Pourquoi dire : "Une duckface" ou "Une duck face" ?

La chanteuse et actrice états-unienne Ariana Grande, posant avec un "visage de canard" ("duckface")

Et pas simplement : "Un visage de canard" !

Cette formulation désigne en effet : une mimique, consistant à serrer et avancer simultanément les lèvres, ce qui a pour effet de creuser légèrement les joues.

Ce type d'expression est principalement adoptée par les jeunes femmes dans les poses photographiques destinées aux réseaux sociaux.

Cette mimique avait, à l'origine, pour but de rappeler les expressions appuyées de certains mannequins ou vedettes, comme ici l'actrice et auteure-compositrice-interprète états-unienne Ariana Grande.

Et s'utilisait donc pour essayer de reproduire leurs moues enjôleuses.

Une jeune femme se photographiant avec un "visage de canard" ("duckface")
Une jeune femme se photographiant avec un "visage de canard" ("duckface")

Mais elle peut cependant avoir un effet inverse à celui recherché, en faisant notamment ressembler la bouche de la personne au bec d'un canard !

Le grand nombre de photos utilisant cette moue, principalement sur Facebook, a ainsi provoqué dans les années 2010 des réactions négatives ; des sites web et des communautés virtuelles s'étant alors créé pour tourner le "visage de canard" en ridicule.

Une jeune femme portant un masque de canard
Une jeune femme portant un masque de canard

Source : wikipedia.org

On n'écrit pas : "Une giraffe".

Une girafe, dans la savane

Mais : "Une giraFe" !

Avec un seul "f".

Ce mammifère ongulé, du groupe des ruminants, vivant dans les savanes africaines et répandue du Tchad jusqu'en Afrique du Sud fut d'abord appelé "Camélopard", du latin "Camelopardus", un mot-valise constitué à partir de la contraction des mots latins "Camelus" ("Chameau") en raison du long cou et "Pardus" ("Léopard" ou "Panthère") en raison des taches recouvrant son corps.

Et son nom commun actuel de "Girafe" nous vient de l'italien "Giraffa", lui-même emprunté à l'arabe "Zarafah".

L’espèce est considérée comme vulnérable par l'UICN : il y avait 155 000 individus en 1985 et il n'y en a plus que 97 000 en 20153, soit une diminution approchant 40 % en 30 ans !

Source : wikipedia.org

Doit-on dire "Un girafeau" ou "Un girafon" ?

En gros plan : la tête d'un "girafeau" ou "girafon" couché sur de la paille

On peut utiliser n'importe lequel de ces deux substantifs masculins, qui désignent l'un comme l'autre : le petit de la girafe.

La girafe peut commencer à mettre bas dès l'âge de cinq ans. La gestation dure environ 15 mois. La mise bas s'effectue debout et le girafon tombe de près de deux mètres de haut. Il y a des risques que le girafon meure à la naissance, car en tombant il peut se blesser, et notamment se briser la nuque, même si cela reste très rare. La girafe met au monde le plus souvent un seul petit à la fois, exceptionnellement deux.

À la naissance, le girafon mesure deux mètres pour un poids variant de 40 à 80 kg. Les jambes sont plus longues que le cou et sortent les premières. Le cou est proportionnellement moins long que celui des adultes. Sur la tête, deux touffes de poils noirs recouvrent les cartilages des futurs ossicônes, qui se souderont avec les os du crâne. Il s'agit de l'un des rares animaux dont les appendices crâniens existent dès la naissance.

Une girafe et son "girafeau" ou "girafon", dans un bâtiment de parc zoologique

La girafe n'adopte son petit que s'il est capable de se tenir rapidement debout (généralement au bout de 15 minutes) et de stimuler la lactation. Au bout d'une heure, il doit tenir sur ses pattes pour atteindre les mamelles de sa mère où il pourra se nourrir d'un lait très gras. Dans le cas contraire, elle l'abandonne ou même le tue.

Un "girafeau" ou "girafon" auquel un main tend un biberon de lait

La mère se fait comprendre de son petit en le caressant avec le bout de son museau ou avec un langage sonore d'une fréquence trop élevée pour les humains. Elle l'incite ainsi à la suivre et à la téter, créant ainsi le lien maternel.

Une girafe léchant le dessus du crâne de son "girafeau" ou "girafon"

Le girafon grandit de un mètre durant la première année de sa vie. À six mois, il approche les trois mètres et à sept ans, il aura sa taille d'adulte avec un minimum de cinq mètres.

