"Liliane Rovère".

L'actrice française Liliane Rovère

Il s'agit du nom d'artiste de l'actrice française Liliane Cukier, née le 30 janvier 1933.

Elle a été l'épouse du contrebassiste Bibi Rovère et a vécu durant deux ans avec le musicien de jazz états-unien Chet Baker.

L'actrice française Liliane Rovère et le musicien de jazz états-unien Chet Baker

Repérée en 1970 par le réalisateur français Bertrand Blier qui l'embauche pour jouer dans "Calmos" (1974), puis, quelques années plus tard, dans "Préparez vos mouchoirs" (1977), on la retrouve ensuite au générique de près d'une centaine de films et feuilletons télévisés.

Mais c'est incontestablement son rôle d'imprésario d'Arlette Azémar, dans le feuilleton "Dix pour cent", à partir de 2015, qui lui assure, à 82 ans, la notoriété.

Source : wikipedia.org

Mel Brooks

Le réalisateur états-unien Mel Brooks

Il s'agit du nom d'artiste de l'acteur et réalisateur états-unien Melvin Kaminsky, né le 28 juin 1926.

Producteur exécutif, scénariste, compositeur et producteur américain

En 1963, il coréalise son premier film : un court-métrage parodique sur l’art moderne intitulé "The Critic", qui remporte un Oscar.

Producteur de théâtre, il épouse en 1964 l’actrice états-unienne Anne Bancroft, avec laquelle il reste marié jusqu'au décès de celle-ci, en 2005.

L'actrice états-unienne Anne Bancroft et le réalisateur états-unien Mel Brooks

Il est ensuite le cocréateur de la parodie d’espionnage "Max la Menace", diffusée de 1965 à 1970, avec Don Adams.

Mel Brooks écrit ensuite un scénario fondé sur son expérience avec les producteurs de Broadway, qui devient son premier long métrage en tant que réalisateur - "Les Producteurs" (1968) - et qui remporte un Oscar (le seul de sa carrière).

C'est là qu'il fait la connaissance de l'acteur qui devient son coéquipier dans bon nombre de ses films, Gene Wilder.

En 1974, alors qu'il est en train de tourner un de ses plus célèbres films, "Le shérif est en prison", Gene Wilder lui propose un scénario original, "Frankenstein Junior", une parodie du grand film des années 1930, qui devient par la suite son film le plus célèbre, avec "Les Producteurs".

Le réalisateur états-unien Mel Brooks

En 1981, pour "La Folle Histoire du monde", Mel Brooks est à l'origine d'un morceau de rap intitulé "It's good to be the king" ("C'est bon d'être le roi") où il apparaît, dans cette séquence filmée, déguisé en Louis XVI.

Le clip, extrait de son film, étant un tube planétaire, il récidive avec d'autres morceaux rap comme "Inquisition", sans toutefois connaître un succès comparable à "It's good to be the king".

Travaillant simultanément comme scénariste, metteur en scène et acteur, Mel Brooks a souvent obtenu de mauvaises critiques en raison de son style excessif.

En tant que producteur, Mel Brooks oeuvre dans un registre beaucoup plus dramatique au sein de sa société de production Brooksfilms. Au cours des années 1980 il produit ainsi des projets aussi variés que "Elephant Man" de David Lynch (1980) ou "La Mouche" de David Cronenberg (1986).

En 1991, il fait une tentative de film non-parodique avec "Chienne de vie", mais le film est un échec. Il revient alors à son domaine de prédilection, les parodies, avec "Sacré Robin des Bois" et "Dracula, mort et heureux de l'être".

Mel Brooks passe la deuxième moitié des années 1990 à jouer le rôle d’Oncle Phil dans le feuilleton télévisé "Dingue de toi" sur NBC.

Enfin, en 2001, la version théâtrale des "Producteurs", avec Nathan Lane et Matthew Broderick, connaît un triomphe et bat un record en remportant un Grammy et douze Tony Awards mais aussi un Oscar et un Emmy.

