"Lay's".

Logo Lay's

Il s'agit du nom d'une marque commerciale de chips de pomme de terre et, à l'origine, celui de la société américaine qui créa cette marque en 1932.

Les chips Lay's sont vendues dans plus de 120 pays. Elles sont actuellement commercialisées par la société Frito-Lay, filiale de PepsiCo depuis 1965. La marque est connue sous d'autres noms dans divers pays : "Walkers" en Grande-Bretagne et en Irlande, "Chipsy" en Égypte, "Poca" au Vietnam, "Tapuchips" en Israël, "Sabritas" au Mexique et "Margarita" en Colombie.

Les produits sont importés de l'usine PepsiCo de Furnes (Flandre-Occidentale) (Belgique), seule usine du groupe produisant des chips Lay's en Europe occidentale.

L'histoire de la marque commence en 1932, lorsqu'un vendeur du nom de Herman Lay ouvre à Dorset (Ohio) (États-Unis d'Amérique) un commerce d'aliments de grignotage. Il rachète en 1938 un fabricant de chips d'Atlanta (Géorgie), la société "Food Company Barrett" qu'il renomme "HW Lay Lingo & Company".

Herman Lay arpente dès lors les États du sud des États-Unis d'Amérique, afin de vendre ses produits sortis du coffre de sa voiture. En 1942, il installe la première chaîne de transformation des pommes de terre en continu, autorisant pour la première fois une production de chips à grande échelle.

Paquet de chips nature Lay's

En 1944, il est le premier fabricant de produits de grignotage à acheter des messages publicitaires à la télévision, avec un porte-parole de grande notoriété, l'acteur Bert Lahr. Son slogan "So crisp you can hear the freshness" ("Si croustillantes que vous pouvez entendre la fraîcheur"), devint le premier slogan publicitaire pour des chips, à côté du célèbre "De-Lay-sious" (calembour avec le mot anglais "Delicious" signifiant Délicieux").

Avec ses publicités populaires diffusées au long des années 1950, Lay's est devenu une marque nationale, distribuant ses produits dans l'ensemble des États-Unis d'Amérique.

En 1961, La société Frito Company, fondée par Elmer Doolin, fusionne avec Lay's pour former Frito-Lay Inc., géant du marché des en-cas, avec un chiffre d'affaires annuel global de plus de 127 millions de dollars, supérieur à celui de tous ses concurrents.

La vente des chips devient alors un commerce international, avec une stratégie de commercialisation s'appuyant sur des célébrités.

Et, en 1965, Frito-Lay fusionne avec Pepsi-Cola Company pour former PepsiCo Inc.

La marque Lay's génère au sein de l'entreprise PepsiCo plus de 11 milliards de dollars de ventes mondiales. Selon les estimations du magazine économique français "Capital", les ventes au niveau mondial sont ainsi passées de 6 milliards en 2009 à 9,6 milliards en 2013. En France, la marque Lay's est le numéro un du marché des chips avec 39 % de part de marché ; son concurrent Vico pesant trois fois moins.

"Un brocard".

Ce mot polysémique peut avoir trois significations radicalement différentes :

  • c'est d'abord un ancien terme de droit, le nom donné aux principes ou premières maximes latines de droit (du type "Dura lex, sed lex"), d'après, dit-on, le nom de "Burckard", ou "Burchard de Worms" (né vers 965 et mort le 20 août 1025) , évêque de Worms.
  • mais également une moquerie, un raillerie acerbe, mordante, piquante. Celle-ci peut être écrite ou orale.

Et "Brocarder" quelqu'un consiste ainsi à lui lancer des sarcasmes.

  • ou un terme de métallurgie désignant un atelier où est broyé le minerai,

  • et, enfin, un chevreuil mâle de plus de 6 mois (avant 6 mois, on parle de "Chevrillard"), dont les bois (ou "Broches") ne sont pas ramifiés.

Le mot s'écrit également "Broquard" ou "Broquart". Et s'applique également au "Cerf" ou au "Daim".

Source : wiktionary.org

"La maladie de Barlow" et "Le syndrome de Barlow".

