"Un "Passage à tabac" n'est pas une ruelle où acquérir des cigarettes de contrebande" !

Mais une très ancienne pratique policière, dont certains mauvais esprits osent prétendre qu'elle perdurerait dans certains de nos commissariats !

Cette curieuse locution nominale du registre familier désigne en effet un tabassage, le fait de frapper un individu de manière répétée, avec violence, en lui donnant de nombreux coups.

 

 

"Le corps du délit n'est pas forcément un cadavre" !

Il s'agit en effet d'un objet prouvant matériellement l’existence d’un délit ou d’un crime.

Il peut donc certes s'agir d'un cadavre. Mais tout aussi bien d'une fenêtre brisée, d'une porte forcée ou d'un véhicule carbonisé.

Pourquoi dire : "Un copycat" ?

Et pas : "Un imitateur" !

Cette appellation désigne en effet une personne imitant les faits et gestes d'un héros de fiction ou d'une personne - souvent un délinquant notoire - régulièrement décrite dans les organes d'information.

L'imitateur peut ainsi se suicider de la même manière qu'une personne réelle ou qu'un personnage fictif, voire tuer suivant le modus operandi d'un tueur en série tel que les organes d'information l'ont décrit.