On ne dit pas : "Mon prof de maths est cool." !

Mais : "Mon professeur de mathématiques est sympathique, décontracté, pas du genre à causer des problèmes".

Et on ne dit pas non plus :

Mais :" Il est agréable ce canapé." !

Mais : "Ils ont des prix très bas dans ce magasin." !

Mais : "Il est chouette, génial, formidable, super ce jeu !" !

Mais : "Elle est sympathique cette veste, décontractée, ni stricte ni sévère." !

Mais : "Ma mère reste calme, détendue, flegmatique, ne s’angoisse pas, ne s'énerve pas quand j'ai de mauvaises notes." !

"La Tour de Babel" et "Une tour de Babel".

  • La Tour de Babel est d'abord une tour mythique dont l'histoire nous est contée dans la Bible (XI, 1-9), dans le chapitre 11 du livre de la Genèse.

Selon le récit biblique, la Tour de Babel serait un immense monument que les hommes tentèrent de construire à Babel (nom hébreu de Babylone) dans le but de l'escalader et d'atteindre le ciel.

  • Mais, par extension, une tour de Babel est :
    • un lieu où règne le bruit et la confusion et où les gens ne se comprennent pas.
    • Ou un lieu multiculturel où de nombreuses langues sont parlées.

Source : www.linternaute.fr

"Un sobriquet".

Il s'agit d'un surnom familier donné par dérision, moquerie ou même affectueusement.

Il est parfois fondé sur quelque défaut de corps ou d'esprit, ou sur quelque singularité.

Ainsi, l'acteur américain Roscoe Arbuckle, qui était obèse, était-il pour sa part connu sous le sobriquet de Fatty Arbuckle ("Le gros Arbuckle"), qu'il abhorrait.

Pourquoi les obèses n'hésitent-ils pas à raconter des blagues parfois un peu bébêtes ?

Réponse
Pour avoir l’air fins !
Explication du calembour
Il résulte de la polysémie de l’adjectif « Fin », qui peut signifier, dans ce cas, « bête, idiot » et « mince, élancé« .

Voir également mon article sur "les différentes façons non grossières de parler d'une personne en surpoids".

Qu'a donc crié Jeanne d'Arc à ses bourreaux, lors de son exécution sur le bûcher, à Rouen, le 14 mai 1431 ?

Réponse
« Vous ne m’avez pas crue ! vous m’aurez cuite !« .
Explication du calembour
Il résulte de l’homophonographie entre le mot « crue », forme du verbe « croire », signifiant « vous n’avez pas ajouté foi à mes propos, pas eu confiance en ma parole » et l’adjectif « crue » signifiant « non cuite« .
Jeanne d'Arc sur le bûcher, à Rouen (76), le 14 mai 1431
Jeanne d'Arc sur le bûcher, à Rouen (76), le 14 mai 1431

"C'est fin, c'est très fin, ça se mange sans faim".

Qui ne se souvient de cette réplique culte de Thérèse de Monsou (je sens que je vous apprend quelque chose, néanmoins, en vous révélant son patronyme !) la bénévole de "SOS Détresse Amitié", dans "Le Père-Noël est ordure", le film de Jean-Marie Poiré sorti en 1982, interprété par la troupe du Splendid et adapté de leur pièce de théâtre éponyme, créée en 1979.

Est-il utile de rappeler qu'elle fait référence aux célèbres et immangeables "doubitchous de Sofia", sortes de truffes au chocolat "roulées à la main sous les aisselles", offerts par Monsieur Preskovitch (d'après le générique de fin, mais prononcé "Preskovic" dans le film), l'envahissant voisin bulgare de l'appartement du dessus.

Source : wikipedia.org

Ne pas confondre : "Un grolar" et "Un gros lard" !

Un grolar ou pizzly
  • le premier mot, est un mot-valise anglo-saxon (GRizzly-pOLAR), désignant l'animal issu du croisement d'un ours blanc ou ours polaire et d'une femelle grizzly,
  • tandis que la locution "gros lard" désigne familièrement et péjorativement une personne en surpoids, de forte corpulence ou obèse.

Pour cette raison, on a naturellement tendance à privilégier dans notre pays le vocable "PIZZLY", qui est un autre mot-valise anglo-saxon (Polar-grIZZLY), désignant le croisement d'un grizzly et d'une ourse blanche, mais ayant l'avantage de ne pas prêter à confusion... ni à rire !

Voir également mon article sur "les différentes façons non grossières de parler d'une personne en surpoids".

"Aristide Bruant".

Le chansonnier et écrivain français Aristide Bruant

Ce célèbre chansonnier et écrivain français, né le 6 mai 1851 et mort le 11 février 1925, est né Louis Armand Aristide Bruand, avec un "d".

Ses chansons populaires, sa présence en scène, sa voix rauque et puissante et sa carrure ont fait de lui un monument de la chanson française réaliste, dont il a été l'un des créateurs.

Le cabaret d'Aristide Bruant, à Paris (75)
Le cabaret d'Aristide Bruant, à Paris (75)

Sa chanson "Nini peau d'chien" qui date pourtant de 1895 est encore dans toutes les mémoires.

Également auteur de pièces de théâtre et de romans, il est avant tout considéré comme l'un des plus grands poètes de l'argot de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Le chansonnier et écrivain français Aristide Bruant peint par le peintre Toulouse-Lautrec
Le chansonnier et écrivain français Aristide Bruant peint par le peintre Toulouse-Lautrec

Source : wikipedia.org

"À la noix".

C'est au célèbre chansonnier et écrivain français Aristide Bruant,  que nous devons cette expression du registre familier, qui signifie "Sans aucune valeur".

On dit par exemple : "Aller à la mer à bicyclette ? Encore une de tes idées à la noix, mon pauvre Jean-Louis !".