"Le Maréchal Mobutu" ou "Le président Mobutu".

Joseph-Désiré Mobutu, né le 14 octobre 1930 et mort le 7 septembre 1997 était un militaire et homme d'État congolais, autoproclamé maréchal, qui dirigea son pays durant plus de 31 ans, de novembre 1965 à mai 1997.

Ce dictateur s'était donné le nom de "Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Bangau", souvent abrégé en "Mobutu Sese Seko".

Mais il était également surnommé "Papa Maréchal" et "Roi du Zaïre", ainsi que "Le léopard du Zaïre", "Le léopard de Kinshasa" et "L'Aigle de Kawele".

Source : wikipedia.org

"Mike Brant".

Mike Brant

Il s'agit du nom de scène du chanteur et compositeur israélien Moshé Brand, né le 2 février 1947 et mort le 25 avril 1975, à l'âge de 28 ans, après s'être défenestré.

D'une beauté impressionnante, il avait rencontré le succès en France, au cours de la première moitié des années 1970 et était adulé de milliers de femmes et de jeunes filles.

Après une première tentative de suicide le 22 novembre 1974, en se jetant du cinquième étage de l'Hôtel de la paix, à Genève (Canton de Genève) (Suisse), il meurt six mois plus tard en tombant du sixième étage d'un immeuble parisien (75).

Source : wikipedia.org

8 façons de dire "sale".

Le français nous propose différents synonymes de l'adjectif "sale".

Le registre populaire nous propose "craspec"", "dégueulasse" et son apocope "dégueu".

Et nous avons dans le registre argotique "cradingue" et son apocope "crade" ainsi que "crado".

Enfin le registre familier nous offre la gémination "cracra".

Et le langage courant "malpropre".

"Le corps du délit n'est pas forcément un cadavre" !

Il s'agit en effet d'un objet prouvant matériellement l’existence d’un délit ou d’un crime.

Il peut donc certes s'agir d'un cadavre. Mais tout aussi bien d'une fenêtre brisée, d'une porte forcée ou d'un véhicule carbonisé.

"Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !".

  • Au sens propre, cette expression trouve son origine dans le fait que les goûts et les couleurs ne se choisissant pas selon des critères rationnels, il est parfaitement vain d'essayer de convaincre son interlocuteur que les siens sont bons ou mauvais, puisque personne ne peut avoir raison,
  • Mais ce proverbe a plutôt tendance à être utilisé au sens figuré, en matière d'opinions ou de choix, qu'ils soient politiques, relationnels ou culturels.

On dit par exemple :

  • "Tu as vu le nouveau fiancé de ma cousine ? Je le trouve aussi laid que le précédent ! mais comme on dit : les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !".
  • Ou : "J'ai lu le nouveau roman dont tu m'avais parlé mais, contrairement à toi, je t'avoue ne l'avoir guère apprécié. Tu me diras : les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !".

Source : www.linternaute.fr