"À-peu-près" ou "Un à-peu-près".

  • l'adverbe "À-peu-près" signifie "presque" ou "environ".

On dit par exemple : "Il possède à-peu-près 30 hectares, je crois" ou "Il arrivera à-peu-près vers 21 heures".

  • tandis que la locution nominale "Un à-peu-près" désigne, selon le contexte, :
    • un jeu de mots reposant sur une ressemblance très approximative des sons, un calembour médiocre.
    • ou une approximation, un travail approximativement fait.

On dit par exemple : "On ne peut se contenter d'à-peu-près sur ce dossier".

"La pédophilie".

Cette paraphilie, malheureusement tristement célèbre, consiste pour un adolescent ou un adulte, homme ou femme, à être attiré sexuellement par des enfants ; que ceux-ci n'aient pas atteint la puberté, n'en soient qu'au début de leur puberté ou n'aient tout simplement pas atteint au moins l'âge de la majorité sexuelle (15 ans en France depuis 1945).

 

"L'émétophilie".

Il s'agit de l'attirance et de l'excitation sexuelle provoquées par ... le vomi !

Voilà le genre de pratique qui me permet de me sentir parfaitement normal avec ma manie - un tantinet particulière, je le concède - de ne pouvoir être sexuellement excité que par des personnes portant des palmes jaunes, un sombrero bleu et un K-Way vert (très foncé, le vert, s'il vous plaît, c'est encore meilleur !).

"Trouer le cul" ou "Se trouer le cul".

Contrairement à ce que d'aucuns pourraient penser, ces deux locutions du registre vulgaire ne sont nullement liées à quelque pénétration anale ou empalement que ce soit !

Et elles signifient respectivement, au sens figuré :

  • "Trouer le cul"  : abasourdir, stupéfier, épater, ébahir.

On dit par exemple : "Putain ! c'te blogue l'est trop classe ! Y a des trucs, j'te jure, ça m'troue le cul !".

Ou : "Ça m'a troué le cul d'apprendre que ta vieille était morte".

On dit également, dans le langage courant : "Ne pas en croire ses oreilles" ou "Ne pas en croire ses yeux".

Ou, dans le registre populaire : "Être sur le cul" ou "Rester sur le cul" et "Laisser sur le cul" ou "Mettre sur le cul".

  • et "Se trouer le cul" : se donner de la peine pour faire quelque chose, se donner du mal, s'échiner.

On dit par exemple : "Sur la vie d'ma reum, le mec l'a dû s'trouer le cul pour trouver tous ces trucs !".

Ou : "J'me suis troué l'cul à rénover c'te bagnole".

Source : wiktionary.org