Pourquoi dire : "Le département fait beaucoup de sensibilisation" ?

Le journaliste sportif français Nicolas Geay

Comme a pu le déclarer, le 7 juillet 2021, le journaliste sportif français Nicolas Geay, lors de la 11e étape du Tour de France 2021, Sorgues (84)-Malucène (84), qu'il commentait sur la chaîne de télévision publique française France 3.

Et pas simplement : "Le département SENSIBILISE beaucoup" !

Les invraisemblables sous-titres du DVD de "Quatre de l'espionnage", le film réalisé en 1936 par Alfred Hitchcock !

DVD du film britannique "Quatre de l'espionnage", d'Alfred Hitchcock (1936) ("Secret agent")

Mais qu'avait donc bu ou fumé la personne chargée de traduire en français les dialogues du film britannique "Secret agent", réalisé en 1936 par Alfred Hitchcock ?

On y trouve en effet les perles suivantes :

Fautes d'orthographe :

  • du télécabine,
  • innofensif,
  • les habitants sont si bon,
  • les réaction,
  • nous n'en sommes pas certain,
  • trop de rouge à lèvre,
  • un homme des caverne,

Faute de grammaire :

  • est prise à défaut,
  • quand avez vous quittée l'Angleterre ?

Fautes de conjugaison :

  • au cas où l'on téléphonerai,
  • il sera ce que tu as fait,
  • il travail,
  • je continu,
  • je n'en ferait rien,
  • je ne part pas,
  • je ne vous laisserez pas faire ça,
  • je ne vous retiends pas,
  • ne nous permettont aucun risque,
  • quelqu'un doit s'en occupé,
  • qu'il est pu croire,
  • tu commence.

Mots manquants :

  • n'est-pas général ?
  • partez vous pas aujourd'hui ?
  • voulez signer ?

Fautes d'accent :

  • c'est en Amérique, çà ?
  • déja,
  • diner,
  • il me plait,
  • j'apprècie,
  • je commençais a me lasser,
  • je préfére,
  • je répéte,
  • m'avoir presque agréssé,
  • maitre,
  • maitresse,
  • mystèrieux,
  • nôtre chambre,
  • quel intéret ?
  • répètons,
  • s'il vous plait (à trois reprises),
  • sa clè,
  • sôttise,
  • vôtre argent,
  • vôtre cravate,
  • vôtre rigolo de mari,
  • vôtre veston,
  • vous etes (à deux reprises),
  • vous êtiez,
  • vous me connaitrez mieux.

Les traits d'union manquants :

  • amène toi,
  • après demain,
  • asseyez vous,
  • avez vous ? (à deux reprises)
  • dites moi,
  • écoute moi,
  • excusez moi,
  • là haut,
  • n'est ce pas ? (à trois reprises),
  • n'est il pas adorable ?
  • qu'en dites vous ?
  • que dites vous ?
  • que faites vous ?
  • que pensez vous ?
  • suis je du voyage ?
  • voulez vous (à deux reprises),
  • vous êtes vous déjà rencontré ?

On ne dit pas : "Y a un type qui m'a insulté de sale noir" !

L'humoriste, acteur et chroniqueur français Donel Jack'sman

Comme peut le déclarer l'humoriste français Donel Jack'sman dans l'une de ses saynètes, diffusée le 3 juillet 2021, sur la radio française Rire & Chansons.

Mais : "IL y a un type qui m'a TRAITÉ de sale noir" !

Il fait en effet référence ici aux injures racistes subies le 23 décembre 2018, lors de l'une de ses représentations données au Théâtre de la Cité de Nice (06) - un spectateur le traitant de "Sale noir" à trois reprises - à la suite desquelles il a reçu le soutien de différentes personnalités, dont le ministre de l’intérieur Christophe Castaner et le président Emmanuel Macron.

Source : wikipedia.org

"À Rome, fais comme les Romains".

Cette expression proverbiale signifie : il faut se plier aux règles et s' accoutumer aux usages du lieu où l'on se trouve.

Elle est directement issue de la phrase en latin médiéval du IVe siècle "Si fueris Romae, Romano vivito more; si fueris alibi, vivito sicut ibi", attribuée à Ambroise de Milan et signifiant littéralement "Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit".

Ambroise de Milan
Ambroise de Milan

Telle est en effet la réponse que celui-ci aurait fait à saint Augustin, lorque préparant son voyage à Rome, il aurait demandé à Ambroise si le jour de repos devait se prendre le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome.

Sources : wiktionary.org et miscellanees.me

"Le plus beau des métaux".

Cette périphrase du langage courant est très souvent utilisée par les journalistes afin de désigner : l'or.

De la joncaille (registre argotique) c'est à dire : des pièces en orDe la joncaille (registre argotique) c'est à dire : des lingots d'orDe la joncaille (registre argotique) c'est à dire : des bijoux en or

On dit par exemple : "Après le bronze, hier, l'athlète tricolore va tenter aujourd'hui de conquérir le plus beau des métaux".

Pour dire : "Après sa troisième place d'hier, l'athlète français va tenter aujourd'hui de finir premier".

Une médaille d'or olympique

Pourquoi dire : "Un nouveau toss" ?

Le journaliste sportif français Julien Brun

Comme a pu le déclarer, le 29 juin 2021, le journaliste sportif français Julien Brun, durant ses commentaires de la rencontre Suède-Ukraine, des huitièmes de finale de l'Euro 2020 de football, sur la chaîne de télévision française TF1.

Et pas simplement; en français : "Un nouveau TIRAGE AU SORT À PILE OU FACE" ?

Je conviens bien évidemment que cela est beaucoup plus long. Mais nous sommes en France et parlons français, que diable !

Parce qu'il use et abuse des anglicismes de ce type, je lui lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

20 façons de dire : "Transpirer" ou "Transpirer énormément".

"Être en nage", une des très nombreuses façons de dire : transpirer beaucoup

Les locutions verbales "Être en sueur" et "Transpirer à grosses gouttes" relèvent du langage courant et signifient "Transpirer".

Tandis que les verbes "Couler" ("Je coule de partout !"), Dégouliner" et "Suinter" appartiennent au même registre de langue, mais signifient "Transpirer énormément".

Ce qui est également le cas des locutions verbales "Être en eau" et "Être trempé" (par ellipse de "Être trempé de sueur").

Ou des idiotismes animaliers "Transpirer comme un boeuf" et "Suer comme un boeuf", ou "Transpirer comme un porc" et "Suer comme un porc", qui relèvent tous du registre familier ; les deux derniers étant généralement considérés comme péjoratifs.

Ainsi que des locutions verbales "Avoir les mains moites... et les pieds poites", "Cuire dans son jus", "Être en nage" ou "N'avoir plus un poil de sec" (ou "Ne plus avoir un poil de sec")

Et des formules imagées "Avoir les bonbons qui collent au papier" (pour les hommes) et "Avoir le rideau qui colle aux fenêtres" (pour les femmes) appartiennent au registre vulgaire.

Ou des locutions verbales "Souffrir d'un excès de sudation" ou "Souffrir d'une sudation excessive", qui relèvent du registre soutenu, et "Souffrir d'hyperhidrose", qui relève du jargon médical.

Source : www.topito.com