"Le céraste".

Ceraste ou "Vipère à cornes"

Il s'agit du vrai nom, venu directement du latin "Cerastes", de la vipère à cornes.

Ce serpent venimeux et nocturne extrêmement dangereux, dont il existe différentes espèces, appartient à la famille des Vipéridés.

Ceraste ou "Vipère à cornes"

Vivant en Afrique et en Asie, il se caractérise par deux espèces de cornes, dues au développement des écailles sus-orbitaires et qui lui valent son surnom.

 

"Op. Cit." et "Ibid" ou "Ib".

On trouve très souvent ces abréviations latines dans les notes de bas de page sans forcément toujours savoir ce qu'elles signifient.

  • "Op. Cit." signifie "Opere citato", c'est à dire, littéralement, : "Dans l'oeuvre citée" ou "Dans l'ouvrage cité".

Il s'agit de la forme ablative de la locution latine "Opus citatum" qui signifie "Oeuvre citée" ou "Ouvrage cité".

Et on l'utilise pour faire une référence à un livre du même auteur déjà cité auparavant.

La règle veut que l’on n'utilise cette abréviation que si l’ouvrage a été cité précédemment à un endroit assez éloigné.

Si l’ouvrage auquel on fait référence est cité immédiatement avant, alors on utilise la locution "Ibidem" - abrégée en "ibid" ou "ib." - sans préciser à nouveau l'auteur :

  • "Ibid" ou "Ib." signifie "Ibidem", c'est à dire, littéralement, : "Même endroit".

Il s'agit de l'abréviation utilisée dans les références d'un document afin d'éviter la répétition lorsque la même source vient d'être citée dans la référence précédente.

Source : wiktionary.org

"Le pubis".

Ce mot latin désigne en français :

  • l'os situé à la partie antérieure et supérieure du bassin, l'un des trois os pelviens (soudés pour former l’os coxal), également appelé "Os pubien",
  • et, par extension : l'éminence triangulaire située à la partie inférieure du bas-ventre, qui se couvre de poils (appelés "Poils pubiens") à l’époque de la puberté.

Dont le nom idoine est "le pénil".

Pubis féminin
Pubis féminin
Pubis masculin
Pubis masculin

Sur un thème contigu, je vous recommande la lecture de mon article consacré à toutes les façons de dire "La pilosité sexuelle féminine".

"Le quintus" ou "L'exterius".

"Petit orteil" ou "Quintus" ou "Exterius".

Il s'agit du véritable nom de ce que l'on appelle plus couramment le "petit orteil", le plus petits de nos cinq "doigts de pied".

"Intra-muros" et "Extra-muros".

Ces deux locutions latines relevaient à l'origine du jargon militaire.

  • Ainsi, la formule "Intra-muros" ("à l'intérieur des murs") définissait-elle autrefois l'intérieur d'une ville fortifiée, encerclée par des murs.

Mais elle est désormais couramment employée pour désigner la "ville-centre", c'est à dire la commune principale d'une agglomération urbaine, souvent confondue avec elle dans le langage courant.

"Paris intra-muros" est ainsi la ville-centre de "Paris"-"l'agglomération parisienne", qui intègre "Paris" et sa banlieue ; le qualificatif de "intra-muros" appliqué à une ville signifiant de nos jours "sans sa banlieue".

  • Et la formule "Extra-muros" ("hors les murs") définissait l'extérieur d'une ville fortifiée encerclée par des murs.

Alors qu'elle signifie à présent "Hors des limites de la ville" et s'applique donc aux extensions urbaines au-delà des limites d'une métropole ou d'une ville de taille importante, bien plus fréquemment dénommées... "banlieues" !

"Incognito".

Ce mot latin peut tout à la fois être :

  • un adverbe signifiant "Sans se faire connaître, sans révéler sa véritable identité, en usant même d'un faux nom, pour échapper aux règles du protocole ou pour préserver sa liberté".

On dit ainsi, en particulier, : "Séjourner incognito" ou "Voyager incognito".

C'est là - de très loin - la principale utilisation actuelle de ce mot.

  • mais également - très rarement - un adjectif, se rapprochant de l'adjectif français "Anonyme",
  • ou encore - parfois - un substantif désignant la situation d'une personne cachant sa véritable identité, s'efforçant de ne pas être reconnue.

