"Avoir l'air de revenir de Pontoise".

Cette amusante locution verbale relève du registre populaire ainsi que du registre désuet.

Elle signifie : avoir l'air ahuri, hébété ; ne pas comprendre ce qui se passe ; ne pas être au courant de ce que tout le monde sait ; s’ébahir de tout ce que l’on entend.

On dit par exemple : "Tu aurais vu la tête de l'employé de la Poste : il avait l'air de revenir de Pontoise !".

La ville de Pontoise (95)

Pontoise (95) est une localité française d'environ 31 000 habitants, située en région Île-de-France, sur la rive droite de l'Oise, à environ vingt-cinq kilomètres au Nord-Ouest de Paris (75).

À seulement 6 km de Conflans Sainte-Honorine (78) la ville où j'ai vécu de 1969 à 1986.

Localisation de la ville de Pontoise (95)

Sources : www.linternaute.fr et www.lalanguefrancaise.com

"Une gourgandine".

J'aime beaucoup ce joli substantif féminin, qui relève du registre familier ainsi que du registre désuet.

Et qui désigne : une femme légère, facile, dévergondée ; une coureuse, une sauteuse.

On dit par exemple : "Même si je sais bien que cette gourgandine a un emploi du temps bien rempli lorsque je ne suis pas là, je suis fou d'elle".

Source : www.cnrtl.fr

"Tous plus X les uns que les autres" ou "Toutes plus Y les unes que les autres".

Cette locution adjectivale figée relève du langage courant.

Et elle signifie que l'on peut s'interroger sur le point de savoir qui est le plus X ou la plus Y.

On dit par exemple : "Vos garçons sont tous plus bruyants les uns que les autres !".

Ou : "Vos filles sont toutes plus belles les unes que les autres".

"Avoir du chien".

Cette locution verbale en forme d'idiotisme animalier signifie selon le contexte :

  • en parlant principalement des femmes, dans le registre familier : être séduisante, charmante, attirante, un peu provoquante ; retenir l'attention ; avoir du caractère,

On dit par exemple : "Tu as comme la femme de Maurice a du chien : je veux la même !".

  • et pour nos amis québecois, dans le registre populaire : avoir du caractère, de la ténacité.

Sources : wiktionary.org, www.larousse.fr et www.cnrtl.fr

"Se voir comme le nez au milieu de la figure" ou "Se voir comme le nez au milieu du visage".

Le député français Jean Lassalle

Ces deux locutions verbales en forme d'idiotismes corporels relèvent du registre familier.

Et elle signifie, au sens figuré : être évident, très visible, facile à voir et impossible à dissimuler.

On dit par exemple : "Comment as-tu pu ne pas trouver ma sacoche ! Elle est posée sur mon bureau et on la voit comme le nez au milieu du visage".

Ou : "Tu ne peux pas rater ma maison : c'est la seule située sur le côté gauche de la route en sortant du village. Elle se voit comme le nez au milieu du visage".

Sources : wiktionary.org, www.expressio.fr et www.larousse.fr

"The original home of iconic sneakers".

Logotype de l'enseigne de chaussures de sport Foot Locker

Tel est le slogan en anglais de l'affiche apposée, en octobre 2022, sur la façade du magasin de chaussures et vêtements de sport Foot Locker, situé cours Mirabeau, dans ma bonne ville d'Aix-en-Provence (13)...

Il est en effet bien connu que les Provencaux maîtrisent parfaitement la langue de Shakespeare.

Le réseau de cette enseigne états-unienne a été créé en 1974, mais le groupe a été créé en 2001 lorsque le distributeur Woolworth's a choisi de se renommer du nom de sa marque phare.

Au 28 janvier 2017, la chaîne possédait environ 3 360 magasins, dont 270 en France.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "C'est quand qu'tu viens ?" !

Mais, à tout le moins, dans le langage courant : "Quand est-ce que tu viens ?" !

Et idéalement, dans le registre soutenu : "Quand viens-tu ?" !