Source : wikipedia.org

"Nagui".

L'animateur de télévision français Nagui

Il s'agit du nom d'artiste de l'animateur de radio et de télévision français Nagui Fane, né le 14 novembre 1961.

Télévision

Nagui débute à la télévision en 1983, sur TMC, en présentant l'émission "Club 06" jusqu'en 1985.

L'animateur de télévision français Nagui

Sur la vidéo qui suit, qui date de 1985, on le voit interroger Pascal Légitimus alors que les Inconnus s'appelaient encore "Les cinq" et comptaient toujours parmi eux - en plus de Bernard Campan et Didier Bourdon - Smaïn et Seymour Brussel !

Présentateur de nombreuses émissions de divertissement sur les chaînes publiques et privées, il est l'un des animateurs les plus populaires du paysage audiovisuel français.

L'animateur de télévision français Nagui

Il est principalement connu pour l'émission musicale "Taratata" (1993), ainsi que pour les jeux télévisés "Que le meilleur gagne" (1991-1995) et "N'oubliez pas votre brosse à dents" (1994-1996).

Ou, actuellement sur France 2, : "Tout le monde veut prendre sa place" (2006) et "N'oubliez pas les paroles !" (2007).

Animateur vedette des années 1990, Nagui a successivement travaillé depuis ses débuts sur TMC, M6, TF1, La Cinq, Antenne 2, France 2, Canal Plus, France 4 et France 3.

On l'oublie souvent, mais il a connu d'assez longues périodes de passage à vide.

Cependant le succès de ses deux jeux actuels, lancés sur France 2 en 2006 et 2007, lui valent d'être régulièrement désigné comme l'animateur préféré des français.

Également producteur, Nagui a créé, en 1993, Air Productions.

Radio

Vers la fin des années 1970, il participe aux programmes de radios pirates, "Radio Midi" et "Radio Vintimille".

Et lance, à Cannes (06), au début des années 1980, une radio locale en FM, "Radio Galère", qui émet sur la Côte-d'Azur.

Avant de débuter en 1986, sur Chic FM. Et, dès 1987, sur RTL, où il anime différentes émissions de divertissement jusqu'en 2006.

Il est ensuite, de 2006 à 2008, l'animateur de la matinale d'Europe 2; qui devient Virgin Radio en 2007.

Puis travaille à Europe 1, de 2009 à 2011.

Avant d'animer, depuis 2014, "La Bande originale" sur France Inter.

Cinéma

À ma connaissance, sa prestation comme acteur, dans le rôle principal du film d'Ariel Zeitoun "Une femme très très très amoureuse", en 1997, n'a pas particulièrement marqué les esprits.

Source : wikipedia.org)

Pourquoi dire : "Un talk-show" voire, par ellipse lexicale, "Un talk" ?

Et pas : "Un débat télévisé" ou "Un débat" !

Ainsi que le proposait le lexicologue Jean Tournier, pour qui le terme est apparu en français en 1972 et qui le considèrait comme un "emprunt snob et inutile".

Concrètement, il s'agit en effet d'une émission télévisée réunissant des personnes et durant laquelle celles-ci discutent.

Lesdites personnes prennent la parole à tour de rôle, sous la forme de chroniques par exemple, ou sous la forme de débat, c'est-à-dire d'échanges où les intervenants confrontent leurs points de vue.

Les chaînes françaises se sont emparées de ce concept bon marché directement inspiré des chaînes états-uniennes. Et nous en abreuvent désormais à longueur de journée ; ressassant sempiternellement les mêmes informations sans intérêt à nous en donner la nausée.

Je souscris pour ma part volontiers à la définition volontairement réductrice du "Talk-show" qu'en donnait le génial Orson Welles, l'un de mes réalisateurs préférés, : "de la radio filmée".

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "J'ai pas de problèmes sur les latéraux" !

Comme l'a fait le journaliste sportif français Bertrand Latour, le 18 février 2020, dans l'émission d'Estelle Denis "L'Équipe d'Estelle", sur la chaîne télévisée française L'Équipe.