On dit par exemple : "L'incognito est difficile dans une région aussi abondamment fréquentée".

"Sine qua non".

Cette locution adjectivale latine (qui se prononce "siné koi nonne") qualifie une condition indispensable ("sans quoi non").

La "conditio sine qua non" ("condition nécessaire") était à l'origine un terme juridique latin signifiant "sans laquelle cela ne pourrait pas être".

"Une facture pro forma".

Une facture pro forma est un document commercial, apparenté à une facture définitive sans en avoir la valeur légale, qui sert à entamer le processus commercial.

Une facture pro forma, ou "pour la forme", n’est en effet pas une facture au sens classique. Il s’agit d’un brouillon, d’un modèle généré par le vendeur, et qui va contenir les produits à vendre, avec leur prix et description. Lorsque le vendeur fournit une facture pro forma à son client potentiel, il lui transmet une première proposition et fait part de ses conditions générales de vente.

Différents éléments distinguent fondamentalement une facture pro forma d’une facture définitive :

  • elle n’est pas comptabilisée par l’entreprise car elle n’a pas la moindre valeur fiscale,
  • elle est purement informative, n’engage pas les parties (vendeur et acheteur) à commercer ensemble et ne peut donc servir à exiger un paiement,
  • sa numérotation est différente des factures définitives,
  • elle porte le titre "Facture pro forma" de façon claire, afin de ne pas être confondue avec une facture définitive.

Les factures pro forma sont généralement envoyées à l’acheteur avant que tous les paramètres de la potentielle transaction soient connus. La facture pro forma est donc un document provisoire, ajustable, mais qui permet de dessiner les contours de la transaction à venir.

Un particulier ou une entreprise qui souhaiterait emprunter de l’argent auprès d’une banque peut se servir d’une facture pro forma émanant du prestataire afin d'étayer sa requête.

Les factures pro forma sont également utilisées pour déclarer en douane la valeur de marchandises, dans le cas de transactions internationales.

Source : debitoor.fr

Ne pas confondre : "Hic" et "Hic !".

  • "Hic" est un mot latin que l'on retrouve dans la locution "Hic est quaestio" signifiant "Là est la question".

Il désigne en français le noeud d'une affaire ou d'un problème, sa principale difficulté.

On l'emploie dans le domaine juridique, en marge d’un acte, pour attirer l’attention sur un point important.

Ou dans les expressions du langage courant : "Voilà le hic", "C'est là le hic" ou "Le hic c'est que".

  • Tandis que le mot "Hic !" est une onomatopée évoquant le hoquet ou l'absorption excessive d'alcool !

Source : wiktionaty.org

"C'est là le hic", "Il y a un hic", "Le hic c'est que" ou "Voilà le hic".

Ces trois formules du langage courant signifient respectivement :

  • "Voilà la difficulté" ou "Voilà le problème",
  • "C'est là la difficulté" ou "C'est là le problème",
  • "La difficulté c'est que" ou "Le problème c'est que".

Dans les trois cas, le mot "hic" désigne le noeud d'une affaire ou d'un problème, sa principale difficulté.

Il s'agit d'un mot latin que l'on retrouve dans la locution "Hic est quaestio" signifiant "Là est la question".

Et qui est également employé dans le domaine juridique, en marge d’un acte, pour attirer l’attention sur un point important.

Et évidemment pas de l'onomatopée "Hic !" évoquant le hoquet ou l'absorption excessive d'alcool !

Source : wiktionaty.org

"Un lumbago" ou "Un lombago".

Une "lombalgie aiguë", un "lumbago" ou un "tour de rein"

Ce mot latin qui signifie "faiblesse des lombaires" s'utilise pour désigner une douleur d’origine rhumatismale, ou produite par un effort musculaire, dans la région lombaire.

On l'appelle également "tour de reins" ou "lombalgie aiguë".

 

"A posteriori".

  • Contrairement à un emploi erroné que j'entends de plus en plus fréquemment, la locution latine "A posteriori" ne signifie nullement "Après coup", mais : "En s'appuyant sur l'expérience, sur les faits constatés".
  • Par opposition à "A priori", qui signifie "De prime abord, avant tout examen approfondi, en se fondant sur des données antérieures à l'expérience".

Source : www.larousse.fr