"Retenir son souffle".

Cette locution verbale en forme d'idiotisme corporel relève du langage courant.

Et elle signifie :

  • au sens propre : s’arrêter temporairement et volontairement de respirer.On dit par exemple : "J'ai retenu mon souffle le temps que les policiers s'élognent".
  • et au sens figuré : attendre sans rien dire, tout en étant impatient, anxieux ou angoissé.

On dit par exemple : "Ce soir les amateurs de football retiennent leur souffle, dans l'attente du résultat de cette demi-finale de Coupe du monde".

Pourquoi dire : "Il a fait drop the mic" ?

L'animateur de radio et de télévision français Grégory Ascher

Comme a pu le déclarer, le 2 février 2022, l'animateur français Grégory Ascher, dans son émission "L’Équipe de Greg", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas simplement, en français : "Il a fait TOMBER LE MICRO" !

Heureusement que le ridicule ne tue pas.

On ne dit pas : "Soyez ténace" !

Ludovic Vincent, fondateur et dirigeant de Biomede

Ainsi qu'à pu le répéter à deux reprises, le 2 février 2022, Ludovic Vincent, fondateur et dirigeant de la société française Biomede, dans l'émission "Qui veut devenir mon associé. La suite", diffusée sur la chaîne de télévision française M6.

Mais : "Soyez tEnace" !

Avec un "e".

Et cela, même si le substantif féminin correspondant à cet adjectif est bien la ténacité.

 

On ne dit pas : "Un ranequin" ni "Un rannequin" ! !

Mais : "Un raMequin" !

Ce substantif masculin désigne un petit plat, en porcelaine, en verre ou en terre cuite, utilisé pour la cuisson au four ou au bain-marie. Il permet de cuire de petits plats individuels tels qu'un soufflé, une crème brûlée ou des oeufs cocotte.

Le ramequin tire son nom du mot néerlandais "rammeken", qui désignait une petite pâtisserie chaude à base de fromage toujours populaire en Suisse sous le nom de "ramequin au fromage".

Un ramequin au fromage

Par métonymie, le mot en est venu à désigner le récipient où l'on cuit de la crème fromagée, puis par extension, un plat que l'on utilise pour cuire, au four ou au bain-marie, des oeufs, crèmes ou entremets.

Un ramequin

Il ne doit pas être confondu avec le ravier, petit plat de forme allongée dans lequel on sert des hors-d'œuvre.

Un ravierUn ravier

 

Source : wikipedia.org

9 façons de dire "Dénoncer".

"Balancer", "Baver", "Cafarder", "Cafter", "Donner", "Moucharder" et "Se mettre à table" relèvent du registre argotique.

Tandis que "Rapporter" et "Trahir" appartiennent au langage courant".

 

"Un bas de laine".

Cette locution nominale masculine en forme d'idiotisme textile ou vestimentaire désigne :

  • au sens propre, dans le langage courant : une longue chaussette de laine, dans laquelle on avait coutume, autrefois de dissimuler ses petites économies, son épargne.

Un bas de laine

  • et au sens figuré, par métonymie, dans le registre familier : l'argent que l'on a économisé ; ses petites économies, sa petite épargne.

Un "bas de laine" au sens figuré

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré au mot "Éconocroques".

"Barguigner" ou "Sans barguigner".

J'aime beaucoup le verbe "Barguigner", qui relève du registre désuet et du registre familier.

  • Elle signifiait autrefois : marchander plus ou moins longuement.
  • Et elle signifie désormais, par référence à la longueur de certaines tractations : hésiter, ne pas arriver à se décider, mettre du temps à agir.

On dit par exemple : " Il n'y a pas à barguigner : ce meuble est joli et très peu cher".

Ou : "Mon frère nous a soutenu financièrement dès le début sans barguigner".

Source : www.cnrtl.fr et www.larousse.fr

"Les chiens écrasés" ou "La rubrique des chiens écrasés".

Cette locution nominale masculine en forme d'idiotisme animalier relève du langage courant et du registre désuet.

Et elle désigne, par plaisanterie, au sens figuré, dans le jargon journalistique : une rubrique d'un journal regroupant les courts articles consacrés à des informations ou à des faits sans grande importance, sans lien, ni entre eux, ni avec le reste de l’actualité.

On parle désormais plus couramment de "faits divers".

On dit par exemple : "Ce grand journaliste a commencé par s'occuper des chiens écrasés".

Sources : wiktionary.org et wikipedia.org

"Une perf".

Ce substantif féminin polysémique en forme d'apocope relève du registre familier.

Et il  désigne selon le contexte :

  • dans le domaine artistique : une perfORMANCE,

C'est à dire une oeuvre d'art ou un échantillon artistique traditionnellement interdisciplinaires, créé par des actions menées par l'artiste ou d'autres participants, et ayant souvent lieu en direct et en public.

Une perf (performance artistique)

  • dans le domaine médical : une perfUSION,

C'est à dire, par ellipse de "perfusion intraveineuse", une technique - parfois nommée par son principe, infusion - permettant l'administration par voie parentérale de médicaments ou de nutiments.

L'installation d'une perf (performance)Une perf (perfusion)

  • et dans le domaine sportif : une perfORMANCE.

Une sauteuse en hauteur en train de réaliser une perf (performance)

C'est à dire : un résultat, une distance ou un temps, réalisé le plus souvent lors de compétitions officielles et à l'issue d’un entraînement long, complexe et éprouvant.

Source : wikipedia.org