"Émoustiller".

J'aime beaucoup ce verbe du langage courant, qui signifie, selon le contexte :

  • Mettre de bonne humeur, en gaieté.

On dit par exemple : "Rien de tel qu'une bonne blague pour émoustiller ses invités".

  • Susciter une excitation sensuelle.

On dit par exemple : "Avec cette mini-jupe tu vas émoustiller ton patron".

Sources : Le Robert

"Doucettement".

J'aime beaucoup cet adverbe qui relève du registre familier et qui signifie : tout doucement, très doucement.

On dit par exemple : "La construction de mon poulailler avance doucettement".

Sources : www.larousse.fr et Le Robert

Qu'est-ce donc qu'un piédouche ?

Ce curieux substantif masculin, souvent méconnu, nous vient de l'italien"pieduccio" ("petit pied").

Et il désigne : un petit piédestal mouluré, le plus souvent de section circulaire mais parfois carré ou rectangulaire, servant de support à un buste, une statuette, une colonnette, un vase,  une coupe.

Un buste sur piedouche du Comte de MirabeauUne statuette sur piédouche

Une colonne sur piédouche

Un vase Gallé sur piédoucheUne coupe sur piédouche

Voire un simple bol ou même des verres.

Un bol sur piédoucheUn verre sur piédouche

Sources : www.larousse.fr, Le Robert, wiktionary.org et www.cnrtl.fr

On ne dit pas : "C'est très euphémiste" !

La journaliste française Elsa Vidal

Comme a pu le déclarer, le 27 avril 2022, la journaliste française Elsa Vidal, rédactrice en chef du service en langue russe de RFI (Radio France Internationale), dans l'émission "C dans l'air", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Mais bien sûr : "C'est très EUPHÉMIQUE" !

Le mot "Euphémiste" n'existe pas et n'est qu'un épouvantable barbarisme.

On n'écrit pas : "Un chataigner", "Un châtaigner" ou "Un chataignier", pas plus que "Un chateigner", "Un châteigner", "Un chateignier" ou "un châteignier" !

Châtaigniers en fleurs

Mais : "Un châtaignIer" !

Avec un "â" et un "i" après le n.

Le châtaignier commun est renommé pour son fruit, la châtaigne.

Les châtaigniers sont des arbres à la croissance modérément rapide pour les espèces asiatiques, et très rapide pour les espèces américaines et le châtaignier commun. Le châtaignier du Japon peut mesurer jusqu'à 15 mètres de haut, le châtaignier chinois 20 mètres de haut, le châtaignier commun, qui est le plus courant en Europe 30 mètres de haut, et le châtaignier d'Amérique 45 mètres de haut.

Les châtaigniers fournissent les châtaignes qui sont réunis par deux ou trois dans une bogue, sorte de coque ronde hérissée d'épines.

Des châtaignes

Les châtaignes de plusieurs espèces sont consommées, en Europe, en Asie et Amérique du Nord.

Ces châtaignes peuvent être mangées crues, bouillies, grillées ou rôties, fraîches ou séchées. Une fois ramassées, le séchoir à châtaignes permet de les sécher pour les conserver avant consommation, soit directement, soit après transformation par exemple sous forme de farine (pain en période de disette, pulenda corse).

À l'heure actuelle, en France, ces fruits servent surtout à la fabrication de marrons glacés, de crème de marrons et de marrons au naturel pour accompagner la dinde de Noël.

Ces fruits font également partie du régime alimentaire d'oiseaux (geais, corbeaux, pigeons) et de mammifères (sangliers, cerfs, écureuils).

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un casting director" et même "Un directeur de casting" ou "Une directrice de casting" ?

Un chef d'audition ("directeur de casting") faisant passer une audition ("un casting")

Et pas, en français : "Un chef d'audition" !

C'est à dire : une sorte de chasseur de têtes de comédiens, qui, pour le compte d'un réalisateur, repère, procède à des essais puis sélectionne les comédiens qui lui paraissent convenir pour un rôle pour les besoins d'un film, d'un spectacle ou d'une publicité.

Sources : www.cidj.com et www.cpnef-av.fr

"La prognathie" ou "Le prognathisme" et "La rétroprognathie" ou "Le rétroprognathisme".

Une jeune femme prognathe c'est à dire atteinte de prognathie

  • La prognathie ou le prognathisme (du grec pro, "avant" et gnathos, "mâchoire") est une configuration faciale selon laquelle une ou les deux mâchoires sont projetées en avant par rapport à la "verticale" allant du front au nez.

Lorsqu'une seule des deux machoires est concernée, on parle de prognathie ou de prognathisme mandibulaire ou maxillaire.

Mais dans les écrits non-médicaux, lorsque le terme est employé seul, il désigne généralement une avancée de la mâchoire inférieure.

