"Un apparatchik".

Ce substantif masculin nous vient du russe, langue dans lequel il signifie "membre de l'appareil".

Et il désigne :

  • au sens propre : en Union soviétique puis par extension dans les autres régimes communistes, un membre de la nomenklatura, cadre du gouvernement, du parti communiste et de leurs représentations locales (autorités de l'État, administrations, sections ou cellules du Parti unique).

Par extension, l'apparatchik est un militant politique permanent, c'est-à-dire qui fait carrière dans le parti, rémunéré ou non par ce dernier (on pouvait être délégué d'une entreprise, d'un syndicat, d'une administration auprès du Parti). Il y exerce des responsabilités lui permettant d'obtenir des investitures et des mandats "électoraux" (il est alors le candidat unique du Parti dans une circonscription territoriale, un comité d'entreprise, une union professionnelle, un syndicat officiel). On parle aussi de bureaucrate.

Le terme "apparatchik" s'applique toujours à des membres civils du pouvoir, à l'exclusion des membres des forces armées ou de l'ordre tels les gradés de l'Armée rouge, les commissaires politiques ou les agents des polices politiques comme le NKVD.

  • et par extension, en France, de manière le plus souvent péjorative : un membre de l'appareil d'un parti quelconque ou d'un syndicat ; toute personne qui profite de son rang, de sa situation au sein d'un groupe social ou politique pour renforcer sa légitimité, son ascendant, son prestige, sa fortune, sa carrière.

On dit par exemple : "Ce type n'a jamais travaillé : il a toujourre été un appartchik".

Sources : Le Robert et wikipedia.org

Les différentes significations du mot "rouille".

Ce substantif fémininin peut en effet, selon le contexte, désigner :

  • Le produit de la corrosion du fer en présence de l'oxygène de l'air, en milieu humide.

La rouille attaque par exemple :

    • les outils :

    • les grilles :

    • les automobiles :

    • ou les coques de bateaux :

  • une recette traditionnelle de sauce de couleur rouille utilisée dans la cuisine provençale.

La couleur de la "rouille provençale" ("rouïo", en provençal) est due à la présence de piment rouge, parfois de safran. Le piment est pilé avec de l'ail et de la pulpe de pomme de terre (ou de la mie de pain) cuite puis écrasée, délayée avec de l'huile d'olive et du bouillon.

De la rouille (sauce)

  • ou : une maladie des végétaux se caractérisant par l'apparition sur le dessus des feuilles de points jaune orangé suivis, au revers, de pustules proéminentes orangées. Les feuilles atteintes jaunissent, se dessèchent, se nécrosent puis finissent par mourir et tomber prématurément.

 

Sources : wikipedia.org et www.gastroniomiac.com

"Sortir de terre".

Cette locution verbale relève du langage courant.

Et elle signifie :

  • au sens propre : émerger de la terre où l'on a planté des graines, pour des fleurs ou des légumes.

On dit par exemple : "Mes carottes sortent de terre en avance cette année".

De jeunes pousses sortant de terre

  • au sens figuré : commencer à être construit, pour un bâtiment.

Un lotissement "sortant de terre"

On dit par exemple : "Ayant emménagé à Courbevoie (92), en décembre 1964, j'ai vu sortir de terre la tour Initiale, première tour de la Défense à être construite, en bord de Seine, à Puteaux (92)".

La "tour PB 31" (pour "Puteaux/Bureaux, 31 niveaux"), devenue "tour Nobel", puis "tour Roussel-Hoechst" et depuis 2003 "tour Initiale", sortant de terre en 1964
La "tour PB 31" (pour "Puteaux/Bureaux, 31 niveaux"), devenue "tour Nobel", puis "tour Roussel-Hoechst" et depuis 2003 "tour Initiale", sortant de terre en 1964

La "tour Initiale" à La Défense (92)

On ne dit pas : "Il a fait podium sur la Vuelta" !

