"Faire faux-bond".

Cette expression du langage courant nous vient - comme bien d'autres - du jeu de paume, où il est difficile voire impossible de renvoyer une balle qui rebondit mal ou rebondit en déviant de sa trajectoire normale et ne va pas là où on l'attend.

La formule "Faire faux-bond" s'utilise donc pour signifier :

  • au sens propre : qu'un ballon ou une balle, en rebondissant, ne suit pas la direction qu’il/elle aurait pris/e naturellement si la surface qu’il/elle a frappé/e était bien plane.

Cela peut être le cas au basket-ball, au football, au handball, au jeu à XIII, au rugby (avec un ballon) ainsi qu'au tennis ou au tennis de table (avec une balle).

  • et au sens figuré : manquer à l’engagement que l’on a pris envers quelqu’un ou à ce qu’il était en droit d’attendre de nous.

On dit par exemple : "Un ami devait s'associer aves moi mais il m'a fait faux-bond".

Source : wiktionary.org

"Michael "Air" Jordan", "His airness" ou "MJ".

Le joueur de basket-ball états-unien Michael Jordan

Il s'agit des surnoms du joueur de basket-ball états-unien Michael Jordan, né le 17 février 1963.

Michael Jordan a évolué dans le championnat nord-américain professionnel de basket-ball, la NBA (National Basketball Association), de 1984 à 2003.

Selon la BBC et la NBA, "Michael Jordan est le plus grand joueur de basket-ball de tous les temps".
Il est également considéré comme l'un des plus grands champions de tous les temps, tous sports confondus, et a indéniablement contribué à populariser le basket-ball et la NBA à travers le monde dans les années 1980 et 1990.

Le joueur de basket-ball états-unien Michael Jordan

Michael Jordan a rejoint alors les Bulls de Chicago en NBA en 1984.

Rapidement réputé pour être l'un des meilleurs défenseurs du championnat, il s'impose comme une vedette grâce à ses excellentes statistiques.

Le joueur de basket-ball états-unien Michael "Air" Jordan en extension

Sa détente et ses capacités de saut lui ont valu les surnoms de "Air Jordan" et "His Airness" ("sa légèreté").

Le joueur de basket-ball états-unien Michael "Air" Jordan en extension

Lire la suite

Pourquoi dire : "Les playoffs" ?

Et pas : "Les séries éliminatoires" ou "Les barrages" !

Sous l'influence néfaste de la retransmission télévisée des rencontres de basket-ball de la NBA, qui a désormais lieu en France depuis un certain nombre d'années, ce terme anglais tend malheureusement à se répandre aujourd'hui dans notre pays.

Ainsi les commentateurs sportifs du rugby ou du football l'utilisent-ils désormais régulièrement, là où seul le mot "Barrages" existait autrefois.