Pourquoi dire : "Ils ont peur de jeunes types avec de gros guns" ?

Le journaliste français Étienne Leenhardt

Comme l'a déclaré, le 3 novembre 2020, le journaliste français Étienne Leenhardt, dans l'émission "USA 2020, l'élection qui va changer le monde", sur la chaîne de télévision publique France 2.

Et pas : "Ils ont peur de jeunes types avec de gros PISTOLETS" ou "Ils ont peur de jeunes types avec de gros REVOLVERS" !

Voire : "Ils ont peur de jeunes types avec de gros FLINGUES" (registre argotique) !

On ne dit pas : "Elle a toujours milité pour les droits des femmes, pour les élargir, pour les augmenter" !

La journaliste française Anne-Élisabeth Lemoine

Comme l'a déclaré la journaliste Anne-Élisabeth Lemoine, le 10 novembre 2020, dans l'émission "6 à la maison", sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais : "Elle a toujours milité EN FAVEUR D'UN DÉVELOPPEMENT Des droits des femmes" !

Pour cet affreux charabia, et parce que ce n'est pas la première fois que cette dame m'écorche les oreilles, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

"Une nuit américaine".

Une image partiellement en "Nuit américaine"

Cette locution nominale féminine désigne, dans le jargon cinématographique, une technique permettant de tourner en plein jour des scènes d'extérieur censées se dérouler la nuit.

On obtient des ambiances noctunes en journée en recourant à une importante sous-exposition et en utilisant un filtre bleu foncé.

En noir et blanc, l'effet de nuit se marque principalement par un ciel noir et un éclairage contrasté où ressortent les sources de lumière. La plus grande partie de l'image est sous-exposée, obscure.Une image noir et blanc en "nuit américaine"Quand les prises de vues sont en couleurs, il y a une forte dominante bleue.

Une image en "nuit américaine" de "La prisonnière du désert", le film états-unien de John Ford (1956)
Une image en "nuit américaine" de "La prisonnière du désert", le film états-unien de John Ford (1956)

Comme "Plan américain", l'expression "Nuit américaine" est exclusivement française. Et elle est le symbole du caractère précurseur du cinéma états-unien, premier utilisateur du procédé.

En 1973, le film français "La nuit américaine", de François Truffaut, a, quelques temps, popularisé l'expression. Mais celle-ci me semble depuis lors, être à nouveau devenue quelque peu mystérieuse pour une bonne partie du grand public.Affiche du film français "La nuit américaine" de François Truffaut (1973)La technique de la "Nuit américaine" été outrageusement utilisée des décennies durant, sans que cela semble avoir dérangé le grand public.

Souvenir personnel

Je me souviens pourtant, enfant, m'être souvent amusé de l'abondance des ombres, dans les scènes de nuit tournées en "nuit américaine", souvent présentes dans les westerns, un genre dont je raffolais, comme la plupart des petits garçons de mon âge, dans les années 1960.

Les plus grands réalisateurs y avaient recours, tel l'immense John Ford, dans son superbe film de 1956, "La prisonnière du désert", avec le grand John Wayne.

Une image en "nuit américaine" de "La prisonnière du désert", le film états-unien de John Ford (1956)
Une image en "nuit américaine" de "La prisonnière du désert", le film états-unien de John Ford (1956)

Affiche du film états-unien "La prisonnière du désert", de John Ford (1956)

Affiche flamande du film états-unien "La prisonnière du désert", de John Ford (1956)

Affiche du film états-unien "La prisonnière du désert", de John Ford (1956)

Affiche du film états-unien "La prisonnière du désert", de John Ford (1956)

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un coffee shop" ?

Et pas, selon le contexte :

Un "Coffee shop" français ou "Boutique de cafés"
Un "Coffee shop" français ou "Boutique de cafés"
  • un magasin de cafés, où l'on peut en acheter et en consommer.

Comme on peut de plus en plus en trouver dans notre pays, depuis quelques années.

Un "Coffee shop" néerlandais, à Amsterdam (Pays-Bas) ou "Magasin de cannabis"
Un "Coffee shop" néerlandais, à Amsterdam (Pays-Bas) ou "Magasin de cannabis"
Un "Coffee shop" néerlandais, à Amsterdam (Pays-Bas) ou "Magasin de cannabis"
Un "Coffee shop" néerlandais, à Amsterdam (Pays-Bas) ou "Magasin de cannabis"
  • un magasin de cannabis, où l'on peut en acheter et en consommer.

Comme on en trouve aux Pays-Bas, où ils sont tolérés depuis 1976.

Un "Coffee shop" new-yorkais correspondant à notre traditionnel "Café"
Un "Coffee shop" new-yorkais correspondant à notre traditionnel "Café"
  • ou : un café.

Puisqu'il s'agit tout de même de la définition originelle de ce terme pour les anglophones.

 

On ne dit pas : "Sarah Bernhardt va aux États-Unis, fait un accident" !

La journaliste et écrivaine franco-marocaine Leila Slimani

Comme l'a déclaré la journaliste et écrivaine franco-marocaine Leila Slimani (Prix goncourt 2016), le 10 novembre 2020, dans l'émission "6 à la maison", sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais : "Sarah Bernhardt va aux États-Unis, A un accident" !

"Enorgueillir" ou "S'enorgueillir".

Ces jolis verbes du registre soutenu signifient respectivement :

  • "Enorgueillir": rendre orgueilleux, flatter dans sa vanité.

On dit par exemple : "Je le confesse : la fréquentation sans cesse croissante de J'aime les mots m'enorgueillit".

