"Un micro-trottoir".

Un radio-trottoir, sur la chaîne de télévision d'information en continu BFM TV

Le substantif masculin "Micro-trottoir", construit à partir de l'apocope du mot "Microphone", est une technique journalistique consistant à interroger des personnes dans la rue, afin de collecter leur opinion spontanée sur un sujet.

La question est toujours la même pour chaque personne interrogée. Elle peut être "fermée", lorsque l'on demande une réponse du type "Oui" ou "Non", ou "Pour" ou "Contre". Ou alors "Ouverte", lorsque l'on pose une question telle que : "Que pensez-vous de..." ou "Que faut-il faire pour...".

La journaliste Sophie Hébrard réalisant un radio-trottoir en direct, sur la chaîne de télévision d'information en continu BFM TV

C'est évidemment toujours passionnant !

Par exemple : à la question "Comptez-vous vous faire vacciner contre la maladie à coronavirus 2019 ?", on nous présente alternativement Kevin Martin, 20 ans, Lisa Bonaventure, une trentenaire antillaise, Marcel Blanchard, sexagénaire et Ginette Michu, octogénaire, qui répondent (pour deux d'entre eux) "Oh oui, bien sûr !", et pour les deux autres : "Ça ne risque pas !".

Ce qui permet à "l'envoyé spécial" sur les trottoirs de la capitale de conclure : "Vous le voyez, l'opinion est assez partagée sur le sujet".

Bref : le micro-trottoir ne présente bien évidemment aucun intérêt, sinon celui de permettre aux quatre chaînes d'information en continu françaises (BFM TV, CNews, LCI et franceinfo) de meubler leur temps d'antenne.

Et de fournir du travail à quelques jeunes stagiaires exploités.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "On en parle en longueur juste après la pube" !

La journaliste française Clélie Mathias

Comme l'a lamentablement déclaré la journaliste française Clélie Mathias, le  15 mars 2021, dans l'émission "La belle équipe", sur la chaîne de télévision française d'information en continu CNews.

Mais : "On en parle PLUS LONGUEMENT TOUT DE SUITE après la pubLICITÉ" !

"Pour cette phrase inepte cumulant l'usage inapproprié de formules ("En longueur"), anglicisme ("Juste") et apocope ("Pube"), je lui décerne sans hésiter mon label de médiocrité "Fâchés avec le français"

"Magnéto, Serge !".

L'animateur et producteur de télévision français Thierry Ardisson

Cette expression culte de l'histoire de la télévision française remonte au tournant du XXIe siècle.

Et nous la devons à l'animateur de télévision français Thierry Ardisson, qui, entre 1998 et 2006, animait chaque samedi soir en troisième partie de soirée, sur la chaîne de télévision publique France 2, l'émission "Tout le monde en parle".

"Magnéto, Serge !" constitue l'apocope et l'ellipse de "Séquence magnétoscope, Serge Khalfon !".

Et il s'agit de la phrase qu'adressait Ardisson au réalisateur de l'émission Serge Khalfon à chaque fois qu'il fallait lancer des images vidéos.

Le réalisateur de télévision français Serge Khalfon
Le réalisateur de télévision français Serge Khalfon

Thierry Ardisson a rapidement fait de la prononciation de cette phrase un véritable moment rituel de son émission, demandant régulièrement à ses invités eux-mêmes de la prononcer.

L'animateur a ensuite repris sa phrase culte en 2018 et 2019, sur la chaîne privée Canal +, dans le cadre de son émission "Les Terriens du samedi !", lorsque Serge Khalfon est venu la réaliser une saison durant.

Source : www.linternaute.com

On n'écrit pas : "Un aprèm" ni "Une aprème" !

Mais : "Un après-mIDI" !

Ce substantif masculin désigne la partie de la journée située entre le déjeuner (le midi) et le dîner (le soir).

Certes le Larousse et Le Robert acceptent les deux genres et donc la forme "Une après-midi".

Mais je me range personnellement aux côtés de l'Académie française, qui préfère le genre masculin.

"Se coucher à 3 heures du mat", "Se coucher à 4 heures du mat", "Se coucher à 5 heures du mat" ou "Se coucher à 6 heures du mat".

Ces différentes locutions verbales du registre familier signifient respectement, par apocope du mot "matin" :

"Se coucher à 3 heures du matIN", "Se coucher à 4 heures du matIN", "Se coucher à 5 heures du matIN" et "Se coucher à 6 heures du matIN".

Dans le même registre familier, on dit également, par ellipse des mots "heures" et "matin" : "Se coucher à 3 du", "Se coucher à 4 du", "Se coucher à 5 du" ou "Se coucher à 6 du".

"Fiat Cross : Economically sexy" !

Publicité télévisée de janvier 2021 pour la Fiat Cross : "Economically sexy"

Tel est le nom du véhicule et le slogan 100% anglais que nous impose la firme turinoise FIAT, dans ses publicités télévisées françaises de janvier 2021 !