L'ancienne championne cycliste Marion Rousse

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 21 juillet 2022, l'ancienne championne cycliste française Marion Rousse, commentant le Tour de France 2022 sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais plutôt : "Il EST MONTÉ sur lE podium AU TOUR D'ESPAGNE" !

Qu'est-ce donc que le "Brun terre de France" ?

Un véhicule blindé français recouvert de la nouvelle couleur "Brun terre de France"

Cette locution nominale masculine désigne la nouvelle couleur "hexadécimal #7c6d66" marron terne servant de base au camouflage des véhicules de combat français depuis 2019.

Chars d'assaut français recouverts de la nouvelle couleur "Brun terre de France"

Elle remplace l'ancienne couleur camouflage, combiné de vert, de noir et de marron utilisée depuis 1991.

Des études sur la visibilité des engins récemment menées par l’armée de terre, ont en effet révéler qu'il fallait 16% de temps en plus pour détecter à l'oeil nu le "Brun terre de France". Et il est encore plus difficile à repérer par les appareils à infrarouge, les jumelles vision nocturne ou les caméras thermiques. Un avantage non négligeable dans les champs de bataille moderne où les combats se font souvent à distance.

Source : www.europe1.fr Didier François

"Rentrer à la maison".

Cette locution verbale qui relève du langage courant est fréquemment utilisée au sens figuré par les commentateurs sportifs.

Et elle signifie alors : être éliminé.

On dit par exemple : "S'ils ne battent pas la Norvège ce soir, les français vont rentrer à la maison plus tôt que prévu".

Pourquoi dire : "Un close-up" ?

L'acteur états-unien Charles Bronson, en gros plan, dans le film de Sergio Leone "Il était une fois dans l'Ouest" (1968)

Et pas simplement : "Un gros plan" !

C'est à dire : au cinéma ou en photographie, un cadrage à la valeur esthétisante maximale, qui isole une partie du corps humain (bras, torse, visage, etc.) ou un objet, afin de mieux en dévoiler les qualités ou les défauts.

Sources : wikipedia.org et

"Un sabot" de carte bancaire ou "Un fer à repasser".

Ces deux locutions nominales désignent un appareil utilisé par les commerçants pour l'encaissement des cartes bancaires, aujourd'hui disparu en France, qui constituait l'ancêtre du TPE (Terminal de paiement électronique).

L'apparition du fer à repasser

En 1967, en France, les cinq banques françaises créent la carte bleue, une carte en plastique pour lutter contre les Américains American Express et Diners qui essaient de s’implanter en France. Dans un premier temps pour retirer de l’espèce aux distributeurs de billets et ensuite pour régler ses achats chez les commerçants.

Les premières cartes bancaires sont en relief. Les informations en relief sont le nom, le prénom, l'adresse et le numéro de compte. Elles permettent l’identification du compte et la lecture des coordonnées bancaires pour le règlement chez les commerçants. Le terminal de paiement qui permet de "lire" ces informations est nommé le "fer à repasser" ou "sabot".

En déplaçant de gauche à droite puis de droite à gauche ledit "fer à repasser", le relief permet d’imprimer les coordonnées bancaires du client sur une facturette grâce à un papier carbone. La facturette est signée par le client et ensuite transmise à la banque pour une transaction à distance.

Un sabot de carte bancaire

Le tout premier TPE (Terminal de paiement électronique)

C’est en 1971, avec l’apparition de la carte de paiement dotée d'une piste magnétique, que les porteurs peuvent accéder au retrait en espèces 7jours/7 et 24h/24 grâce aux premiers DAB (Distributeurs Automatiques de Billets).

Elle donne également naissance au premier terminal de paiement "électronique" aux États-Unis d'Amérique. Il permet la lecture des données du porteur et sécurise la transaction en accédant au solde du compte afin d’accepter ou de refuser le paiement. Il est encore demandé une signature sur la facturette. Ce moyen de paiement se généralise en 1980.

