"Un marocain" et "Un maroquin".

Atention : ces deux substantifs parfaitement homonymes et souvent confondus n'ont absolument pas la même signification :

  • "un marocain" est une personne originaire du royaume du Maroc, en Afrique du Nord.

Localisation du Maroc

  • tandis qu'"un maroquin" (mot dont on a tiré le mot "maroquinerie") peut désigner, selon le contexte, :
    • au sens propre : un cuir de grande qualité, constitué d'une peau de chèvre ou de mouton, tannée et teinte (souvent en rouge), selon un procédé qui aurait été mis au point au Maroc.

Le maroquin était notamment utilisé pour la reliure de livres de valeur.

Livres reliés en marocain rouge

Ou la confection de sacoches, porte-documents.

Porte-documents sacoche en cuir maroquin rouge doré au fer (XVIIIe siècle)
Porte-documents sacoche en cuir maroquin rouge doré au fer (XVIIIe siècle)

Et portefeuilles.

Portefeuille maroquin grenat et portefeuille maroquin vert olive
Portefeuille maroquin grenat et portefeuille maroquin vert olive
    • et par extension : une fonction ministérielle.

On parle ainsi  de "Maroquin ministériel" ou de "Portefeuille ministériel", héritage de l'époque où les ministres venaient au Conseil munis de leur maroquin de cuir.

    • ainsi que, dans le domaine maritime : un "étai" ou cordage tendu entre le haut du mât de misaine et le haut du grand-mât, afin de rigidifier la mâture.

Source : wiktionary.org

"Le vél", "Le Vélodrome" ou "L'enrhumeur".

Il s'agit des différents surnoms locaux du célèbre stade vélodrome, inauguré en juin 1937 et antre de l'"Ohème", le club de football de la ville de Marseille (13) :

  • principal équipement sportif de la ville et second stade de France en terme de capacité, avec 67 000 places, depuis la rénovation de 2014, qui l'a notamment doté d'un toit, le stade Vélodrome disposant auparavant d’une architecture évasée, ouverte aux quatre vents, sans toiture.

Ce qui lui valut, entre 1997 et 1999, l'amusant surnom d'"Enrhumeur", de la part du truculent entraîneur Rolland Courbis.

  • "le vél" est naturellement l'apocope de vélodrome,
  • et "le vélodrome", l'ellipse de "le stade vélodrome".

Pour conclure, il m'est particulièrement agréable de préciser ici que le véritable nom actuel du stade, depuis 2014 tout du moins, demeure parfaitement inconnu de tous.

Le "stade vélodrome" est en effet censé s'appeler - en vertu d'un contrat de "naming" : le "Orange vélodrome". Mais je ne pense pas qu'un français sur 100 le sache, sinon parmi les amateurs de football ou les habitants de Marseille !

Nul doute que les responsables communication de ce groupe de téléphonie ont fait là une bien belle affaire.

Cela fait en tous cas partie des petits plaisirs de la vie qui ne coûtent rien et me mettent en joie !

"La FHV (Fièvre Hémorragique Virale)" ou "L'épidémie de maladie à virus Ebola."

Couramment appelée "Fièvre Ebola", par ellipse de l'ancienne appellation de "Fièvre hémorragique à virus Ebola", il s'agit d'une maladie très grave, contagieuse, souvent mortelle, qualifiée par l'OMS d'"une des maladies les plus virulentes au monde".

Le virus Ebola - du nom d'une rivière de la RDC (République Démocratique du Congo) également appelée "la Legbala", et anciennement aussi "l'eau blanche" - peut en effet provoquer la mort de 25 à 90% des malades selon les épidémies ;  celle de 2014 ayant eu un taux de mortalité d'environ 54%.

Il n'existe ni traitement pouvant guérir ce virus, ni vaccin homologué pouvant la prévenir.

Les soins dispensés n'ont donc pour but que de lutter contre les symptômes provoqués par la maladie et d’aider les malades à survivre à l’infection.

