"Le tarmac".

Aire de trafic ("Tarmac") d'un aérodrome

Sans doute vais-je surprendre plus d'un parmi vous, amis lecteurs, mais il s'agit là d'un nom de marque !

Il s'agit d'une apocope du mot "Tarmacadam", juxtaposition de "tar" ("goudron" anglais) et "macadam".

  • Cette marque enregistrée est à l'origine un matériau breveté en 1901 par l'entrepreneur britannique Edgar Purnell Hooley. 

Composé de goudron et d'agrégats, le tarmac est étendu sur une surface, puis est compacté avec un rouleau compresseur.

La marque appartient aujourd'hui à la société britannique Tarmac Holdings Limited, l'une des plus grandes entreprises de matériaux de construction du Royaume-Uni.

  • L'"aire de trafic", souvent appelée "tarmac", est, sur un aérodrome, la zone sur laquelle on procède à l'embarquement, au débarquement, au chargement, au déchargement et à l'avitaillement des "appareils" ou "avions".
  • Et l"'aire de stationnement", que l'on appelle fréquemment aussi "tarmac", désigne, comme son nom l'indique, la partie d'un aérodrome, où l'on stationne les "appareils" ou "avions".
  • Le terme "tarmac" est parfois utilisé dans le jargon aéronautique et très souvent de manière abusive par les organes d'information pour désigner, à tort, l'ensemble de la surface extérieure bétonnée, y compris la "piste" ("L'avion s'est posé sur le tarmac de Roissy à 15H".) : l'avion ne peut se poser que sur la "piste", qui peut être en herbe, en béton ou en béton goudronné, avant d'aller stationner sur le "tarmac"/"aire de trafic" ; le déplacement entre la "piste" et l'"aire de trafic" se faisant sur les "voies de circulation".

Autres articles sur le même thème : La différence exacte qui existe entre un "aérodrome" et un "aéroport" et  La surprenante origine du mot "Avion".

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "U.S" et "Les U.S" ?

Et pas : "EU" et "Les EUA" pour "Etats-Unis" et "Les Etats-Unis d'Amérique" !

Ou encore : "États-unien(ne)" et "Les États-Unis d'Amérique".

Et à tout le moins : "Américain(e)" et "Les États-Unis".

"U.s" n'est que effet que l'apocope du sigle anglais  "USA" signifiant "United States of America" ("États-Unis d'Amérique").

Sur le même thème : Pourquoi dire : "Les states" ?

"Le bio" et "La bio".

Ces deux mots sont des apocopes de l'adjectif "Biologique" et appartiennent donc au registre familier.

  • Mais "Le bio", pour les puristes, renvoie uniquement au mode de production et au marché.

Il induit le strict respect d'un cahier des charges correspondant à une agriculture écologique compatible avec notre société productiviste.

  • Tandis que "La bio" qualifie :
    • de façon beaucoup plus large, le mode de vie, un engagement et des valeurs : relocalisation des productions, solidarité Nord/Sud et locale, respect du commerce équitable, protection et utilisation des semences et variétés anciennes, importance donnée aux goûts et saveurs, protection des sols, aides aux jeunes installations.
    • ou, dans un autre contexte : la biologie.

Ne dites pas : "La hi-fi" ou "Une chaîne hi-fi" !

Mais : "La haute fidélité" ou "Une chaîne haute-fidélité" !

Puisque c'est ce que ce mot-valise anglophone signifie ("high-fidelity").

"Faire un topo".

C'est faire un discours, un exposé, au sens figuré et dans le registre familier.

"Topo" est en effet l'apocope de la locution nominale "Croquis topographique", désignant une représentation synthétique des principaux ensembles topographiques présents sur une carte.

N'écrivez pas :" FYI" !

Mais, tout simplement, : "Pour information" !

Ou, si besoin est, son apocope, "Pour info", puisque "FYI" signifie en anglais "For Your Information" ("Pour votre information").

9 animaux dont le nom fait l'objet d'une apocope.

Bien qu'extrêmement courantes dans le langage parlé, les apocopes ne sont guère nombreuses lorsqu'il s'agit de désigner des espèces animales.

J'en ai néanmoins recensé neuf.

Les deux premières ont disparu depuis belle lurette : le DINO (ou DINOsaure) et le DIPLO (ou DIPLOdocus).

Les autres relèvent des insectes, pour la COCC' (ou COCCinelle), des sauriens, pour le CROCO (ou CROCOdile), des poissons, pour le MASKI (ou MASKInaongé) ou des coraux, pour le SARKO (ou SARKOphyton) (Eh oui !).

Les deux derniers enfin, sont des mammifères et même des pachydermes, puisqu'il s'agit de l'HIPPO< (ou HIPPOpotame) et du RHINO (ou RHINOcéros).

Car, rappelons-le : le MARSU (ou MARSUpilami), ce charmant marsupial originaire de Palombie, créé par le génial André Franquin en 1952 au sein des aventures de "Spirou et Fantasio", avant de connaître sa propre série, à partir de 1987, n'existe pas; bien sûr !

Le marsupilami

Et cela, même s'il est le seul animal imaginaire enregistré dans le « Zoological Record » de la très officielle « Zoological Society of London », à la suite du superbe canular du zoologiste belge Alain Quintart, qui leur avait adressé par plaisanterie, en 1992, une description scientifique du « Marsupilamus franquini ».

 

"Une coloc".

Ce substantif féminin du registre familier peut constituer l'apocope de deux mots différents :

  • "une colocation" : location d’un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale et formalisée par la conclusion d’un contrat.

Autrement dit, concrètement : le fait d'occuper en commun un logement dont on se partage les coûts.

On dit par exemple : "Ma soeur va chercher une coloc à Paris (75), car les loyers sont trop élevés pour elle depuis qu'elle a divorcé".

Une colocation

Il ne faut surtout pas confondre "une coLocation" avec un "L" avec "une coLLocation" avec deux "L !

  • ou "une colocataire" : personne de sexe féminin avec laquelle on partage ledit logement.

On dit par exemple : "J'ai une coloc très sympa, avec laquelle je m'entends très bien".

Ne dites pas : "Un slide" !

Mais : "UNE DIAPOSITIVE" ou "UNE VUE" !

Et si vraiment la prononciation du mot "Diapositive" vous épuise : "UNE DIAPO", voire "UNE DIA".

On ne dit pas : "J'espère que vous avez plein d'infos à nous dire" !

La journaliste sportive française France Pierron

Comme l'a déclaré la journaliste sportive française France Pierron, le 25 août 2019, dans l'émission "L'équipe Mercato", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "J'espère que vous avez plein d'infoRMATIONs à nous DONNER" ou "J'espère que vous avez plein d'infoRMATIONs à nous COMMUNIQUER" !