groenland, le soleil disparaît presque totalement pendant plus de trois mois. La température moyenne avoisine - 30 °C et il souffle un vent violent. Tandis que l'intérieur du Groenland connait un climat d'inlandsis, les températures moyennes en bord de mer varient de - 15 °C dans le Nord à 0 °C dans le Sud.

- 69,6 °C est le record de froid absolu dans l'hémisphère Nord, mesuré dans la station météorologique automatique de Klinck à environ 3 200 mètres, le 22 décembre 1991.

Un froid polaire

En hiver, la bande côtière montagneuse est cernée par la banquise à l'exception du Sud-Ouest de l'île (environ jusqu’à la capitale Nuuk). En effet, une branche du courant du Gulf Stream y empêche la mer de geler. La côte n'en bénéficiant pas, elle possède un climat plus hostile et un dégel de la banquise plus court.

Végétation

La végétation du Groenland est constituée en très grande majorité de toundra, une végétation basse et pauvre composée de mousses et herbes poussant dans les zones polaires qui occupent une grande partie du Groenland hors inlandsis. Il ne pousse que quelques arbustes, tels les bouleaux rampants, qui sont une adaptation de la végétation aux conditions très rudes du milieu, en particulier des vents desséchants. Il n'existe que deux petites zones à l'abri des vents qui sont pourvues d'arbres, toutes situées dans le Sud de l'île.

Toundra au Groenland (Crédit photo : Hannes Grobe. Certains droits réservés : Licence Creative Commons)
Toundra au Groenland (Crédit photo : Hannes Grobe. Certains droits réservés : Licence Creative Commons)

Source : wikipedia.org

"La savate", "La boxe française" ou "La savate boxe française".

Un combat de savate boxe française

La savate boxe française est un sport de combat de percussion qui consiste, pour deux adversaires équipés de gants et de chaussons, à se porter des coups avec les poings et les pieds. Elle est apparue au XIXe siècle dans la tradition de l'escrime française, dont elle reprend le vocabulaire et l'esprit.

Les différents coups en savate boxe françaiseUn combat de savate boxe française

Connue dès son apparition sous le nom de "Savate" ou "Art de la savate", elle a été, tout au long du XXe siècle, désignée par le nom de "Boxe française", puis finalement renommée officiellement "Savate boxe française" en 2002.

Il s'agit actuellement une discipline internationale appartenant au groupe des boxes pieds-poings.

Un combat de savate boxe française

Un homme qui pratique la savate est appelé un tireur tandis qu'une femme s'appelle une tireuse.

Deux tireuses de savate boxe française

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à la boxe anglaise.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Le Paris Saint-Germain n'avait pas d'autre alternative que de le conserver" !

Le journaliste sportif français Dave Appadoo

Comme a lamentablement pu le déclarer, le 20 mai 2022, le journaliste sportif français Dave Appadoo, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Le Paris Saint-Germain n'avait PAS D'ALTERNATIVE que de le conserver" !

"Une autre alternative" n'est qu'un épouvantable pléonasme, indigne d'un journaliste professionnel.

Que veut dire "La MACIF".

Nouveau logotype de la MACIF (Mutuelle d'Assurance des Commerçants et Industriels de France) depuis juin 2006

Tout le monde connaît naturellement le nom de cette mutuelle d'assurance française, créée le 30 avril 1960 et dont le siège est situé à Niort (79).

Mais rares sont ceux qui connaissent la signification de l'acronyme de cette SGAM (Société de Groupe d'Assurance Mutuelle : Mutuelle d'Assurance des Commerçants et Industriels de France et des cadres et des salariés de l'industrie et du commerce.

Avec 9 000 collaborateurs, 450 agences, 5,7 millions de sociétaires et adhérents, et 6,24 millions de véhicules assurés, la Matmut a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 6,1 milliards d'euros.

Sources : wikipedia.org et www.macif.fr

Ancien logotype de la MACIF (Mutuelle d'Assurance des Commerçants et Industriels de France) jusqu'en juin 2006
Ancien logotype de la MACIF  jusqu'en juin 2006

"À un moment donné".

Cette locution adverbiale relève du langage courant.

Et elle signifie :

  • dans le langage courant : "À un certain moment", "En un temps déterminé".

On dit par exemple :  "Les ruines de Pompéi nous permettent de connaître en détails la vie des Romains à un moment donné".

  • et dans le registre familier : "Tout à coup", "Soudain".

On dit par exemple : "À un moment donné on a entendu des rafales de mitraillette".

Sources : www.academie-francaise.fr et wiktionary.org

"Cogner comme un sourd", "Frapper comme un sourd" ou "Taper comme un sourd" et "Gueuler comme un sourd" ou "Hurler comme un sourd".

Ces différentes locutions verbales relèvent du registre familier (et du registre argotique pour "Gueuler comme un sourd").

Toutes les six se fondent sur le fait que l'on pourrait croire que la personne qui cogne, frappe, tape, crie, gueule ou hurle est sourde car elle ne semble pas se rendre compte du vacarme qu'elle génère.

Et elles signifient respectivement :

"Cogner comme un sourd", "Frapper comme un sourd", "Taper comme un sourd"

  • "Cogner comme un sourd", "Frapper comme un sourd" ou "Taper comme un sourd" : cogner, frapper ou taper très très fort.

On dit par exemple : "J'arrive : inutile de cogner comme un sourd !"

"Crier comme un sourd", "Gueuler comme un sourd" ou "Hurler comme un sourd"

  • et "Crier comme un sourd", "Gueuler comme un sourd" ou "Hurler comme un sourd" : crier très fort, hurler.

On dit par exemple : "Tu n'as pas fini de gueuler comme un sourd : on a compris que ton équipe a perdu !".

Source : www.linternaute.fr

"Putassier" ou "Putassière".

J'aime beaucoup cet adjectif qui relève du registre vulgaire et qui signifie, selon le contexte :

  • au sens propre :
    • relatif aux putains ou digne des putains,

On dit par exemple : "Ma voisine m'a tenu des propos putassiers".

    • ou : débauché, qui fréquente les putains,

On dit par exemple : "Ce type est joueur et putassier".

  • et par extension :
    • sale, répugnant, qui dégoûte,

On dit par exemple : "Ce film putassier ne devrait pas passer à la télévision".

    • vénal(e), hypocrite, complaisant(e), servile, obséquieux(se),
    • On dit par exemple : "Cette secrétaire putassière m'exaspère".
    • ou : cherchant à plaire, ayant pour but de plaire au plus grand nombre ;

On dit par exemple : "Je trouve cette publicité parfaitement putassière".

Sources : www.larousse.fr et www.cnrtl.fr

On ne dit pas : "I' z'étaient imbattus" !

Le joueur de football international guinéen Mathias Pogba (© SNS Group)

Comme a lamentablement pu le déclarer le joueur international de footbal guinéen Mathias Pogba, le 25 novembre 202, dans l'émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais bien sûr : "ILS étaient INVAINCUS" !