Le sevrage intervient au bout de 12 à 16 mois mais le girafon peut rester avec sa mère jusqu'à l'âge de deux ans et demi. Après cette période, il est gardé dans une "nurserie" qui permet à sa mère d'aller s'alimenter. La maturité sexuelle est acquise au bout de trois à quatre ans pour un girafon femelle, et quatre à cinq ans pour un mâle.

Pour l'anecdote, le terme de "Girafon" désigne également un dispositif de trappe situé, depuis 1961, dans le toit des fourgonnettes Renault.

Source : wikipedia.org

"Un homard rouge".

Cette locution nominale en forme d'idiotisme animalier et d'idiotisme chromatique désignait au XVIIe siècle, en Amérique du Nord, dans le registre familier et de façon péjorative : un soldat britannique.

Et cela, bien sûr, par analogie avec le grand crustacé marin décapode, aux pattes antérieures armées de grosses pinces,

Un homard

Ce sont les révolutionnaires américains qui qualifiaient ainsi les soldats de la Couronne britannique durant la guerre d'indépendance américaine.

Les jeunes garçons nés comme moi dans les années 1950-1970 (je suis de 1961) connaissent bien cette formule pour l'avoir lue et relue dans les aventures de Yann Duroc, un athlétique trappeur américain d'origine bretonne dit "Blek" ou "Blek le Roc", un personnage de bande dessinée créé en 1954, par le studio EsseGesse composé de Pietro Sartoris, Dario Guzzon et Giovanni Sinchetto, pour l'éditeur italien Dardo sous le nom de "Il grande Blek". La série fut publiée 14 années durant, jusqu'en 1967, lorsqu'un litige opposa les auteurs à l'éditeur, les amenant à abandonner le personnage pour en créer un autre similaire chez un concurrent : "Capt'ain Swing" ("Comandante Mark" en Italie).

Le héros de bande dessinée "Blek le Roc"

En France, ces aventures ont été publiées simultanément dans deux revues petit format noir et blanc des éditions LUG (pour "Lugdunum", le nom romain de la ville de Lyon (69) où elles avaient leur siège) :

  • "Kiwi" : 582 numéros de septembre 1955 à décembre 2003,
Le trappeur Blek le roc agressant un "homard rouge" en couverture du n° 329 de septembre 1982 de la revue petit format "Kiwi"
Le trappeur Blek le roc agressant un "homard rouge" en couverture du n° 329 de septembre 1982 de la revue petit format "Kiwi"
  • et "Blek" ("Les albums du grand Blek") : 519 numéros de juillet 1963 à mars 1994.
Le jeune trappeur Roddy et Blek le Roc se débarrassant de deux "homards rouges", en couverture du n°1 de la revue petit format (Les albums du grand)"Blek", en juillet 1963
Le jeune trappeur Roddy et Blek le Roc se débarrassant de deux "homards rouges", en couverture du n°1 de la revue petit format (Les albums du grand)"Blek", en juillet 1963
Blek le Roc se débarrassant d'un "homard rouge", en couverture du n°9 de la revue petit format (Les albums du grand)"Blek", en novemnre 1963
Blek le Roc se débarrassant d'un "homard rouge", en couverture du n°9 de la revue petit format (Les albums du grand)"Blek", en novemnre 1963

N'est-ce pas les gars que vous vous souvenez de Blek et de sa fameuse exclamation "Mille putois !".

Ou de ses fidèles compagnons, le jeune trappeur Roddy ainsi que le professeur Occultis ?

Blek le Roc, Roddy et le professeur Occultis
Blek le Roc, Roddy et le professeur Occultis

Ce site incroyable vous en propose toutes les couvertures : https://www.bdovore.com/serie-bd-12313-les-albums-du-grand-blek-petit-format

Source : wikipedia.org

"Le chien des buissons".

Un chien des buissons

Le chien des buissons est un canidé vivant dans les forêts d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud.

L'espèce fut décrite pour la première fois en 1842 à partir de fossiles trouvés dans une caverne du Brésil. Mais l'animal vivant ne fut découvert que plus tard.

Présent dans la forêt guyanaise, il est appelé "Chyen-bwa" en créole guyanais.

Certaines tribus indiennes du Brésil en élèvent comme animal de compagnie.