Certes l'astérisque nous offre une traduction... mais pourquoi se contenter de "Économique et sexy", alors que la formule 100% française "Économique et sympa (par acocope de sympathique)" aurait, je pense tout aussi bien fait l'affaire ?

"La biotech" et "Une biotech".

  • "La biotech" constitue l'apocope du substantif anglais "Biotechnology" signifiant en français "Technologie de bioconversion" ou - par calque - "Biotechnologie".

L'OCDE définit celle-ci comme l’application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à ses composantes, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services.

Comme son nom l'indique, cette technologie résulte d'un mariage entre la science des êtres vivants - la biologie - et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique.

Mais par abus de langage, on la restreint souvent au domaine du génie génétique et aux technologies issues de la transgénèse, permettant en particulier d'intervenir sur le patrimoine génétique des espèces pour le décrypter ou le modifier.

  • et le vocable "Une biotech", régulièrement utilisé par les organes d'information, désigne, par ellipse : une entreprise spécialisée dans les technologies de bioconversion ou de biotechnologie.

Ainsi nous parle-t-on systématiquement de "la biotech allemande BioNTech".

Source : wikipedia.org

26 façons de dire "Une automobile", "Une vieille automobile" ou "Une automobile en très mauvais état".

Une automobile

  • Nous disposons ainsi d'au moins 14 façons de dire "Une automobile" :

"Une tuture" relève du langage enfantin.

"Une bagnole", "Une caisse", "Une chignole" et "Une tire" appartiennent au registre argotique.

Et "Un taxi" au registre familier, de même que l'apocope "Une auto". Et, pour nos amis québecois : "Un char".

"Une voiture" relève du langage courant.

Tandis que "Un véhicule automobile" appartient au registre soutenu.

Et que les locutions nominales "Un véhicule particulier" (VP) ou "Un véhicule de tourisme" relèvent du jargon administratif et du jargon mercatique.

"Une titine" (registre familier) désigne uniquement une petite voiture. Tandis que "Une gamos" (registre argotique) désigne - pour les jeunes - un véhicule haut de gamme).

Un véhicule automobile très ancien ou "Un tacot"

  • 3 façons de dire "Une vieille automobile" :

"Un tacot" appartient au registre familier. De même que "Une guimbarde".

Et "Une teuf-teuf" (gémination) relève du langage enfantin.

Une vieille bagnole

  • et 8 façons de dire "Une automobile en très mauvais état" :

"Une chiotte", "Une guimbarde" et "Un os" relèvent du registre argotique.

De même que "Un veau" (idiotisme animalier), qui s'applique aux véhicules jugés insuffisamment puissants ou rapides.

"Une poubelle", "Un tape-cul", "Un tas de boue" et "Un tas de ferraille" appartiennent au registre familier.

De même que "Un poulailler", qui relève également du registre désuet.

Enfin, "Une épave" appartient au langage courant.

Source : www.dictionnairedelazone.fr

"Un kil de rouge" ou "Un litron".

Un "kil de rouge" ou litre (0,75 litre ici) de vin rouge premier prix de piètre qualité

Ces deux locutions verbales du registre populaire désignent : un litre de vin, généralement des plus ordinaires, pour ne pas dire de piètre qualité, sans appellation d'origine.

On notera que le mot "Kil" est l'apocope du mot "Kilo", lui même déjà apocope de "Kilogramme".

Un cas rare de double apocope.

9 façons de dire "Un lit".

Un lit en bois

Dans le registre argotique nous disposons de : "un paddock", "un page" (apocope de "page"), "un pageot" ou "un pajot", ainsi que "un pucier". Mais ces termes sont aujourd'hui désuets.

"Un pieu" appartient au registre populaire et est très couramment utilisé.

"Un plumard" et "un plume" relèvent du registre familier

Enfin, "une couche" relève du registre soutenu et ne s'emploie guère.

Sources : www.languefrancaise.net, www.larousse.fr et dictionnaire.sensagent.leparisien.frAjouter

Pourquoi dire : "C'est le teenage movie par excellence" ?

Comme l'a déclaré la chroniqueuse cinéma de la chaîne de télévision publique française franceinfo, le 29 juillet 2020.

Et pas : "C'est le FILM D'ADOLESCENTS par excellence" ou  "C'est le FILM POUR ADOLESCENTS par excellence"!

Et même : "IL S'AGIT DU FILM D'ADOLESCENTS par excellence" ou "IL S'AGIT DU FILM POUR ADOLESCENTS par excellence" !

Voire, si l'on ne souhaite pas hausser son niveau de langue et rester dans le registre familier, utiliser les apocopes : "FILM D'ADOS" ou "FILM POUR ADOS".

La locution nominale anglaise "Teenage movie" (ou "Teen movie", par apocope) désigne un genre cinématographique majoritairement américain ayant à la fois l'adolescence comme sujet et les adolescents comme personnages et public.

Source : wikipedia.org