"Un collet".

Ce mot polysémique possède de très nombreuses significations.

Dans tous les cas cependant, le substantif masculin "Collet" concerne des choses :

  • soit en rapport direct avec le mot "Cou" :
    • c'est d'abord un piège en crin ou en laiton, utilisé par les braconniers pour attraper par le cou les oiseaux et les petits mammifères, tels que le lièvre,
    • mais également le morceau de viande correspondant au cou chez le veau et chez le mouton, également appelé collier,
    • la partie de la peau du bœuf qui recouvrait les épaules et le cou de l'animal, en peausserie,
    • ou une partie du vêtement entourant le cou (petit col, amovible ou non, ou rabat de linge ou de dentelle).
  • soit qui, par leur forme ou leur position, rappellent le cou de l'homme :
    • la ligne de jonction entre l'émail et le cément d'une dent, séparant la couronne de la racine,
    • ou le rétrécissement de l'uretère, en anatomie,
    • la zone de passage entre la partie aérienne et la partie souterraine d'une plante, généralement située au niveau de la surface du sol,
    • la partie la plus étroite des marches d'un escalier à vis,
    • le bourrelet qui termine le goulot d'une bouteille,
    • la partie où s'assemblent les deux bras et la verge d'une ancre,
    • la partie en saillie de différentes pièces, en mécanique,
    • et, enfin, un élargissement pratiqué à l'extrémité d'un tuyau de façon à y fixer une bride, en plomberie.

Pourquoi dire : "Mets du fizz dans ton trajet" et "Fizz, fresh & fun !" ?

Et pas : "Fais pétiller ton trajet" ou "Mets du pétillement (ou de l'effervescence) dans ton trajet" et "Pétillement (ou effervescence), fraîcheur et plaisir !".

Ce slogan utilisé en mai 2019 par la marque de confiserie française Lutti pour les distributeurs automatiques de bonbons situés sur les quais de gare ou de métro français, figure sur des affiches vantant les nouveaux produits de la marque, décidément fâchée avec le français :

  • "Bestfizz",
  • "Longfizz",
  • et "Surfizz" !

 

"Le mage Sâr Rabindranath Duval".

.Ce merveilleux échange entre les humoristes Pierre Dac et Francis Blanche constitue une extraordinaire parodie des numéros de music-hall de divination.

Il est magistralement interprété par deux maîtres de l'humour et a été créée en janvier 1957, à l'occasion du 10e anniversaire du cabaret parisien "Les Trois Baudets".

Pierre Dac avait écrit au début des années 1950, le sketch "Madame Arnica", qu'il a remanié quelques années plus tard avec Francis Blanche et rebaptisé "Le Sâr Rabindranath Duval".

Certains passages de ce sketch sont restés dans la mémoire collective ; je les ai écrits en italique.

Personnellement, plus de soixante ans après sa création, cette incroyable compilation de calembours, plus capillotractés les uns que les autres, continue de me faire sourire et même rire.

Aussi serai-je vraiment très heureux si la lecture de cet article pouvait donner envie à ne serait-ce que quelques uns d'entre vous de lire ci-dessous le texte intégral de leurs élucubrations. Ou de le visionner.

Extrait vidéo :

Texte intégral (d'une autre version) :

" Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, j'ai le grand plaisir honorifique de présenter à vous ce soir, n'est-ce pas, tout à fait exceptionnellement dans le plus simple appareil, une beauté qu'on vient d'arracher, à on ne sait pas à quoi d'ailleurs ! De vous présenter le Sar Rabindranath Duval, qui est le descendant authentique des grands Sars, des grands visionnaires de l'Inde, n'est-ce pas ! Votre sérénité...