Description

Il mesure environ 30 cm de haut, 60 cm de long et pèse de 5 à 7 kg. Le pelage est rougeâtre et la queue, relativement courte est marron. La tête est carrée, les oreilles petites et les pattes courtes. Les doigts sont reliés par des membranes qui facilitent la natation.

Comportement

C'est un animal semi-aquatique qui plonge et nage avec une grande facilité. Il vit en groupes, constitués d'une dizaine d'individus, fortement hiérarchisés, et formés de plusieurs couples monogames et des petits du couple dominant.

Un chien des buissons

Reproduction

La gestation dure environ 67 jours et la portée est de 4 à 6 petits qui naissent dans leur terrier et sont alimentés par les adultes durant 5 mois. La maturité sexuelle est atteinte à 12 mois et l'espérance de vie est de 10 ans. Leur activité est diurne et la nuit ils dorment dans des terriers ou dans les cavités des arbres.

Alimentation

Le chien des buissons se nourrit principalement de rongeurs de grande taille comme l'agouti ou le capybara mais consomme également des oiseaux, des amphibiens et de petits reptiles.

Conservation et protection

Il n'est pas autorisé à la chasse ni au commerce et bénéficie d'une protection totale. L'UICN le classe comme animal quasi-menacé en raison de la destruction de son habitat et de l'isolement de ses zones de répartition.

 

Source : wikipedia.org

"Les fèces".

Ce substantif féminin pluriel est issu du latin "Faeces", pluriel de "Faex" signifiant "Résidu".

Et il désigne, selon le contexte :

  • les excréments solides de l’homme ou des animaux, formés des résidus de la digestion.

Issus du tube digestif, ils sont expulsés par l'anus lors de la défécation, et constitués de substances ou particules non assimilées et d'une masse de micro-organismes.

Des fèces humaines (excréments)
Des fèces humaines (excréments)
Des fèces (excréments) de chevreuil
Des fèces (excréments) de chevreuil
Des fèces (excréments) de sanglier
Des fèces (excréments) de sanglier
  • dans le domaine de la pharmacie (registre désuet) : le sédiment qui reste au fond d’un liquide trouble, après qu’on l’a laissé reposer.
  • et dans le domaine de la vitrerie : les dépôts qui se forment au fond des barriques d’huile, et que l’on employait pour faire le mastic.

Sources : wikipedia.org et wiktionary.org

201e pays ou territoire, ce 23 mai 2021, pour J'aime les mots, avec un premier lecteur aux Îles Caïmans !

Localisation des îles Caïmans

Seuls 45 manquent encore par conséquent à mon "tableau de chasse" !

Dont seulement 6 de taille notable, puisque les 39 plus petits ne comptent - au total - que 2,47 millions d'habitants :

  • le Lesotho (2,23 millions),
  • la Papouasie-Nouvelle Guinée (8,25 millions),
  • le Soudan du Sud (12,58 millions),
  • la Somalie (14,74 millions),
  • le Zimbawe (16,53 millions),
  • et le Mozambique (29,67 millions).

Les "îles Caïmans" ou "îles Caïman" ou "îles Caïmanes" (en anglais : "Cayman Islands") sont un territoire britannique d'outre-mer, connu pour être un paradis fiscal.

Situées dans la partie Ouest de la mer des Caraïbes, les îles Caïmans ne sont pas rattachées aux Grandes Antilles dont elles sont proches. L'île de Cayman Brac se trouve en effet à 193 km au Sud-Ouest de Cuba, et à 212 km au Nord-Ouest de la Jamaïque.

Carte des îles Caïmans, territoire britannique d'outre-mer situé dans les Caraïbes

Les îles Caïmans comportent trois îles : Grand Cayman, Little Cayman et Cayman Brac, dont les superficies respectives sont de 197 km2, 26 km2 et 36 km2, auxquelles s'ajoutent quelques îlots pour un total de 260 km2.

On compte environ 65 000 habitants (les "caïmaniens"), dont environ 36 000 dans la capitale George Town, située sur la côte Ouest de Grand Cayman.

Historiquement, ces îles sont atteintes pour la première fois par Christophe Colomb le 10 mai 1503 au cours de son quatrième et dernier voyage vers le Nouveau Monde. Le premier visiteur britannique attesté est Francis Drake, qui y débarque en 1586 et leur donne leur nom actuel.

L'Angleterre prend officiellement le contrôle de l'archipel, en même temps que celui de la Jamaïque, à l'issue du traité de Madrid en 1670.