Mais : "JE N'ai pas de problèmes AVEC les (DÉFENSEURS) latéraux" !

Parce qu'il a également déclaré, un instant plus tard, "Il faut mieux être secure", je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Je vois c'est qui" !

Fanny Neguesha, après la chirurgie esthétique

Comme l'a répété à deux reprises, le 12 février 2020, la philosophe - pardon : la "chroniqueuse" ! - belge Fanny Neguesha, dans l'émission de Cyril Hanouna "Touche pas à mon poste" sur la chaîne télévisée française C8.

Mais,  à tout le moins, : "Je vois qui c'est" et, idéalement, "Je vois de qui il s'agit" !

Il est vrai que cette "animatrice" de télévision et ancienne mannequin n'ayant comme unique titre de gloire d'être devenue célèbre en étant la petite amie du joueur international de football italien Mario Balotelli (une WAG, donc  !), on ne saurait lui demander d'être capable d'aligner correctement cinq mots à la suite.

À en juger par les gros plans de la chaîne sur son décolleté, ce n'est du reste pas ce que le pitoyable pitre de C8 et ses dirigeants attendent principalement de cette nouvelle recrue fraîchement siliconée.

De manière assez stupéfiante, la plupart des journaux, magazines ou sites spécialisés consacrés à la télévision s'évertuent à qualifier Fanny Neguesha de "sublime"...

Il faut vraiment aimer le synthétique et ne pas avoir de lunettes, pour ne pas être effrayé par les ravages causés par la chirurgie esthétique sur cette superbe jeune femme - du moins avant ! - :

 

Fanny Neguesha, avant la chirurgie esthétiqueFanny Neguesha, après la chirurgie esthétique

"Henri Garcin".

L'acteur français Henri Garcin

Il s'agit du nom de scène de l'acteur franco-belge d'origine néerlandaise Anton Albers, né le 11 avril 1928 et mort le 13 juin 2022.

Henri Garcin

Né à Anvers (Belgique), de parents néerlandais, ce metteur en scène et auteur de théâtre s'est installé à Paris (75) en 1950 et il fait ses débuts au théâtre en 1953.

Auteur dramatique, il a connu le succès en 1964 avec sa pièce "L'échappée belle", qu'il a joué 250 fois aux côtés de Monique Tarbès et de Romain Bouteille.

Jean-Marc Thibault, Henri garcin, Sophie Artur, Rosy Varte et Marthe Villalonga
Jean-Marc Thibault, Henri garcin, Sophie Artur, Rosy Varte et Marthe Villalonga

À la télévision on l'a vu dans de nombreux téléfilms et feuilletons télévisés, au premier rang desquels le célèbre "Maguy", diffusé de 1985 à 1993, dans lequel il interprétait le rôle du docteur Philippe Bretteville.

L'acteur français Henri Garcin

Au cinéma, où il débute en 1956, il tourne sous la direction de Marc Allégret, Édouard Molinaro, Jean-Paul Rappeneau ("La Vie de château" en 1965), Georges Lautner, Henri-Georges Clouzot, Marguerite Duras, Yves Boisset, Gilles Grangier, Romain Gary, Michel Deville, André Cayatte, Pierre Richard, Diane Kurys, François Truffaut ("La Femme d'à côté" en 1981), Coline Serreau, Nicole Garcia, Agnès Varda, Jaco Van Dormael ou Patrice Leconte.

Affiche du film français "La vie de château" de Jean-Paul Rappeneau (1965)Affiche du film français "La femme d'à côté" de François Truffaut (1981)

Sources : wikipedia.org et www.memoiresdeguerre.com

Ne pas confondre : "La TNT" et "Le TNT" !

  • La TNT est la Télévision Numérique Terrestre, un type de diffusion des signaux de télévision numériques, utilisé en France métropolitaine depuis le 31 mars 2005.