- Hum ! Hum !
- Vous avez bien dîné déjà ? Bon ! Vous descendez des grands Sars de l'Inde, n'est-ce pas ?
- Oui.
- Vous êtes né dans l'Inde ?
- Je suis né dans l'Inde.
- A quel endroit de l'Inde ?
- Châteauroux.
- A Châteauroux ! Extraordinaire ! Vraiment ! D'ailleurs, je crois savoir de source sûre que votre père était hindou !
- Hindou, oui.
- Votre grand-père ?
- Hindou.
- Et votre arrière-grand-père ?
- C'était un dur.
- Voilà donc par conséquent, n'est-ce pas, il a depuis de longues années la pratique de la vision hindoue. Dites-moi, Votre Sérénité, vous avez le don de double vue ?
- Oui, je vois double.
- Il voit double ! je m'en doutais un peu d'ailleurs; vous voyez donc, mais c'est héréditaire ?
- Héréditaire !
- C'est atavique.
- Non, c'est à mo
i !
- Je veux dire, c'est congénital !
- Non, c'est quand j'ai trop bu.
- Il faut dire, n'est-ce pas, je tiens absolument à préciser, que Sa Sérénité fait de grands exercices tous les jours, quotidiennement presque, pour conserver son don de double vue. Il fait le yoga, n'est-ce pas ? Vous faites le yoga ?
- Oui, oui.
- C'est le yoga de...
- La Marine
!
- Et il surveille également de très près son alimentation... Quelle est votre alimentation ? Qu'est-ce que vous prenez pour votre dîner ?
- Uniquement de la cuisine à l'huile.
- La cuisine des Sars ?
- La cuisine des Sars, oui !
- Oui, mais pourquoi ?
- Parce que les Sars dînent à l'huile !
- Les Sars dînent à l'huile ! Vraiment, ce n'est pas trop tiré par les cheveux du tout parce qu'il n'en a plus ! Alors, si vous permettez, nous allons nous livrer sur quelques personnes de l'assistance publique, à des expériences tout à fait extraordinaires. Votre Sérénité, je vais vous demander de vous concentrer soigneusement... Voilà ! Vous êtes concentré ?
- Je suis concentré.
- Il est concentré comme on dit chez Nestlé... parfait Votre Sérénité, concentrez-vous bien, vous êtes en transe ?
- Oui, je suis en transe napolitaine.
- En transe napolitaine, n'est-ce pas ? Votre Sérénité, concentrez-vous bien, et dites-moi, je vous prie, quel est le signe zodiacal de monsieur ?
- Monsieur est placé sous le double signe du Lion et du fox à poil dur.
- Oui, dites-moi quel est son caractère ?
- Impulsif, parallèle et simultané.
- Quel est son avenir ?
- Monsieur a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour.
- Il est vraiment extraordinaire ! Voulez-vous me dire, à présent, quel est le signe zodiacal de mademoiselle ?
- Mademoiselle est placée sous le triple signe bénéfique de la Vierge, du Taureau et du Sagittaire avant de s'en servir.
- Ah ! C'est ça. Il a raison ! Il a mis dans le mille, n'est-ce pas ? Il a mis dans le mille, comme disait Jean-Jacques Rousseau. Votre Sérénité, au lieu de vous marrer comme une baleine...Excusez-nous, Sa Sérénité est en proie aux divinités contraires de l'Inde: Brahma et Vichnou. Brahma la guerre et Vichnou la paix. Voulez-vous me dire, s'il vous plaît, Votre Sérénité, quel est l'avenir de mademoiselle ?
- L'avenir de mademoiselle est conjugal et prolifique.