Elles sont administrées comme une partie de la Jamaïque jusqu'en 1962, date à laquelle elles deviennent une colonie de la Couronne séparée, tandis que la Jamaïque devient un Royaume du Commonwealth.

Source : wikipedia.org

"Véloce" et "La vélocité".

J'aime beaucoup ces deux superbes mots du registre soutenu.

  • "Véloce" est un adjectif qualifiant ce qui est :
    • très rapide ; se déplaçant à une grande vitesse.

On dit par exemple : "Le lévrier est le plus véloce de tous les chiens : le lévrier greyhound, le plus rapide du monde, peut atteindre les 70 km/h en 3 secondes".

Le lévrier est le plus véloce de tous les chiens : le lévrier greyhound, le plus rapide du monde, peut atteindre les 70 km/h en 3 secondes

    • ou : prompt ; exécutant des mouvements avec agilité et grande vitesse.

On dit par exemple : "La vélocité de ce pianiste virtuose est époustouflante".

  • et "Vélocité" est un substantif féminin désignant :

On dit par exemple :"Le guépard est réputé pour sa vélocité : il fait des pointes à plus de 110 km/h, parcourant jusqu'à huit mètres par foulée et quatre foulées par seconde. Il peut atteindre les 70 km/h en seulement deux secondes, puis 90 km/h en une seconde de plus".

Le guépard est réputé pour sa vélocité : il fait des pointes à plus de 110 km/h, parcourant jusqu'à huit mètres par foulée et quatre foulées par seconde. Il peut atteindre les 70 km/h en seulement deux secondes, puis 90 km/h en une seconde de plus

Source : www.cnrtl.fr

"Le fennec".

Le journaliste sportif français Nabil Djellit

Il s'agit du surnom du journaliste sportif français Nabil Djellit, né en 1977.

Spécialiste du football, il travaille pour le magazine "France Football", mais est également consultant sur les radios Europe 1 et RFI. Ainsi que dans les émissions "L'équipe d'Estelle" et "L’Équipe du soir", respectivement animées par Estelle Denis et Olivier Ménard, sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Ce sont d'ailleurs ses collègues au sein de l'émission "L'Équipe du soir", qui ont surnommé Nabil Djellit "Le fennec", en référence à son ascendance algérienne, ses parents étant originaire de Bouira (Algérie).

Dans le registre des surnoms animaliers, un autre de ses collègues dans cette émission, le journaliste sportif français Étienne Moatti, a lui été surnommé "La hyène".

 

"Le renard des sables", "Le renard des sables du Sahara" ou "Le renard de poche".

Un fennec

Il s'agit du surnom du fennec, un petit mammifère d'Afrique du Nord, à grandes oreilles pointues.

Le fennec est l'animal national de l'Algérie. Et l'équipe d'Algérie de football est surnommée "Les Fennecs".

Des fennecs, en captivité
Des fennecs, en captivité
Des fennecs, en captivité
Des fennecs, en captivité

Ce petit renard de la famille des canidés vit dans le désert du Sahara et la péninsule du Sinaï.

Avec ses oreilles caractéristiques, il est la plus petite espèce de sa famille. Sa fourrure, ses oreilles et sa fonction rénale sont adaptées aux conditions physiques du désert : températures extrêmes et pénurie d’eau.

Ses oreilles lui servent également de système de ventilation et de refroidissement du sang, l'aidant à résister aux températures élevées et au climat extrême du désert.

Le terme "Fennec" vient de l'arabe et signifie "Renard".

Caractéristiques physiques

Le fennec a de très longues oreilles (pouvant mesurer jusqu'à 10 centimètres), un nez assez long, de longues moustaches et une queue relativement longue, plate et touffue.

Son surnom de "Renard de poche" lui vient naturellement de sa toute petite taille. C'est en effet le plus petit des canidés existant sur Terre, puisqu'il ne mesure que de 20 à 40 cm de long, auxquel s'ajoute une queue de 18 à 30 cm.

Son poids moyen est de 1,7 kg contre 6 kg pour la plupart des autres espèces de renard. Et sa hauteur moyenne est d'environ 20 cm, et environ 35 cm lorsque l'on y ajoute les oreilles. Le fennec a un pelage allant du brun pâle à presque blanc et ressemble beaucoup au renard nain auquel il est apparenté, hormis ses oreilles dressées, chacune aussi grande que la face.