Bien qu'associées à un même patronyme, ces deux maladies n'ont absolument rien à voir ! :

  • la première, également appelée "Scorbut de l'enfant", tire en effet son nom du britannique Thomas Barlow, né le 4 novembre 1845 et mort le 12 janvier 1945,

John B. Barlow

  • tandis que la seconde est une valvulopathie cardiaque, également désigné "Ballonisation de la valve mitrale", "Ballonisation valvulaire", "Prolapsus de la valve mitrale" ou "Prolapsus mitral", qui tire son nom du cardiologue sud-africain John Brereton Barlow, né le 24 octobre 1924 et mort le 10 décembre 2008.

"Le gaz LOST" ou "Kampfstoff LOST".

"LOST (wilhelm LOmmel und wilhelm STeinkopf)" est un mot-valise allemand désignant le gaz de combat que nous appelons "Ypérite", "Gaz moutarde" ou "Moutarde au soufre".

Le terme provient de la combinaison des noms des deux chimistes allemands Wilhelm Lommel et Wilhelm Steinkopf, qui développèrent un procédé de production en masse pour l'utilisation militaire lorsqu'ils travaillaient pour l'entreprise chimique allemande Bayer AG.

"Le Congo-Brazzaville" ou "Congo-Brazza".

Carte du Congo-Brazzaville

Il s'agit du nom employé pour désigner, de manière informelle, la "République du Congo" (forme longue), couramment appelée, par ellipse, "le Congo" (forme courte).

Et qui s'est successivement appelé - de 1891 à 1992 - : "Le Congo français", "Le Moyen-Congo", "La république du Congo" et "La république populaire du Congo".

Ce pays d'Afrique centrale, ayant pour capitale Brazzaville - ainsi nommée en hommage à l'explorateur italien naturalisé français Pierre Savorgnan de Brazza - est situé de part et d'autre de l'équateur et s’étend sur 1 500 km du Nord au Sud et 425 km d'Est en Ouest.

Il a pour voisins, au Nord, le Gabon, le Cameroun et la République centrafricaine et, au Sud et à l'Est, la RDC (République Démocratique du Congo), dont il est séparé, en partie, par le fleuve Congo puis par l'Oubangui.

L'appellation "Congo-Brazzaville" s'utilise pour distinguer la "République du Congo" de l'autre Congo - la "République démocratique du Congo" (RDC), que l'on surnomme de la même façon, de manière tout aussi informelle, en référence à sa propre capitale politique "Congo-Kinshasa".

"Pierre Savorgnan de Brazza".

Pierre Savorgnan de Brazza

C'est sous le nom de Pietro Paolo Savorgnan di Brazza qu'est né, le 26 janvier 1852, ce célèbre explorateur italien issu d'une lignée d'aristocrates vénitiens.

Naturalisé français, cet officier de marine a ouvert la voie à la colonisation française en Afrique centrale, avant de mourir à seulement 53 ans, le 14 septembre 1905.

Fait assez exceptionnel, Brazzaville, la ville qui porte son nom, fondée à Nkuna au début des années 1880, n'a pas été débaptisée lors de la décolonisation du Congo "français", comme cela fut assez généralement le cas dans l'ensemble des anciennes colonies, qu'elles soient françaises ou non.

C'est aujourd'hui la capitale de la république du Congo, que l'on surnomme souvent, de manière informelle "Congo Brazzaville" ou "Congo Brazza", par opposition à la RDC (République Démocratique du Congo) (ancien "Congo belge", devenu "Zaïre", de 1971 à 1997), surnommée, de manière tout aussi informelle "Congo Kinshasa".

Pourquoi la rue Cambon est-elle aussi célèbre ? Et à qui doit-elle donc son nom ?

La rue Cambon

Il s'agit d'une rue parisienne située dans le très chic 1er arrondissement, menant du 244 rue de Rivoli au 1 boulevard de la Madeleine et au 23 rue des Capucines.

Créée le 13 septembre 1719 par Charles Ier François Frédéric de Montmorency-Luxembourg, sous le nom de "rue de Luxembourg" puis "rue neuve de Luxembourg", elle à pris son nom actuel le 16 août 1879.

Lequel rend hommage, rappelons-le, au très injustement méconnu Pierre-Joseph Cambon, né le 10 juin 1756 et mort le 15 février 1820, un négociant en toiles, député montagnard de l'Hérault (34) à la Convention nationale, dont il fut le président à plusieurs reprises.

