"L'appendice caudal".

Nageoire caudale de baleine bleue

Cette locution verbale du registre soutenu est tout simplement le vrai nom de ce que l'on désigne plus familièrement sous le nom de "La queue" (d'un animal).

Les animaux possédant une nageoire caudale sont :

  • Les poissons :

Formes de nageoires caudales de poissons

  • Les cétacés :
    Nageoire caudale d'orque
    Nageoire caudale d'orque

"Une nasopharyngite" ou "Une rhinopharyngite".

Ces deux appellations, qui relèvent du vocabulaire et du jargon médical, désignent ce que l'on appelle communément "Un rhume".

Il s'agit de l’infection respiratoire la plus fréquente chez les jeunes enfants.

Les voies aériennes supérieures (cavité nasale et pharynx ou gorge) sont affectées de façon généralement bénigne par un virus, principalement les picornaviridés (dont les rhinovirus), les adénovirus ou les coronavirus.

Les symptômes principaux se manifestent par :

  • une rhinite (éternuements, toux, congestion et écoulement nasal de mucus),
  • une pharyngite,
  • une conjonctivite,
  • des myalgies,
  • de la fatigue,
  • des maux de tête,
  • une perte d’appétit,
  • mais pas de fièvre.

Source : wikipedia.org

"La pause méridienne".

Cette locution nominale du registre soutenu appartient au vocabulaire et jargon administratif et éducatif ou scolaire.

Elle désigne tout simplement la pause de midi ou "pause-déjeuner".

L'adjectif "Méridien" est en effet un synonyme de l'adjectif "Méridional" et désigne ce qui se rapporte au midi, à l'heure de midi, ou est tourné du côté du midi.

"Naguère" n'a jamais signifié "Autrefois", "Jadis", "Il y a longtemps" !

Sinon dans un registre familier et de manière tout aussi abusive qu'erronée...

Mais tout au contraire : "Récemment, il y a peu de temps" (registre soutenu) !

Petit moyen mnémotechnique pour s'en souvenir aisément : il suffit de penser qu'il "N'y A GUÈRE longtemps".

Vous le saurez désormais et pourrez donc hausser votre niveau de langue :

  • en utilisant de manière pertinente l'adverbe "naguère" pour dire "Il y a peu de temps"
  • et en utilisant le terme idoine ("Jadis" ou "Autrefois") pour dire "Il y a longtemps".

 

"Éructer" et "Une éructation".

Ce verbe et ce substantif appartenant au registre soutenu et relevant du vocabulaire et du jargon médical désignent :

    • au sens propre : expulser par la bouche, du gaz provenant du tube digestif ; principalement de l'oesophage et de l'estomac.

Cette manifestation physiologique du corps humain s'accompagne souvent d'un son plus ou moins bruyant et parfois d'une odeur caractéristique.

Dans le registre familier on utilise essentiellement le verbe "roter" et le substantif  "un rot". Mais aussi quelques autres, tels que "un renvoi", "un rejet" ou même "un rapport".

On dit par exemple : "Culturellement, il est très impoli de roter en public dans la société actuelle", "Les adolescents s'amusent parfois à organiser entre eux des concours de rot" ou "Après son biberon, le nourrisson doit absolument faire son rot".

  • et au sens figuré : exprimer bruyamment, grossièrement, une idée ou un sentiment.

On dit par exemple : "Je reprendrai mon discours lorsque ce sinistres bouffons auront cessé d'éructer !".

Sources : www.linternaute.fr, www.larousse.fr, www.cnrtl.fr et wikipedia.org

"Carcinologie" ou "Oncologie".

Ces deux termes parfaitement synonymes désignent la spécialité médicale chargée de l'étude, du diagnostic et du traitement des cancers, que l'on appelle plus couramment "Cancérologie".

Cette spécialité hospitalière s'intéresse à tous les types de tumeurs cancéreuses, qu'elles soient solides ou non, localisées ou étendues.

Et son principal but est de comprendre au mieux les causes possibles des cancers et leur processus de développement afin de pouvoir les prévenir et les guérir avec plus d'efficacité.

Le médecin spécialisé en cancérologie, carcinologie ou oncologie est appelé "Cancérologue", "Carcinologue" ou "Oncologue".

Source : sante.journaldesfemmes.fr

"Un diptère".

Ce mot peu connu du grand public désigne un type d'insecte appelé plus couramment "Mouche", "Moucheron" ou "Moustique".

Le diptère n'a qu'une seule paire d'ailes, issues du mésothorax, et son métathorax porte seulement une paire d'organes d'équilibration (appelés "haltères" ou "balanciers").

Les diptères constituent l'un des ordres dominants de la classe des insectes en terme de nombre d'espèces, puisque l'on compte plus de 150 000 espèces décrites à ce jour.

Exception faite des entomologistes, ce mot n'est pratiquement jamais utilisé, je crois, en dehors de l'expression "Sodomiser les diptères" ou de la locution nominale "Un sodomiseur de diptères", qui appartiennent toutes deux au registre soutenu ...

Source : wikipedia.org

 

"La posologie".

La "posologie" est l'étude du dosage et des modalités d'administration des médicaments :

  • définition des doses auxquelles doivent être administrés les médicaments pour donner un effet thérapeutique donné,
  • ainsi que du rythme des prises. On parle ainsi de posologie par prise ou par 24 heures.

Ces indications proviennent du laboratoire pharmaceutique et sont données au patient par le médecin ou le pharmacien.

Pour chaque médicament, il existe une dose usuelle et une dose maximale.

Mais le prescripteur peut être amené à modifier les doses selon différents facteurs tels que :

  • l'âge du patient,
  • le poids du patient,
  • l'état de santé du patient, notamment sa fonction rénale ou hépatique,
  • et la tolérance du patient à l'égard de la substance active.

Source : wikipedia.org

"Le pli interfessier", "Le pli interglutéal", "La rainure interfessière", "Le sillon interglutéal" ou "Le sillon interfessier".

"La raie des fesses" également appelée "Le pli interfessier", "Le pli interglutéal", "La rainure interfessière", "Le sillon interglutéal" ou "Le sillon interfessier".

Toutes ces appellations relevant du vocabulaire médical désignent - vous l'avez évidemment compris - cette partie de notre anatomie que l'on désigne plus couramment, dans le registre familier, sous le nom de... "La raie des fesses" !

Autrement dit : le creux qui sépare chacune de nos deux fesses.

Source : wikipedia.org