- Ah ! Prolifique ?
- Oui.
- Qu'est-ce que ça veut dire ? Elle aura des enfants ?
- Oui.
- Des enfants ?
- Des jumelles.
- Des jumelles ! Combien ?
- Une paire avec la courroie et l'étui !
- Voulez-vous, à présent, je vous prie, me dire quel est le signe zodiacal de monsieur ?
- Ce monsieur est placé sous le signe de Neptune, Mercure au chrome.
- Quels sont ses goûts ?
- Monsieur a des goûts sportifs. Son sport préféré, le sport cycliste.
- Bien. Qu'il peut pratiquer sans inconvénients ?
- Oui, mais à condition toutefois de se méfier.
- Se méfier. De qui ? De quoi ?
- De certaines personnes de son entourage qui prétendent que sa compétence dans le domaine de la pédale exerce une fâcheuse influence sur son comportement sentimental.
- Ah ! Encore une fois vous avez mis dans le mille. Mais, dites-moi, qu'est-ce que vous lui conseillez municipal ?
- Je lui conseille vivement de ne pas changer de braquet et de surveiller son guidon.
- Votre Sérénité, tout à fait autre chose à présent. Pouvez-vous me dire quel est le sexe de monsieur ?
- Masculin.
- Oui. Vous êtes certain ?
- Oui. Vous pouvez vérifier.
- Non, non, on vous croit sur parole ! Et dites-moi, quelle est sa taille ?
- Un maître soixante-seize debout, un mètre cinquante-six assis, zéro mètre quatre-vingt-trois roulé en boule.
- Et dites-moi, il pèse combien ?
- Oh... deux fois par mois !
- Non, non ! Excusez le Sar, n'est-ce pas, il ne comprend pas bien le français. Je vous demande quel est son poids P.o.i.x. ?
- Soixante-douze kilos cinq cents ! Sans eau, sans gaz et sans électricité.
- Oui, dites-moi quel est le degré d'instruction de monsieur ?
- Secondaire.
- Oui. Est-ce que monsieur a des diplômes ?
- Oui, monsieur est licencié GL.
- Licencié GL ? Qu'est-ce que ça veut dire ?
- Ça veut dire qu'il travaillait aux Galeries Lafayette et qu'on l'a foutu à la porte.
- S'il vous plaît, Votre Sérénité, concentrez-vous bien, combien monsieur a-t-il de dents ?
- Trente dedans et deux dehors !
- Voilà très bien ! Monsieur a-t-il des complexes ?
- Oui ! Monsieur fait un complexe... A certains moments, il prend sa vessie pour une lanterne.
- Et alors ?
- Et alors, il se brûle !
- Dites-moi, Votre Sérénité, mon petit bonhomme, dites-moi de quelle nationalité est madame ?
- Française.
- Oui. Et son père ?
- Esquimau !
- Et sa mère ?
- Pochette surprise !
- Très bien !... Et ta soeur ?
- Ma soeur, elle bat le beurre et quand elle battra...
- Bon, bon, oui, ça va !
- Escroc, voleur !
- Espèce de mal élevé, mauvaise éducation, excusez-le. il n'y a pas longtemps... Il en a une touche là-dessus ! Tiens, encore il y a trois ans, il n'avait même pas un plateau, il avait directement le pied de la table... Mais enfin, ça c'est autre chose... Votre Sérénité, pouvez-vous me dire, S'il vous plaît ... ?
- Oui !
- Euh !
- Quoi ?
- Qu'est-ce que vous pouvez me dire ?
- Je peux vous dire que vous ne savez plus votre texte..
- Si vous étiez intelligent, dites-moi donc qu'est-ce que je dois vous demander à présent ?