Les débuts de la carte à puce

Roland Moreno dépose en 1974 le brevet de la carte à puce mémoire. Elle est utilisée au départ sur les cartes électroniques avant d’être utilisée sur les cartes bancaires en 1985. Elle sécurise le paiement, car elle communique directement avec la banque pour valider ou non la transaction.

En 1983 apparaissent les premiers TPE mixtes, permettant de lire la carte à bande magnétique et la carte à puce grâce à des fabricants comme Electronic CKD, Ingenico, Sagem et Dassault.

En 1992, la puce mémoire devient obligatoire sur toutes les cartes bancaires.

En France, l’évolution de la carte à puce permet une transition technologique entre le sabot et le terminal de paiement électronique, laissant peu de temps aux entreprises de s’équiper en terminal de paiement pour les cartes à pistes magnétiques.

Un TPE (Terminal de Paiement Electronique)

L'apparition du code confidentiel

C’est en 1990 que le TPE français avec clavier fait son apparition, permettant la saisie de votre code confidentiel. Depuis, les terminaux d’encaissement électronique ne cessent d’évoluer.

Tout d’abord avec le premier TPE Portable en 1997, suivi des paiements en ligne, TPE 3G, Bluetooth, du lecteur de carte mobile, du sans contact…

Un TPE (Terminal de Paiement Electronique) sans contact

Source : www.sextant-monetique.fr

"La coercition".

Ce joli substantif féminin qui nous vient du latin "coertitio" ("contrainte"), se prononce co-er-ssi-ssion et relève du registre soutenu.

Il désigne en français : l'action de contraindre quelqu'un - physiquement ou psychologiquement - pour le forcer à agir ou à s'en abstenir.

Et plus particulièrement : l'action, le droit de contraindre quelqu'un à accomplir son devoir, à obéir à la loi.

Le droit de coercition est ainsi l'un des attributs de la justice.

On dit par exemple : "Tous les moyens de coercition possibles seront employés".

Sources : wikipedia.org, www.cnrtl.fr et www.larousse.fr

Pourquoi dire : "La consumer intelligence" ?

Et pas simplement, en français : "La veille de la clientèle".

C'est à dire : le processus de collecte et d'analyse des données concernant les clients, leurs coordonnées et leurs activités, afin d'établir des relations plus profondes et plus efficaces avec la clientèle et d'améliorer la prise de décision des entreprises.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Un barrage-poutre" !

L'ancien coureur cycliste français Laurent Jalabert, reconverti en commentateur

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 14 juillet 2021, l'ancien champion cycliste français Laurent Jalabert, commentant le Tour de France 2022 sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais évidemment : "Un barrage-VOUTE" !

C'est à dire un type de barrage dénommé ainsi en raison de sa forme arquée caractéristique.

Un barrage-voûte

La forme courbe de ces barrages permet de reporter les efforts dus à la poussée de l'eau sur chaque côté des rives, le barrage décrivant un arc sur le plan horizontal.

Un barrage-voûte à double courbure

Ce type d'ouvrage est utilisé dans des vallées étroites disposant de versant très rigides capable de supporter le poids de l'eau.

Le barrage-voûte fonctionne sur le principe des voûtes : la pression de l'eau est reportée vers les points d'appuis sur les rives, qui jouent le même rôle que les murs porteurs d'une construction.

Certains barrages-voûtes sont arqués selon les deux plans (horizontal et vertical), on parle dans ce cas de barrage-voûte à double courbure. Dans ce cas, une partie de la poussée est dirigée vers le sol, qui joue le rôle d'un troisième mur, et ainsi permet de diminuer la poussée de l'eau sur les rives.

 

Historique

Les premières constructions primitives de ce type d'ouvrage datent de l'Antiquité. Le premier d'entre eux serait celui du site de Glanum près de Saint-Rémy-de-Provence (13).

En Europe, le premier ouvrage moderne de ce type est attribué à l'ingénieur François Zola, il s'agit du barrage Zola inauguré en 1854, au Tholonet, près de ma bonne ville d'Aix-en-Provence.

Le barrage Zola, au Tholonet (13)

Source : wikipedia.org