Pourquoi dire : "Why ? Pourquoi ?" ?

Le journaliste sportif français Olivier Ménard

Comme a pu le déclarer, le 22 juin 2021, le journaliste français Olivier Ménard, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", qu'il présente, sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas simplement : "Pourquoi ?" !

Pour nous épater de son impressionnante maîtrise de la langue de Shakespeare, à l'évidence.

Pour ses innombrables anglicismes, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

On ne dit pas : "Le fait de pouvoir rester avec les jeunes de la réserve lui ont fait comprendre" !

L'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak

Comme a pu le déclarer, le 25 mai 2021, l'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais bien évidemment : "Le fait de pouvoir rester avec les jeunes de la réserve lui A fait comprendre" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases souvent construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Il a pas fait un perfect finalement" ?

Le journaliste sportif français Smaïl Bouabdellah

Comme a pu stupidement le déclarer, le 1er juin 2021, le journaliste sportif français Smaïl Bouabdellah, dans l’émission "L’Équipe Smaïl", qu'il présente, sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas : "Il N'a pas fait un SANS-FAUTE finalement" !

Pour cette phrase inepte, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "La République En Marche n'a pas du tout scoré" et "Cet électorat il se dispatche" ?

La journaliste française Ruth Elkrief

Comme a pu le déclarer, le 20 juin 2021, la journaliste française Ruth Elkrief, lors de la soirée électorale du premier tour des élections départementales et régionales, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas : "La République En Marche n'a pas RÉALISÉ UN BON SCORE" !

Et : "Cet électorat il se RÉPARTIT" !

Pour se rendre intéressante ? Ou parce qu'elle ne sait plus le dire en français ?

Pour ces deux formules entendues en moins de deux minutes, je lui décerne en tous cas mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

Pourquoi dire : "Un joueur box to box qui émerveille l'Europe" ?

Le journaliste sportif français Olivier Ménard

Comme a pu le déclarer, le 15 juin 2021, le journaliste sportif français Olivier Ménard, dans son émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas : "Un joueur DE SURFACE À SURFACE qui émerveille l'Europe" ?

Cette appellation désigne en effet, dans le domaine du football : un joueur évoluant au poste de milieu de terrain - parfois appelé "Milieu relayeur" - possédant un volume de jeu si développé qu'il est fréquent de le voir, dans la même action, quitter sa surface de réparation et se retrouver à l'autre bout du terrain, dans la surface adverse.

Parce qu'il n'a de cesse de parler anglais au cours de ses émissions, que je suis régulièrement, je lui décerne mon label "Fâchés avec le français".

À l'inverse, je me permets de féliciter indirectement ici l'ancien joueur et entraîneur de football français Raymond Domenech, invité régulier de cette émission ainsi que de "L'Équipe d'Estelle", sur la même chaîne, dont j'ai pu apprécier qu'il utilisait, lui, la formule "de surface à surface".

On ne dit pas : "Tout l'monde a ses fautes" !

L'ancien joueur de football international français Johan Micoud

Comme a pu le déclarer, le 12 juin 2021, l'ancien joueur de football international français Johan Micoud, dans l'émission vespérale d'Olivier Ménard "L'Équipe du Soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Tout lE monde a ses TORTS" ou  "Tout lE monde EST fautIF" !

Parce qu'il profére régulièrement dans cette émission des phrases de cet acabit, je lui attribue mon label de médiocrité "Fâchés avec le français" !

Pourquoi dire : "Vous faites un stop à Bourges et un stop dans le 10H30 : 13H, on est ravis" !

La journaliste française Marianne Théoleyre

Comme a pu le déclarer, le 22 juin 2021, la journaliste française Marianne Théoleyre, dans l'émission "10H30 : 13H", sur la chaîne de télévision publique française d'information en continu franceinfo.

Et pas : "Vous faites un ARRÊT à Bourges et un ARRÊT dans le 10H30 : 13H, on est ravis" !

Pour sa propension à utiliser ce type d'anglicismes, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est typiquement là que la VAR doit intervenir" !

Le journaliste sportif français Dave Appadoo

Comme a pu le déclarer, le 27 juin 2021, le journaliste sportif français Dave Appadoo, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "C'est PAR EXEMPLE là que la VAR doit intervenir" !

Cet usage de l'adverbe français "Typiquement" comme s'il était la traduction littérale de l'adverbe anglais "Typically" est en effet totalement erroné et m'exaspère au plus haut point.

Et je lui décerne donc, pour cette raison, mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

"Renault Care Service".

Tel est le nouveau nom ANGLAIS que la société française Renault s'est permis de donner à son SAV (Service Après-Vente) Renault Services, dont elle nous vante les mérites dans sa publicité télévisée de juin 2021 !

On croit rêver...

Pour cette abomination et cette ignominie, je leur décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Il a la faculté à venir dans la surface" !

L'entraîneur de football français Régis Brouard

Comme a pu le déclarer, le 19 juin 2021, l'entraîneur de football Régis Brouard, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais à tout le moins : "Il a la faculté DE venir dans la surface" !

Et idéalement : "Il POSSÈDE la faculté DE venir dans la surface" !

Parce qu'il accumule malheureusement les phrases de ce type dans cette émission que je suis régulièrement, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est deux gens qui font des exploits" !

Le publicitaire français, coprésident, depuis janvier 2021, avec David Leclabart, de la nouvelle agence Australie.Gad

Comme a pu pitoyablement le déclarer, le 19 juin 2021, le communicant français Gilles Masson, dans l'émission d'Hélène Risser, "Ha#tag l'émission", sur la chaîne de télévision publique française Public Sénat.

Mais bien évidemment : "CE SONT deux PERSONNES qui RÉALISENT des exploits" !

Mais comment diable ce publicitaire, cofondateur, en 2005, de l'agence M&CSaatchi.Gad, en 2005, avec Antoine Barthuel (le "a" de "Gad") et Daniel Fohr (le "d" de "gad", Gilles Masson en étant le "g"), et coprésident, depuis janvier 2021, avec David Leclabart, de la nouvelle agence Australie.Gad, issue de la fusion avec Australie, peut-il simplement prononcer une phrase aussi lamentable, que l'on pense directement sortie de la bouche d'un adolescent déscolarisé, issu de l'un des quartiers les plus populaires de l'Hexagone. Voire d'un malheureux migrant non francophone, fraîchement débarqué sur notre territoire.

Pour toutes ces raisons, je lui décerne sans hésiter, mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

On ne dit pas : "Des joueurs dont t'as pas l'habitude de jouer vraiment" !

L'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak

Comme a pu le déclarer, le 15 juin 2021, l'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak, dans l'émission vespérale d'olivier Ménard "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Des joueurs AVEC LESQUELS tU N'as pas VRAIMENT l'habitude de jouer" !

Pour ses fautes de grammaire et ses phrases souvent construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".