"Mettre le petit Jésus dans la crêche".

Cette étonnante expression du registre populaire en forme d'idiotisme religieux désigne la pénétration vaginale...

"Ça fait parler".

Tel est le titre d'une émission de la chaîne de télévision française d'information en continu LCI, présentée par Julie Hammett et diffusée les samedi et dimanche soir, de 20 à 22 heures...

Mais comment peut-on oser concevoir pareil titre ?

Pourquoi pas "Quoi c'est qu'est-ce qu'on cause" tant qu'ils y sont !

Et ce n'est pas tout ! Car imaginez-vous que le site de la chaîne présente cette émission comme "Le rendez-vous de Julie Hammett : un talk de décryptage de l’actu de la semaine et des petites phrases politiques du week-end".

Je ne supporte plus cette façon de constamment dégrader le niveau de langue moyen utilisé dans les organes d'information français.

Et pour cela, je décerne à ces personnes mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "J'ch'ais pas si vous savez c'est quoi" !

Comme je l'entends hélas dire de plus en plus souvent...

Mais : "JE NE Sais pas si vous savez CE QUE C'EST" ! (langage courant)

Voire, idéalement, : "J'IGNORE si vous savez CE DONT IL S'AGIT" ! (registre soutenu)

"Avoir le cul entre entre deux chaises" ou "Être le cul entre deux chaises".

J'aime bien cette expression très imagée du registre populaire qui signifie, au sens figuré : être tiraillé entre deux situations, ne pas savoir quoi choisir ou décider.

On dit par exemple : "Mon fils a le cul entre deux chaises en ce moment : on lui a proposé un autre boulot mieux payé, mais comme il a un logement et une voiture de fonction là où il travaille actuellement, il hésite encore".

Source : www.linternaute.fr

"C'est parti mon kiki !".

La locution interjective "C'est parti mon kiki !" est une formule du registre populaire, généralement utilisée au commencement d'une action.

Elle peut avoir pour fonction de se donner du courage ou d'encourager une ou plusieurs autres personnes.

Elle signifie, selon le contexte, : "C'est parti !", En avant", "En route !", "On commence !" ou "On s'y met !".

On dit par exemple "C'est parti mon kiki !" avant de rentrer en scène, pour un acteur ou un chanteur, avant de démarrer un véhicule, avant de sauter en parachute ou à l'élastique, avant de prendre part à une course, avant de sonner à une porte, etc.

Le mot "Kiki" peut avoir en français plusieurs significations différentes.

Et on le retrouve dans une autre expression : "Serrer le kiki".

"Les doigts de pieds en éventail" ou "Les arpions en éventail".

"Avoir les doigts de pieds en éventail" ou "Avoir les arpions en éventail".

Ces deux expressions en forme d'idiotismes corporels appartiennent au registre familier pour la première et populaire pour la seconde.

Dans les deux cas elles sont la marque de la tranquillité et de la béatitude.

Et "Avoir les doigts de pieds en éventail" ou "Avoir les arpions en éventail" signifie : ne rien faire, se reposer, se prélasser.

Source : www.larousse.fr et www.languefrancaise.net