16 façons de dire "Être avare".

"Être rapiat" relève du registre argotique.

Nous avons d'abord, dans le registre populaire la formule "Être pingre".

"Être radin", "Être près de ses sous" et "Être une pince" relèvent du registre familier.

Tout comme l'idiotisme animalier "Avoir des oursins dans les poches".

"Être un Picsou" relève du langage courant et "Être un Harpagon", du registre soutenu.

Les formules "Être un fesse-Mathieu", "Être un grippe-sou", "Être un pince-maille" et "Être un pleure-misère", pour charmants qu'ils soient, appartiennent malheureusement au registre désuet (ainsi qu'au registre familier).

De même que "Être un avaricieux", qui renvoie à la pièce de théâtre de Molière de 1668 "L'avare" et s'utilise aujourd'hui par plaisanterie.

Enfin "Être un ladre" relève du registre soutenu.

Quant à nos amis québecois, ils utilisent quant à eux la locution verbale "Être près de ses cennes" et le mot "Un séraphin".

Sources : wiktionary.org et larousse.fr

18 façons de dire "Flatter".

Dans le registre vulgaire, nous trouvons : "Être lèche-cul", "Jouer les lèche-cul" ou "Lécher le cul".

On peut également dire, dans le registre argotique, "Cirer les godasses" , "Cirer les grolles" ou "Cirer les pompes" .

"Cirer les bottes" appartient au registre familier.

Et la jolie formule "Passer la brosse à reluire" au langage courant. Ainsi que les verbes "Complimenter", (légèrement en deçà de "Flatter") ou "Glorifier" (sensiblement au-delà de "Flatter") et les locutions verbales "Couvrir de louanges", "Faire compliment (de quelque chose)", "Faire l'éloge", "Tresser des couronnes" ou "Tresser des lauriers".

Les verbes "Louanger" et "Louer" (légèrement au-delà de "Flatter") relèvent du registre soutenu.

Et personnellement j'apprécie particulièrement le verbe du registre désuet "Flagorner", qui sous-entend "Flatter bassement, servilement".

"Avoir une araignée au plafond".

Cette expression, qui date de la deuxième moitié du XIXe siècle, serait apparue chez les prostituées parisiennes afin de désigner quelqu'un de mentalement dérangé, perturbé.

La métaphore est délicieuse : le plafond est le sommet intérieur de la boîte crânienne dans laquelle, l'araignée, animal habitué des intérieurs négligés, peut librement tisser sa toile, sans être dérangée.

Source : ww.expressio.fr

5 façons de dire "Un parapluie".

Parapluie

Un parapluie est un objet portatif constitué par une étoffe tendue sur une armature pliante à manche, et servant d'abri contre la pluie.

"Un pébroque" (ou "Un pébroc") ou "Un riflard" relèvent du registre populaire.

Et "Un pépin" du registre familier.

On disait autrefois "Un en-cas" (de pluie).

Et l'on a dit, quelques décennies durant, à compter des années 1930, "Un chamberlain", en référence à Sir Arthur Neville Chamberlain, célèbre homme d'État britannique qui en portait souvent un (registre désuet).

Sir Arthur Neville Chamberlain

Source : www.larousse.fr

"Faire la bête à deux dos".

J'ai toujours trouvé amusante cette expression du registre familier qui signifie "copuler", "avoir des relations sexuelles".

"Un âne" ou "Un âne bâté".

Ce mot et cette locution nominale du langage courant désignent, :

  • au sens propre :

Âne

    • un mammifère herbivore et ongulé appartenant à la famille des équidés,

Ânes bâtés

    • et un âne portant un "bât", cette selle pour les bêtes de somme sur laquelle on place leur charge.

Et que l'on retrouve dans la célèbre expression "Là où le bât blesse" ou "C'est là que le bât blesse").

  • et au sens figuré, dans les deux cas, un ignorant, un imbécile, un individu particulièrement bête, idiot.

Sur ce thème, je vous recommande la lecture de ma collection consacrée aux mille et une façons de dire "Être idiot" ou "Un idiot".

"Un daim".

Un daim mâle

  • Le daim est avant toutes choses un mammifère sauvage ruminant de nos contrées, appartenant à la famille des cervidés et dotés - pour les mâles - de grands bois plats et palmés.
  • Mais c'est également, dans le registre argotique et dans le registre désuet, un imbécile, un niais, quelqu'un d'ignorant, de bête.

Ou encore : un dupe, un bourgeois, quelqu'un de riche.

Bonbon "Daim"

  • Et, enfin, un bonbon au chocolat originaire de Suède.

La marque Daim a été créée en 1953 par le groupe américain Kraft Foods, et elle appartient, depuis une scission intervenue en 2012, au groupe américain Mondelez International.

Source : wikipedia.org

 

24 façons de dire "Devenir fou".

Une femme qui devient folle

Comme souvent la richesse du registre argotique est assez étonnante, puisque nous pouvons tout aussi bien utiliser les verbes "Débloquer", "Déménager" et "Disjoncter", que les locutions verbales "Devenir dingo", "Devenir dingue", "Devenir givré", "Devenir marteau", "Fuir de la cafetière", "Perdre la boule", "Perdre les pédales", "Péter un câble", "Péter un fusible", "Péter une durite" ou "Péter un plomb" (registre argotique).

Le verbe "Dérailler" relève du registre familier. Ainsi que les locutions verbales "Perdre la boussole" ou "Sortir de ses gonds".

Tandis que le verbe "Divaguer" ou les locutions verbales "Ne plus avoir toute sa tête", "Perdre le Nord" ou "Perdre la tête" appartiennent au langage courant.

Enfin, les locutions verbales "Perdre l'esprit" ou "Perdre la raison" et le verbe "Déraisonner" relèvent du registre soutenu.

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à toutes les façons de dire "Être fou" ou "Être un fou".

 

8 façons de dire "Arrêter" un individu.

Les verbes "Alpaguer", "Choper", "Coincer", "Gauler" et "Serrer" relèvent du registre argotique.

La locution verbale "Passer les bracelets" relève du registre familier, tandis que "Passer les menottes" appartient au langage courant.

Enfin , le verbe "Appréhender" relève du registre soutenu.