"L'ordre règne à".

"L'ordre règne à Varsovie" : illustration de Grandville (1831)

On ignore souvent, je crois, l'origine de cette formule, entrée dans le langage courant.

Nous la devons à un militaire et homme politique français, ministre des Affaires étrangères, le général François Horace, comte Sebastiani de la Porta (1772-1851).

Interrogé le 16 septembre 1831 à propos des événements de Pologne, où les Russes venaient de réprimer cruellement l'agitation, ce charmant personnage répondit que l'ordre et la tranquillité étaient entièrement rétablis à Varsovie...

Le caricaturiste Grandville a immortalisé ce mot malheureux en publiant dans le journal "Le Moniteur" une illustration montrant un soldat russe sur un monceau de cadavres polonais avec cette cynique légende : "L'ordre règne à Varsovie".

"Avoir une cervelle d'oiseau" ou "Être une tête de linotte".

Linotte

Ces deux expressions du registre familier en forme d'idiotisme animalier signifient, au sens figuré : être écervelé, étourdi, distrait, superficiel ; agir à la légère.

Cette utilisation péjorative du nom de la "Linotte" vient de ce que ce petit oiseau passereau au plumage brun et rouge a la réputation de construire fréquemment son nid avec insouciance, pas très loin du sol, sans trop sembler se préoccuper de le dissimuler aux yeux des prédateurs, ce qui entraîne souvent la destruction de la nichée.

On dit par exemple : "Mon cousin a une cervelle d'oiseau : il part toujours sans ses clés et parfois sans veste".

Ou : "Mon directeur est une tête de linotte : il oublie toujours la moitié de ses affaires et au moins un rendez-vous sur deux".

Source: wiktionary.org

"Intempestif" ou" Intempestive".

J'aime beaucoup ce joli adjectif du registre soutenu signifiant :

On dit par exemple : "Les propos intempestifs de l'un de nos commerciaux n'ont pas été appréciés par certains de nos clients".

  • imprévu(e), inopiné (e), se faisant à contretemps, venant perturber le bon déroulement des choses ; tombant mal à propos et pouvant déranger par son caractère inconvenant.

On dit par exemple : "L'arrivée intempestive de mon épouse à sensiblement perturbé l'entretien que j'avais avec une jeune nourrice suédoise en vue de la garde de nos éventuels futurs enfants".

Sources : www.linternaute.fr et www.cnrtl.fr

"Être dans le cirage" ou "Avoir la tête dans le cirage".

Ces deux expressions du registre familier signifient, selon le contexte, :

  • "Être dans un état de somnolence, mal réveillé, somnoler",
  • ou "Être à demi-inconscient, hébété".

Le plus souvent, à cause d'un abus d'alcool, d'un manque de sommeil ou d'un réveil très matinal.

Tout comme pour les expressions "Être dans le coaltar" ou "Avoir la tête dans le coaltar", dont la signification est exactement la même, l'origine des expressions "Être dans le cirage" ou "Avoir la tête dans le cirage" remonte à l'époque où l'on utilisait le coaltar ou le cirage dans des ateliers mal ventilés, et où leurs émanations tournaient donc la tête des ouvriers, les rendant à moitié conscients.

Sources : wiktionary.org, www.expressio.fr et www.expressions-francaises.fr

"Un vigile", "Une vigile" et "Les vigiles".

Ces mots homophonographes du langage courant peuvent désigner des choses très différentes, selon le genre et le nombre :

  • "UN vigile" désigne ainsi :

Un vigile, en faction

 

    •  de nos jours : une personne chargée de la surveillance et de la sécurité de locaux administratifs, commerciaux, industriels, universitaires, etc.

Un vigile, en faction devant un portail.

    • et, dans la Rome antique, un homme chargé de combattre les incendies et de veiller, la nuit, à la sécurité de la ville.
  • Tandis que "UNE vigile" désigne le jour qui précède et qui prépare une fête religieuse, dans la religion catholique.

On parle par exemple de la "vigile pasquale", qui précède le jour de Pâques, ou de la "vigile de Noël".

  • Et que "Les vigiles" (féminin) désignent, dans la liturgie catholique, le premier office du cursus de l'office divin qui se dit au point du jour, voire au milieu de la nuit et que l'on appelle également "les matines",

Sources : www.larousse.fr et wiktionary.org