  •  "S'enorgueillir" : se glorifier, tirer orgueil ou  tirer vanité de quelque chose.

On dit par exemple : "Je m'enorgueillis d'avoir rencontré, adolescent, dans la deuxième moitié des années 1970, quelques uns des plus grands noms de la bande dessinée franco-belge".

On ne dit pas : "On l'a vu pleurer sur toutes les caméras de télévision" !

La journaliste française Aude Bariéty

Comme l'a déclaré la journaliste de télévision française Aude Bariéty, le 15 novembre 2020, dans l'émission "On est presque en direct", de Laurent Ruquier, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais bien sûr : "On l'a vu pleurer sur toutes les CHAÎNES de télévision" !

"Le français" et "Le Français".

  • "Le français" (avec un "f" minuscule) est une langue indo-européenne de la famille des langues romanes. Elle s'est formée en France et a été déclarée langue officielle en France en 1539.

Le français est parlé, en 2018, sur tous les continents par 280 à 300 millions de personnes : 235 millions l'emploient quotidiennement, et 80 à 90 millions en sont des locuteurs natifs (il s'agit de leur langue maternelle). En 2018, 80 millions d'élèves et étudiants s'instruisent en français dans le monde. Selon l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), il y pourrait y avoir 700 millions de francophones dans le monde en 2050, compte tenu notamment de la croissance démographique du continent africain.

Le français est une des six langues officielles ainsi qu'une des deux langues de travail (avec l'anglais) de l'ONU (Organisation des Nations Unies). Il est aussi langue officielle ou de travail de plusieurs organisations internationales ou régionales, dont l’UE (Union Européenne). Et langue officielle de 29 pays.

Après avoir été, sous l'Ancien Régime, la langue des cours royales et princières, des tsars de Russie aux rois d'Espagne et d'Angleterre, en passant par les princes de l'Allemagne, il demeure une langue importante de la diplomatie internationale, aux côtés de l'anglais.

 Surnommé "la langue de Molière", le français est une langue dite "académique" et elle est le principal véhicule de la pensée et de la culture française dans le monde.

Son développement et sa codification présentent la particularité d'avoir été en partie l'oeuvre de groupes intellectuels, comme la Pléiade, ou d'institutions, comme l'Académie française.

Le français est la deuxième langue la plus souvent enseignée en tant que langue étrangère à travers le monde, y compris aux États-Unis, bien que spn enseignement y soit en nette régression.

Il est également la quatrième langue la plus utilisée sur internet après l'anglais, le mandarin et l'espagnol.

  • tandis que "Le Français" (avec un "F" majuscule), par ellipse de "Le Théâtre-Français", constitue le surnom de La Comédie-Française, une institution culturelle française fondée en 1680 et résidant, depuis 1799, salle Richelieu au coeur du Palais-Royal, dans le 1er arrondissement de Paris (75).
Le "Français" (Théâtre-Français) souvent appelé "Comédie-Française"
Le "Français" (Théâtre-Français) souvent appelé "Comédie-Française"

EPIC (Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial) depuis 1995, c'est le seul théâtre national en France disposant d'une troupe permanente de comédiens, la Troupe des Comédiens-Français.

Le "Français" (Théâtre-Français) souvent appelé "Comédie-Française"

Bien que mort depuis sept ans lorsque la troupe a été créée, Molière est considéré comme le "patron" de l'institution, surnommée "La maison de Molière".

Source : wikipedia.org

"Jason Chicandier" ou " Chicandier".

L'humoriste français Jason Chicandier

Il s'agit du nom d'artiste de l'humoriste français Laurent Regairaz, né le 9 septembre 1978.

Notaire de formation, il est devenu juriste d'entreprise avant de se lancer dans le spectacle en 2018, à l'âge de 40 ans.

Il se fait renvoyer de son emploi de secrétaire général en novembre 2018 suite à une vidéo intitulée "****** de banquier", l’actionnaire majoritaire de son employeur étant une banque.

Et en décembre il publie une vidéo intitulée "Vendredi Bleu Métal" qui sera vue plusieurs millions de fois.

Également auteur et acteur, il a créé en février 2019 la société de production Daph’Prod.

L'humoriste français Jason Chicandier sur la radio Rire et Chansons

Et devient, en 2020, chroniqueur sur RTL puis sur Rire et Chansons.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "On dirait le racisme c'est comme" !

L'humoriste français Donel Jack'sman

Comme le déclare l'humoriste français Donel Jack'sman, dans l'un de ses spectacles.

Mais : "On dirait QUE le racisme c'est comme" !

Voire, idéalement : "IL SEMBLERAIT QUE le racisme cE SOIT comme" !

Parce que ce monsieur accumule les fautes et les anglicismes lorsqu'il s'exprime, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

"Qu'est-ce-que tu fous ?", "Qu'est-ce que tu fiches ?", "Qu''est-ce que tu fabriques ?" ou "Que fabriques-tu ?".

Ces différentes locutions verbales interrogatives, qui ne doivent pas manquer d'interloquer nos amis étrangers signifient simplement : "Que fais-tu ?" ou "Qu'est-ce que tu es en train de faire ?" (langage courant).

Ou "Qu'es-tu en train de faire ?" (registre soutenu).

  • "Qu'est-ce-que tu fous ?" appartient au registre argotique,
  • "Qu'est-ce que tu fiches ?" appartient au registre familier,
  • tandis que "Qu''est-ce que tu fabriques ?" et "Que fabriques-tu ?" appartiennent au langage courant.