Il s'agit d'une évolution technique en matière de télédiffusion, fondée sur par un réseau de réémetteurs hertziens terrestres. Par rapport à la télévision analogique terrestre à laquelle elle se substitue, la TNT permet de réduire l'occupation du spectre électromagnétique grâce à l'utilisation de modulations plus efficaces, d'obtenir une meilleure qualité d'image, ainsi que de réduire les coûts d'exploitation pour la diffusion et la transmission, une fois les coûts de mise à niveau amortis.

La TNT est à comparer à la TNS (Télévision Numérique par Satellite) ou à la télévision par câble. Dans ce dernier cas, la diffusion ne se fait pas par le réseau des émetteurs terrestres mais via un satellite (d'où l'utilisation d'antennes paraboliques au lieu d'une antenne de télévision classique dite "antenne râteau").

  • Tandis que le TNT est un explosif.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Ça va nous coûter des frais" !

Comme j'ai pu l'entendre le jeudi 26 décembre 2019 dans l'émission "Wheeler Dealers France" sur la chaîne télévisée française RMC Découverte.

Mais : "CELa va nous coûter de L'ARGENT" ou "CELa va ENGENDRER des frais" !

"Richard Donner".

Le réalisateur américain Richard Donner

Il s'agit du nom d'artiste du réalisateur et producteur états-unien Richard Donald Schwartzberg, né le 24 avril 1930.

Après d'infructueuses tentatives pour devenir acteur, il devient réalisateur de films publicitaires, de documentaires et de films d'entreprise à partir de 1958.

Le succès de ses 6 épisodes de la troisième série du légendaire feuilleton télévisé "Au nom de la loi" avec Steve Mc Queen, en 1960-1961, lui vaut ensuite de réaliser de nombreux épisodes de feuilletons aussi populaires que "Sur la piste du crime", "Cannon", "Perry Mason", "Les Rues de San Francisco", "Les Mystères de l'Ouest", "Bronk" (jamais diffusé en France) et "La Quatrième Dimension".

Devenu réalisateur de cinéma dès 1961, il connaît le succès avec "La malédiction" en 1976, "Superman" en 1980 et "Les Goonies" en 1985.

Affiche du film "L'arme fatale"

Il rencontre ensuite l'acteur états-unien Mel Gibson, qui devient son acteur fétiche et avec lequel il tourne la comédie "Maverick" (1994) et le thriller "Complots" (1997), mais surtout la série de films à succès "L'arme fatale", dont les 4 volets ont rapporté plus d'un milliard de dollars (chiffre alors énorme) en 1987, 1989, 1992 et 1998.

En tant que producteur, nous lui devons notamment le feuilleton télévisé "Les contes de la crypte" et des films tels que "Sauvez Willy" (1 et 2) ou "X-Men : Days of Future Past".

Source : wikipedia.org

"Tonight Bruce Infos".

Bruce Toussaint, animateur de Tonight Bruce Infos sur BFMTV

Heureusement que le ridicule ne tue pas !

Car tel est le titre de l'émission vespérale d'information axée sur l'actualité présentée, du 26 août 2019 à juillet 2020, par le journaliste français Bruce Toussaint sur la chaîne de télévision française 'information en continu BFM TV.

Elle remplace l'émission "Grand Angle", présentée par Jean-Baptiste Boursier d'août 2014 à juillet 2018 et par Bruce Toussaint d'août 2018 à juillet 2019. Et a été remplacée, le 24 août 2020, par l'émission "22h max", présentée par Maxime Witek.

Sans doute ce dernier a-t-il considéré que "Les informations du soir de Bruce Toussaint" ou - puisque la familiarité et les apocopes semblent désormais de rigueur - que "Les infos du soir de Bruce" ne sonnaient pas assez modernes...

On ne dit pas : "La clé est dessus ; tu start" !

Comme j'ai pu l'entendre dans l'émission "Wheeler Dealers France" sur la chaîne télévisée française RMC Découverte.

Mais : "La clé est dessus ; tu DÉMARRES" !