Comportement

La nuit, les longues oreilles du fennec lui permettent d'entendre les plus petits bruits que font ses proies, ce qui lui permet de ne pas faire de longues recherches dans le désert. Le fennec est un redoutable chasseur, rusé et véloce. Il est parfaitement adapté au climat aride, ses oreilles très vascularisées et très grandes comparées à celles des autres espèces de renard sont des éléments refroidisseurs. Les poils sous ses pattes lui permettent de ne pas glisser sur le sable et d'approcher ses proies en silence. Le jour, dans le désert, la température du sable est de 70 °C à la surface. Mais le fennec peut creuser jusqu'à deux mètres de profondeur, ramenant ainsi la température aux environs de 30 °C. La surface plantaire du fennec est couverte de poils épais qui le protègent de la chaleur du sable.

Un fennec, en plein désert
Un fennec, en plein désert

Le fennec creuse très rapidement et, quand il est poursuivi, se cache dans le sable. Le fennec dort généralement le jour et sort la nuit chercher sa nourriture. Lorsqu'un vent de sable se lève, les petits fennecs cherchent un abri auprès de leurs parents qui les dissimulent parfois sous leur longue queue touffue.

Cri

Comme le renard, le fennec glapit ou jappe, c'est-à-dire qu'il pousse des petits cris ou grognements successifs.

Un fennec, au sortir de son terrier
Un fennec, au sortir de son terrier

Régime alimentaire

Le fennec est omnivore. Il se nourrit essentiellement de souris, de petits oiseaux, de lézards ou d'insectes, et complète ce régime avec des fruits. Le fennec s'abreuve parfois à des points d'eau, bien que cela ne lui semble pas indispensable ! La capacité des fennecs à se passer de boire pour des durées indéterminées résulte en effet de leur adaptation à leur habitat désertique et de leur régime alimentaire, certains insectes figurant à son menu étant constitués de 70 % d'eau. De plus, le système rénal du fennec concentre les urines, ce qui a pour effet une élimination maximale de déchets pour un minimum de perte.

Reproduction

Le fennec est monogame et les couples restent unis toute la vie. La saison de reproduction a lieu entre janvier et février. La femelle donne naissance à une portée de 2 à 5 petits entre mars et avril, après 50 à 53 jours de gestation. Les petits sont aveugles à la naissance  et ouvrent les yeux au bout de 2 semaines. Ils commencent à jouer dans la tanière à 4 semaines et sortent jouer dehors après 5 semaines. Les deux parents s'occupent d'eux. Les jeunes atteignent la maturité sexuelle entre 6 et 9 mois, lorsqu'ils atteignent leur taille adulte. La longévité est de 10 ans dans la nature.

On ne connaît pas de prédateurs au fennec bien qu'il puisse y en avoir ; sa tanière, son pelage de couleur sable et son ouïe très fine l'aident à s'en protéger8. Seul l'homme peut, en le capturant, devenir un prédateur.

Habitat et répartition

L'habitat du fennec est un terrier, creusé dans le sable ou dans de petites grottes, et tapissé d'un ensemble de matériaux moelleux tels que fourrure ou plumes.

Un fennec

Le fennec habite les déserts du Nord de l'Afrique et jusqu'à l'Arabie saoudite. Et l'on trouve la plupart des fennecs en Algérie. .

Les populations de fennecs sont stables au Sahara, hormis dans certaines zones du Maroc où il a disparu.

L'espèce n'est pas menacée actuellement d'extinction, mais elle pourrait le devenir. Car si la vente des jeunes fennecs aux Européens amateurs d'exotisme est désormais interdite, il s'agit toujours d'un animal de compagnie recherché et autorisé en Amérique du Nord et Japon !

Souvenir personnel

Très jeune adhérent du WWF dès 1970, je me souviens avoir été choqué lorsque j'étais enfant, au tout début des années 1970, à Conflans Sainte-Honorine (78), d'apprendre que des voisins venait d'entrer en possession d'un fennec, qu'ils logeaient dans leur pavillon... Mais n'avoir jamais bien évidemment jamais pu ne serait-ce qu'entrapercevoir celui-ci, qui - bien fait pour eux ! - leur menaient une vie impossible la nuit, durant laquelle il était redoutablement turbulent, pour dormir et se cacher toute la journée durant !

Ce qui les a - fort heureusement, à mon sens - amené à s'en débarrasser rapidement, au profit d'une association de protection des animaux.

Sources : Le Robert et wikipedia.org