"L'anomie".

Ce substantif féminin peu connu nous vient du grec "anomía", du préfixe "a" ("absence de) et de "nomos" ("loi, ordre, structure").

Et il désigne : la désorganisation sociale résultant de l'absence de normes communes dans une société ; l'absence d'organisation ou de loi ; la disparition des valeurs communes à un groupe.

Il s'agit d'une notion élaborée par le sociologue français Émile Durkheim.

Le sociologue français Émile Durkheim

Mais le terme d'"anomie" est apparu pour la première fois en 1885 sous la plume du philosophe français Jean-Marie Guyau dans "Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction".

"Esquisse d'une morale sans obligation ni sanction" publié en 1885, par le philosophe et poète français Jean-Marie GuyauLe philosophe et poète libertaire français Jean-Marie Guyau

Sources : Le Robert, wikipedia.org et www.larousse.fr

"Une bombe sale".

Ce curieux substantif féminin appartenant au jargon militaire relève du registre familier .

L'adjectif "sale" s'applique aux matériaux radioactifs entourant une bombe conventionnelle, destinés à être répandus en poussière lors de l’explosion.

Celle-ci possède l'intensité thermique et mécanique d'une bombe conventionnelle, mais dissémine autour d'elle des éléments radioactifs qui auront des effets à long terme. Le but principal n'est donc pas de détruire, mais de contaminer une zone géographique et les personnes présentes en son sein par des radiations directes (premier effet) et l'ingestion et l'inhalation de matériaux radioactifs (deuxième effet).

On parle également de "Bombe radiologique" ou de "DDR (Dispositif de Dispersion Radiologique)".

Une équipe d'intervention, en tenue NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique ou Chimique)

La formule "Bombe sale désigne par extension : tout engin détonant disséminant un ou plusieurs produits chimiquement ou biologiquement toxiques (NRBC pour Nucléaire, Radiologique, Biologique ou Chimique). Ces diverses armes, réalisables sans une importante infrastructure industrielle, sont génériquement dénommées EEI (Engin Explosif Improvisé).

Sources : wikipedia.org et www.techno-science.net

Un apiculteur n'est pas une personne qui cultive le bonheur !

...mais quelqu'un qui élève des abeilles afin de produire du miel !

Explication du calembour
Il résulte de l’homophonie entre le préfixe « api » venant du latin « apis » signifiant « abeille » et l’adjectif anglais « Happy » signifiant joyeux.(

Un apiculteur au travail, en combinaison

L'apiculture est en effet une branche de l’agriculture consistant à élever des abeilles à miel, dans le but d'exploiter les produits de la ruche. C'est à dire principalement : le miel, mais également la cire, la gelée royale, le pollen et la propolis, voire le venin d’abeille.

L’apiculteur doit procurer au rucher un abri, des soins, et veiller sur son environnement.

Pratiquée sur tous les continents, cette activité diffère selon les variétés d’abeilles, le climat et le niveau de développement économique. C’est une activité où se rencontrent encore aujourd'hui des méthodes ancestrales comme la récolte du miel par pressage des rayons, mais aussi des méthodes modernes comme l'extraction par force centrifuge ou l’insémination artificielle.

Source : wikipedia.org

"Une tototte" (ou, dans le Nord-Pas-de-Calais, "Une tututte") et "Des totottes".

Ce substantif féminin désigne selon le contexte :

  • dans le domaine de la puériculture et dans le langage enfantin : un petit objet, également appelé "Tétine", "Sucette" ou "Suce" (registre familier), comportant une pièce en caoutchouc, servant de succédané de biberon, afin d’occuper un nourrisson ou un jeune enfant.

Une tototte, de face et de profilUn nourrisson en marinière, avec une tototte

  • et dans le Nord-Pas-de-Calais, dans le registre populaire : des seins, et particulièrement de gros seins.

Une jeune femme avec de grosses totottes

Source : wikipedia.org