"Un gyroscope".

Un gyroscope

Il s'agit d'un appareil tournant autour d'un axe, qui fournit une direction constante.

Le gyroscope exploite le principe de la conservation du moment angulaire en physique, appelé "stabilité gyroscopique" ou "effet gyroscopique". Cette loi fondamentale de la mécanique veut qu'en l'absence de couple appliqué à un solide en rotation, celui-ci conserve son axe de rotation invariable. Lorsqu'un couple est appliqué à l'appareil, en revanche, il provoque une précession ou une nutation du solide en rotation

Il s'agit donc d'un capteur de position angulaire ; le "gyromètre" étant un capteur de vitesse angulaire.

Le gyroscope donne la position angulaire (selon un, deux ou les trois axes) de son référentiel par rapport à un référentiel inertiel (ou galiléen).

Étudié et commercialisé dès 1810 par l'Allemand Johann Gottlieb Friedrich von Bohnenberger, il fut perfectionné et baptisé ainsi en 1852 par le physicien français Léon Foucault pour une expérimentation impliquant la rotation de la Terre.

La rotation avait déjà été mise en évidence par le pendule de Foucault, en 1851, mais l'expérience du pendule du Panthéon n'était pas suffisamment convaincante pour beaucoup de contemporains, ce qui poussa Foucault à inventer l'année suivante le gyroscope.

Source : wikipedia.org

On n'écrit pas : "De toutes façons" !

Mais : "De toute façon" !

Cette locution signifie "Quoiqu'il en soit, de n'importe quelle manière, de toute manière, de quelque façon que ce soit, dans tous les cas, quelle que soit la situation".

On dit par exemple : "De toute façon, il va falloir que tu prennes une décision".

La forme "De toutes les façons" relève du registre familier et ne doit normalement pas être utilisée.

"Les courants de Foucault".

On appelle ainsi les courants électriques créés dans une masse conductrice, soit par la variation au cours du temps d'un champ magnétique extérieur traversant ce milieu (le flux du champ à travers le milieu), soit par un déplacement de cette masse dans un champ magnétique.

Ce phénomène tire son nom du physicien français Léon Foucault, qui l'a découvert en 1851.

"Karine Le Marchand".

Il s'agit du pseudonyme de l'animatrice de télévision française Karine Mfayokurera, née le 16 août 1968.

C'est en 1995 qu'elle choisit le pseudonyme de "Le Marchand" - du nom de son compagnon de l'époque - quelques minutes seulement avant le début de sa première émission en direct, sous la pression du directeur des programmes, lors de la présentation d'une chronique dans l'émission "Midi Pile", sur France 3 Paris Île-de-France.

Karine Le Marchand est née à Nancy (54) d'une mère française originaire de Lorraine et d'un père natif du Burundi, qui quitte le foyer alors qu'elle est âgée d'un an et demi, et deviendra directeur de la télévision nationale burundaise.

Après son bac de français, elle quitte sa ville natale en 1986 et s'installe à Paris (75), où elle souhaite entamer une carrière de chanteuse.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand, mannequin, à 18 ans
Karine Le Marchand, mannequin, à 18 ans
L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand, mannequin, à 20 ans
Karine Le Marchand, mannequin, à 20 ans

D'abord mannequin, elle débute à la radio sur RMC où on lui propose de faire de la télévision.

De France 3 à France 5, en passant par M6, TV5 et France 2

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand, sur France 3, en 1998, à 30 ans
L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand, sur France 3, en 1998, à 30 ans

De France 3, elle passe brièvement par M6 avant de rejoindre TV5, où elle reste durant près de dix ans.

Autour des années 2000, elle fait un passage rapide sur France 2, avant de succèder, en 2004, à Maïtena Biraben dans l'émission "Les maternelles", sur France 5.

Sur la même chaîne, elle présente également l'émission "On n'est pas que des parents", de 2006 à 2009.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand

M6

En septembre 2009, après cinq saisons à succès à la tête de l'émission "Les maternelles", Karine Le Marchand décide de retourner sur la chaîne privée M6, où elle est restée depuis et est devenue une figure emblématique de la chaîne.

Elle y reprend l'animation de l'émission "L'amour est dans le pré", qui obtient son record d'audience l'année suivante, pour la cinquième saison, à l'été 2010.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand

Toujours sur M6, elle présente également :

  • de 2010 à 2014, "C'est ma vie", une émission de société, le samedi après-midi, qui rencontre chaque semaine un succès d'audience,
  • de 2014 à 2016, "Qu'est-ce que je sais vraiment ?", un jeu télévisé,
  • et de 2016 à 2019, "Une ambition intime", une émission politique.

Radio

En 2014, elle devient pensionnaire dans la nouvelle version des "Grosses Têtes" avec Laurent Ruquier, sur la radio RTL.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand aux "Grosses têtes", sur RTL (photo Fred Bukajlo)
Karine Le Marchand aux "Grosses têtes", sur RTL (photo Fred Bukajlo)

Vie privée

De 2005 à 2006, elle a une relation avec le chanteur Passi.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand et le rappeur français Passi, en 2005

Puis, de 2007 à 2013, en couple avec l'ancien joueur de football international français Lilian Thuram.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand et l'ancien joueur international de football Liliam Thuram

Et en 2018, elle vit quelques mois avec le rappeur JoeyStarr.

L'animatrice de télévision française Karine Le Marchand et le rappeur et acteur français JoeyStarr

Source : wikipedia.org

"Une dissension".

Ce terme, souvent utilisé dans le domaine politique, désigne une opposition violente d'avis, d'idées, de sentiments, d'intérêts, entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes ; divergence ou désaccord s'accompagnant le plus souvent de manifestations d'hostilité.

On ne dit pas : "Mais pas que" !

Mais : "Mais pas seulement" ou "Et bien davantage" !

Je n'en peux plus de cette formule absurde du registre populaire que j'entends à longueur de journée depuis quelque temps.

Je vous recommande donc de dire :

  • "L'utilisation de cette formule stupide est l'apanage des sots, mais pas seulement", plutôt que "L'utilisation de cette formule stupide est l'apanage des sots, mais pas que",
  • "Diego Maradona avait du génie, mais pas seulement", plutôt que "Diego Maradona avait du génie, mais pas que",
  • ou "Elle est magnifique, et bien davantage", plutôt que "Elle est magnifique, mais pas que".

On ne dit pas : "Du coup" !

Mais : "De ce fait" ou "Par conséquent" !

La locution "Du coup" ne peut s'utiliser que pour introduire la conséquence d’un évènement, en exprimant l’idée d’une cause agissant brusquement.

Comme dans la phrase "Un pneu a éclaté et, du coup, la voiture a dérapé".

On dira donc par exemple :

  • "Il était malade et, de ce fait, n'a pas pu venir", plutôt que "Il était malade et, du coup, n'a pas pu venir",
  • ou "J'exècre la bêtise et, par conséquent, la télé-réalité", plutôt que "J'exècre la bêtise et, du coup, la télé-réalité".

Source : academie-francaise.fr

On ne dit pas : "Au final" !

Mais : "Finalement", "Pour finir", "À la fin" ou "En dernier lieu" !

On dira par exemple :

  • "Finalement il vient ou pas ?", plutôt que "Au final il vient ou pas ?",
  • "Et, pour finir, je suis rentré tout seul", plutôt que "Et, au final, je suis rentré tout seul",
  • "À la fin, il obtient gain de cause", plutôt que "Au final, il obtient gain de cause",
  • "Je dirai, en dernier lieu que", plutôt que "Je dirai, au final, que".

Source : academie-francaise.fr