La personne atteinte de prognathie ou de prognathisme est dite "prognathe".

Et le grand public parle plus couramment de "menton en galoche" ou de "menton saillant".

Une jeune femme rétrognathe c'est à dire atteinte de rétrognathie

  • La réthrognathie ou le rétrognathisme (du grec retro, "arrière" et gnathos, "mâchoire"), phénomène inverse, caractérise une ou deux machoires situées en retrait de cette ligne. L'angle facial est la mesure qui permet d'évaluer le prognathisme.

La personne atteinte de rétroprognathie ou de rétroprognathisme est dite "rétrognathe".

Et le grand public parle plus couramment de "menton fuyant".

Source : wikipedia.org

"Un poulailler".

Ce substantif masculin désigne :

  • au sens propre, dans le langage courant :
    • un abri ou un bâtiment destiné au logement et à l'élevage des poules, des poulets ou d'autres volailles.

Un poulailler

    • ou, par métonymie : l'ensemble des volailles logeant dans cet abri,

Un poulailler

    • dans le registre désuet :
      • une personne faisant commerce d'oeufs et de volailles, aujourd'hui appelé "volailler",

Un poulailler ou volailler, c'est à dire un marchand de volailles

      • ou, par métonymie : une voiture de marchand d'oeufs et de volailles,

Un poulailler ou voiture de marchand d'oeufs et de volailles

      • et par analogie : une vieille voiture,

 On dit par exemple : "Nous avons rejoint la capitale dans un poulailler qui m'a complètement détruit le dos".

Un poulailler ou une vieille guimbarde

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à toutes les façons de dire "Une automobile", "Une vieille automobile" ou "Une automobile en très mauvais état".

  • et au sens figuré, dans le registre familier (idiotisme animalier) :
    • une petite maison vieille et sans confort ; une baraque,

Un poulailler, c'est à dire : une vieille bicoque

On dit par exemple : "Combien de temps vas-tu continuer à accepter d'être ainsi logé dans un poulailler ?".

    • le dernier étage d'une salle de théâtre, en forme de galerie située au-dessus des loges et des balcons.

Il porte ce nom à cause du grillage qui empêchait les spectateurs de lancer leur nourriture en réaction à la qualité du spectacle !

Les places situées dans cette partie du théâtre, également appelée "paradis", sont les moins chères du fait de l'éloignement avec la scène.

Les différents étages d'un théâtreLe paradis ou poulailler, dans un théâtre

Ce paradis est évoqué dans un célèbre film français, chef d'oeuvre du réalisme poétique de Marcel Carné et Jacques Prévert, réalisé sous l'Occupation et sorti en mars 1945 : "Les enfants du paradis", avec Arletty, Jean-Louis Barrault et Pierre Brasseur.

Affiche du film français "Les enfants du paradis" de Marcel Carné (1946)

    • ou, par métonymie : le public occupant cette galerie.

On dit par exemple : "Les vociférations du poulailler empêchaient souvent d'entendre les acteurs".

Le paradis (ou poulailler) dans le film français "Les enfants du paradis" de Marcel Carné (1945)

Sources : www.opera-national-lorraine.fr, www.cnrtl.fr, Le Robert et www.larousse.fr

"Des vociférations" ou "Vociférer".

J'aime beaucoup ce substantif féminin et ce verbe qui relèvent de nos jours du registre soutenu.

Ils signifient respectivement :

  • "Des vociférations" : des paroles bruyantes, des exclamations émises d'une voix forte, avec colère, emportement ; des cris, des hurlements.

On dit par exemple : "Quand vous aurez cessé vos vociférations, la séance pourra reprendre".

  • et "Vociférer" : parler très bruyamment, s'exclamer d'une voix forte, avec colère, emportement ; crier, hurler.

On dit par exemple : "Inutile de vociférer mon chéri, c'est ton tour de repasser le linge et de faire la vaisselle".

Sources : Le Robert et www.cnrtl.fr

"Une connivence".

J'aime beaucoup ce joli substantif du registre féminin qui relève de nos jours, je pense, du registre soutenu.

Il nous vient du bas latin "coniventia", lui-même issu du verbe "conivere" ("laisser faire".

Et il désigne : une participation, une entente secrète ou tacite, une intelligence non avouée avec quelqu'un en vue d'une action ; une complicité par tolérance et dissimulation.

On dit par exemple : "Mon directeur a agi de connivence avec mon chef de service".

Ou : "Tous mes collègues étaient de connivence"

Sources : wiktionary.org et www.larousse.fr

Mois d’avril 2022 décevant pour J’aime les mots.

Statistiques
  • avec 152 580 visiteurs différents (contre 152 430 en mars, mais avec 1 jour de moins),
  • dont 143 408 via Google et les moteurs de recherche (contre 145 319 en mars),

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour, comme d’habitude, sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/