Votre Sérénité, pouvez-vous me dire, c'est très important, concentrez-vous, pouvez-vous me dire quel est le numéro du compte en banque de monsieur ?
- Oui.
- Vous pouvez le dire ?
- Oui !
- Vous pouvez le dire ?
- Oui !
- Il peut le dire ! Bravo ! Il est extraordinaire, il est vraiment sensationnel !

Votre Sérénité, quelle est la nature du sous-vêtement de monsieur ?
- Monsieur porte un slip.
- Oui. De quelle teinte ?
- Saumon fumé.
- Tiens, tiens, en quoi est-il ?
- En chachlick mercerisé.
- Ah ! Il a un signe particulier ?
- Oui. Il y a quelque chose d'écrit dessus.
- Quoi donc ?
- Suivez la flèche.
- C'est merveilleux. Tout à fait extraordinaire ! Votre Sérénité, monsieur que voici que voilà a-t-il un signe particulier ?
- Oui, un tatouage.
- Ah ! Un tatouage ! Très intéressant ! C'est bien exact, n'est-ce pas ? je ne le lui fais pas dire ! C'est bien exact ! Et où se trouve situé le tatouage de monsieur ?
- Je suis extrêmement fatigué, je m'excuse...
- Allons, allons, voyons... Monsieur Schumaker !
-... C'est très délicat et je suis fatigué.
- Il est dans un état épouvantable, excusez-le. Votre Sérénité, je vous demande où se trouve situé le tatouage de monsieur ?
- Le tatouage de monsieur est situé à un endroit que l'honnêteté et la décence m'interdisent de préciser davantage.
- Ah ! bon, mais qu'est-ce que vous entendez par là ?
- Oh ! par là j'entends pas grand-chose !
- Je vous prie de vous concentrer davantage, espèce de malotrou ! Alors, que représente le tatouage de monsieur, s'il vous plaît ?
- Bon ! Le tatouage de monsieur représente... enfin lorsque monsieur est en de bonnes dispositions... le tatouage représente: d'un côté la cueillette des olives en Basse-Provence, et de l'autre un épisode de la prise de la Smalah d'Abd-El-Kader par les troupes du duc D'Aumale en mille huit cent quarante-trois.
- Ah ! Parfait ! Et de plus ?
- Et c'est en couleurs !
- Ah ! C'est en couleurs ! Bravo ! Mes félicitations, monsieur ! Vraiment, si, si, vraiment très bien ; mes compliments, madame ! Madame a de la lecture pour les longues soirées d'hiver, c'est parfait. Votre Sérénité, vraiment, vous avez été extraordinaire, c'est vrai, vraiment, il est vareuse... il est vareuse..
- Eh !...
- Non, il est unique, pardon, je me suis trompé de vêtement, mais ça ne fait rien. Il ne me reste plus qu'à envoyer des baisers à l'assistance publique. Bonsoir mesdames, bonsoir mesdemoiselles et bonsoir messieurs ! ".

Source : wikipedia.org

"Un trombinoscope".

Ce mot-valise ("trombine-oscope") du registre familier ("trombine" signifie "visage" dans le registre familier) désigne un document regroupant les photographies des membres d'un groupe (société, assemblée, établissement d'enseignement, etc.).

Son équivalent anglais "Facebook" est devenu le nom de la société tentaculaire, créée en février 2004 par l'américain Mark Zuckerberg.

Utiliser le début de l'alphabet pour se rappeler de la place des couverts autour de l'assiette.

Je trouve très intéressant ce petit moyen mnémotechnique, utilisé par mon ancienne belle-mère pour apprendre à ses petits-enfants comment placer correctement couteau et fourchette autour des assiettes.

La solution réside dans le début de l'alphabet : A, B, C, D, E, F, G :

  • la suite de lettres "C, D" rappelle que le Couteau se pose à Droite de l'assiette,
  • et la suite de lettre "F, G" rappelle que la Fourchette se pose à Gauche de l'assiette.

On ne dit pas : "Un tube catholique" !

Mais : "Un tube cathodique" !

Il s'agit d'un tube à vide constitué d’un filament chauffé, d'électrodes en forme de lentilles trouées qui, soumises à une différence de potentiel (ou tension), créent un champ électrique accélérant les électrons. Ces derniers viennent frapper l’écran, sur lequel est déposée une couche électroluminescente réagissant au choc des électrons en créant un point lumineux.

La trajectoire du flux d'électrons de la cathode vers l'écran est rendue possible par la présence d’une anode alimentée à un très fort potentiel (de plusieurs milliers à plusieurs dizaines de milliers de volts selon le type de tube) qui attire celui-ci.

Ce composant fut utilisé pendant plusieurs dizaines d'années par la plupart des postes de télévisions, des écrans d’ordinateurs et des oscilloscopes, jusqu'à l'avènement des écrans LCD.

Source : wikipedia.org