La locution "rue Cambon" est souvent utilisée par les journalistes, fervents utilisateurs de métonymies, car elle abrite tout à la fois la Cour des Comptes et le siège historique de la maison Chanel.

Façade de la Cour des comptes, 13 rue Cambon, à Paris (75)

  • la Cour des Comptes est une juridiction financière française de l'ordre administratif, chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics. Connue du grand public pour son célèbre "rapport public annuel", elle est installée depuis 1912 dans le Palais Cambon, au n°13 de la rue.

Par métonymie, on la désigne souvent sous le nom de "les sages de la rue Cambon" ou même "la rue Cambon".

Façade de Chanel, 31 rue Cambon, à Paris (75)

  • quant à la maison Chanel, Coco Chanel a débuté en 1910 comme modiste au n°21, puis ouvert, en 1918, sa maison de haute couture au n°31, adresse à la laquelle se réfèrent du reste directement les noms des parfums Chanel "N°31", puis "31 rue Cambon".

Parfum Chanel 31 Parfum Chanel 31 rue Cambon

Là encore, par métonymie, la société et la marque sont souvent désignées comme "La firme de la rue Cambon" ou "La société de la rue Cambon" et "La marque de la rue Cambon".

"Adidas".

Logos Adidas

Ces célèbres marque et société allemandes, basées à Herzogenaurach (Bavière) (Allemagne) et spécialisées dans les articles de sport, ont été fondées le 18 août 1949 par Adolf Dassler.

Leur nom est un mot-valise constitué :

  • du diminutif du prénom du fondateur ("Adi" pour "Adolf"),
  • et des trois premières lettres de son patronyme ("Das" pour "Dassler").

Source : wikipedia.org

"Port-Gentil".

Port-Gentil

Cette localité, capitale économique du Gabon, doit son nom à l'officier de marine, explorateur et administrateur colonial français Émile Gentil, né le 4 avril 1866 et mort, à seulement 48 ans, le 30 mars 1914.

À l'instar de Brazzaville, la ville n'a pas été débaptisée lors de la décolonisation, ce qui est relativement exceptionnel à ma connaissance.

Situation de Port-Gentil

"Le Vermot".

Almanach Vermot 1955

Il s'agit naturellement du célèbre "Almanach Vermot" !

C'est à Joseph Vermot, né le 9 octobre 1828 et mort en 1893, que nous devons cette publication périodique annuelle à la longévité exceptionnelle, publiée pour la première fois le 1er janvier 1886 et caractérisée par son éternelle couverture rouge.

Il s'agit d'un ouvrage conçu pour être lu pour intéresser le lecteur au rythme d'une page par jour. Celle-ci contient donc tout à la fois des informations pratiques, illustrations, recettes, photos, informations pratiques, conseils, saint du jour, lunaisons et heures du soleil… livrés pêle-mêle et destinés à informer, distraire et amuser celui qui le feuillette au gré des journées et de sa curiosité.etc. Mais aussi et peut-être même surtout : des dictons comiques, des blagues et des calembours, qui ont fait sa réputation.

Souvent qualifié de cocardier, misogyne, colonialiste, et j'en passe, l'almanach Vermot a été critiqué pour son humour, il est vrai rarement très raffiné. Mais il n'en représente pas moins un incontournable symbole de la culture populaire française du XXe siècle.

Il a en tous cas traversé les modes et les époques, puisque après le décès de Joseph Vermot en 1893, son fils Maurice poursuivit l’aventure et fit prospérer l’Almanach Vermot au point qu’à sa mort, en 1937, il était tiré à 800.000 exemplaires.

Il avait cédé l'Almanach à Georges Ventillard en 1933, lequel le revendit en 2008 à Hachette Livres, qui continue de le publier chaque année !

Quelques illustrations de l’humour à la Vermot :

"Cesson-Sévigné".

Cesson-Sévigné

Il s'agit d'une localité d'Ille-et-Vilaine (35), en région Bretagne.

Son nom initial de Cesson a été modifié en Cesson-Sévigné en 1921, en référence à la marquise de Sévigné, la célèbre épistolière française.

Sévigné est le nom d'une ancienne seigneurie de Gévezé (35), berceau de la famille de Sévigné, qui possédait aussi une seigneurie sur le territoire de Cesson (35), située à l'est de la commune, au bord de la Vilaine.

Localisation de cesson-Sévigné (35)

Source : wikipedia.org